5 conseils pour moins dépenser

12/05/2017

Je ne suis pas une décroissante. Même si je suis minimaliste, je consomme et j’achète tous les mois. Cependant, j’ai mis au point des techniques qui m’évitent de vider mon compte en banque. Je vais vous donner mes conseils pour moins dépenser.

Note : je parle dans cet article des achats, ce qui englobe le neuf et l’occasion. Bien évidemment, le don et le troc sont des façons intéressantes de consommer, et je les encourage vivement. Il est tout à fait possible d’acquérir ou de profiter de  certaines choses sans dépenser mais ce n’est pas le sujet de mon article.

On ne peut pas le nier, nous sommes dans une société de consommation. Les tentations sont partout et il est difficile de résister à toutes les sollicitations. Alors comment faire ? Rester enfermé chez soi ? Si certaines personnes n’ont aucun problème avec le fait de ne jamais rien acheter, ce n’est pas le cas de tous. Pour moi, l’achat est un vrai plaisir. J’aime m’offrir de jolies choses pour la décoration, des livres ou des vêtements. Cependant, l’achat ne doit pas devenir compulsif et excessif. Il doit au contraire être mesuré et contrôlé. 

J’ai longtemps été une « acheteuse compulsive », incapable de résister aux sirènes de la consommation à outrance. Mais ça c’était avant ! J’ai découvert les bienfaits d’un budget maîtrisé et c’est principalement cela qui m’aide à contenir ma fièvre acheteuse. Voici mes 5 conseils pour moins dépenser.

 

Etablir (et tenir) son budget

C’est la première étape, et sans doute la plus importante. Si parmi mes conseils pour moins dépenser vous ne deviez en garder qu’un seul, ce serait celui-là. Quel que soit votre niveau de revenus, il est impératif de déterminer vos différents pôles de dépenses et de fixer des seuils à ne pas dépasser. Pour ma part, j’utilise un simple tableau excel pour gérer mes comptes. De plus, je consulte régulièrement ma banque en ligne, ce qui me permet de savoir où j’en suis et de rectifier le tir si je dépense trop.

Vous avez d’un côté les dépenses fixes (loyer, assurances, électricité…), qui sont incompressibles, et de l’autres les dépenses variables. C’est sur cette partie que vous pouvez directement agir. Par exemple, je me fixe un budget alimentation, un budget sorties (cinéma, restaurant, expositions…) et un budget shopping (décoration, vêtements, livres…) mensuel. Comme je vérifie souvent mes comptes, je peux stopper l’hémorragie si je vois que le budget sorties est atteint par exemple. Je ne vais pas vous donner de chiffres car chacun doit établir son budget en fonction de ses besoins et de ses préférences. Pour certains, l’alimentation est le plus important, alors que d’autres peuvent manger des pâtes tous les jours pour s’acheter un sac à main hors de prix.

A savoir que certaines applications, comme celle de votre banque par exemple, permettent de mettre en place un système d’alerte quand vous dépasser un certain seuil de dépense. C’est utile quand on a tendance à dégainer sa CB plus vite que son ombre !

 

Avoir des projets

Un projet personnel (ou professionnel) est très stimulant pour faire des économies. Avoir en tête un projet qui demande des fonds évite de faire des folies. Avec A. nous avons des gros projets sur le long terme qui demandent plusieurs années d’économies (maison, mariage, bébé) et des projets sur le moyen terme (changer de voiture, partir en vacances) qui engendrent des frais moins importants mais qui nécessitent tout de même de faire quelques restrictions budgétaires. De plus, nous avons chacun de petits projets individuels, comme par exemple acheter une nouvelle console de jeux (pour lui) ou se faire tatouer (pour moi).

Ces projets m’aident à refréner mes envies de dépenser. Quand je suis dans un magasin, prête à sortir ma CB, je pense à ce projet et me demande si cette dépense vaut vraiment le coup. Cette méthode marche vraiment bien pour les petits et moyens projets. Par exemple, nous avons économisé plusieurs mois pour nous offrir un appareil photo de qualité. Pour cela, j’ai renoncé à des livres ou des vêtements par exemple. C’était facile car je savais que la « récompense » était proche.

En revanche, notre projet maison (pour lequel on va s’endetter sur 20 ans) est encore lointain, j’ai donc plus de mal à visualiser l’impact de mes dépenses sur mon futur crédit. Mais c’est quand même un objectif que j’essaie de ne pas perdre de vue.

 

conseils pour moins dépenser ma conscience écolo

 

Faire des wishlist

Les listes, c’est le must de l’organisation. J’en fais beaucoup et cela m’aide à m’organiser ou à planifier mes objectifs. Pour les dépenses c’est pareil ! Je fais des listes de souhaits, ou wishlist, des choses que je veux acheter, que ce soit neuf ou d’occasion. J’utilise la méthode des wishlist pour la maison, les livres, les vêtements, etc.

Comme je fais des désencombrements assez souvent, je sais à peu près ce que je possède et je peux ainsi tenir à jour une liste des choses dont j’ai besoin ou envie. Ces listes peuvent se faire sur un carnet, dans votre téléphone ou sur Pinterest

A quoi servent les wishlists ? A éviter les dépenses inutiles et imprévues ! Par exemple, si je vais dans un magasin de vêtements avec ma wishlist, j’achète uniquement ce qui est dessus. Cette méthode demande un peu d’entrainement et du sang froid mais elle fonctionne.

 

Prendre son temps

Oui, je sais, c’est super dur mais je n’ai pas dit que mes conseils pour moins dépenser étaient faciles ! La plupart des achats se font sur un coup de tête, sans réflexion, de façon impulsive. Et la quasi-totalité de ces achats immédiats sont regrettés par la suite. Nous avons tendance à vouloir tout, tout de suite, comme des enfants capricieux. Et moi la première ! Vous vous souvenez de ma robe d’été acheté en février ? Elle est le parfait exemple de ce genre d’achat. Pour éviter cela, j’applique deux méthodes un peu bizarres mais qui fonctionnent super bien (en tous cas sur moi).

Prendre des photos

Premièrement, je prends en photo avec mon téléphone la chose qui me fait envie dans le magasin. Ça peut être un livre, un ustensile de cuisine, un vêtement, un objet de décoration, etc. Puis je quitte le magasin. Sur le coup, je suis bien évidemment persuadée de revenir le lendemain pour acheter l’objet en question tellement il est beau, utile et indispensable… Mais 8 fois sur 10, j’oublie carrément ce truc ! Et quand je regarde mes photos, je ne me rappelle même plus pourquoi je l’ai enregistré. Je supprime la photo et je zappe l’objet. En revanche, si ça me fait toujours envie, je retourne dans le magasin pour le voir / le toucher / l’essayer à nouveau. Et 1 fois sur 2, je le laisse finalement en rayon. Au final, sur 10 achats potentiels, j’y reviens 2 fois et je n’achète finalement qu’1 fois sur 10.

Planifier vos dépenses

Deuxième méthode que j’applique régulièrement, c’est de planifier mes dépenses. Vous serez d’accord avec moi, un salaire n’est pas extensible ! En tout logique, si je dépense une certaine somme ce mois-ci, je dois ensuite attendre le mois prochain pour acheter autre chose, n’est-ce pas ? Partant de ce principe, j’ai établi un stratagème. Je prévois une dépense par mois. Par exemple, au mois de mars je me suis fait tatouer. En avril, j’ai changé la vaisselle (vous avez pu la voir sur Instagram !). Au mois de mai, on s’est offert notre appareil photo. J’ai prévu d’acheter une veste et un pantalon au mois de juin (neuf ou d’occasion), de m’offrir du maquillage bio en juillet et de changer les parures de lit en août… Ainsi, je ne suis jamais frustrée puisque je sais que le mois suivant je me ferai mon petit plaisir mensuel.

 

Appliquer la méthode BISOU

La méthode BISOU a été mise au point par les deux licornes Marie Lefèvre et Herveline Verbeken dans leur livre J’arrête de surconsommer. Leur ouvrage contient d’ailleurs plein de conseils pour moins dépenser. C’est une méthode assez connue et qui se décline sous différentes formes. L’idée est de se poser une série de questions afin de déterminer le bien fondé (ou non) de l’achat. Le terme BISOU est tout simplement un moyen mnémotechnique.

  • À quel Besoin répond cet achat ? (A quoi cela va-t-il servir ?)
  • Dois-je l’acheter Immédiatement ? (Est-ce que ça ne peut pas attendre ?)
  • N’ai-je pas déjà quelque chose de Semblable ? (Est-ce que je n’ai pas déjà 14 épluche-légumes ?)
  • Quelle est l’Origine de ce produit ? (Est-il éthique et/ou made in France ? )
  • Cet objet me sera-t-il vraiment Utile ? (En ai-je vraiment besoin ou seulement envie ?)

En vous posant ce genre de questions avant chaque achat, vous pourrez réduire considérablement vos dépenses inutiles !

Comment éviter les achats impulsifs ? Tous mes conseils pour moins dépenser et gérer votre budgetClick to Tweet

Conseils pour moins dépenser : on récapitule

Premièrement, vous devez établir votre budget, c’est primordial. Pour vous aider, vous pouvez utiliser un carnet, un fichier numérique ou une application. Ensuite, vous devez vous focaliser sur vos projets futurs afin de mettre de l’argent de côté. C’est une formidable motivation pour faire des économies ! Au moment de l’achat, pensez à ces projets et posez-vous les 5 questions de la méthode BISOU. N’oubliez pas de prendre votre temps et n’hésitez pas à revenir un autre jour pour être bien sûr de votre achat ou à le noter sur votre wishlist pour plus tard, quand vos finances vous le permettront.

 

Et vous, quelles sont vos conseils pour moins dépenser ?

conseils pour moins dépenser ma conscience écolo

13 Comments

  1. Manon

    12/05/2017 at 17:41

    J’adore ce principe BISOU, ce sont de très bonnes questions ! Merci pour cet article plein de bons conseils. Pour ma part la wishlist me sert aussi à trier mes achats (surtout les « inutiles ») : je mets quelque chose dans ma wishlist, et j’attends au moins un mois pour voir si j’en ai toujours envie. J’ai évité beaucoup d’achats impulsifs comme ça, en me rendant compte au bout d’un mois que tel produit ne me donnait plus envie. Ça rejoint ton paragraphe sur le fait de prendre son temps 🙂

    1. Sophie

      12/05/2017 at 17:50

      j’utilise la méthode des photos, ça fonctionne un peu pareil 😉 prendre le temps de la réflexion c’est la technique imparable pour éviter les achats impulsifs 🙂

  2. alice

    12/05/2017 at 20:22

    C’est vachement sympas ta méthode B.I.S.O.U!

    Perso pour ne pas dépenser trop d’argent et ne pas me prendre la tête avec des fichiers excel (que j’ai en horreur), je retire la même somme chaque mois et je ne touche plus à ma carte bleue pendant 1 mois, si ce n’est pour des achats internet que j’évite le plus possible. Ou les transports.

    1) je me limite
    2) je sais exactement ce que je dépense

    Le seule moment où je reprends ma carte, c’est quand je pars en vacances, dans ce cas-là je ne sais pas pourquoi j’utilise quasiment que la carte.

    1. Sophie

      13/05/2017 at 10:19

      C’est radical comme méthode mais il parait que ça marche super bien ! L’essentiel c’est de trouver une méthode qui nous convient 🙂

  3. Marion

    13/05/2017 at 11:38

    Je vais garder dans un coin de ma tête la méthode Bisou. J’ai plusieurs objectifs financiers a court et moyen terme (genre combler mon découvert ou rembourser mes emprunts) . Mais c’est un vaste chantier quand on a accumulé énormément de mauvaises habitudes.

    1. Sophie

      13/05/2017 at 18:59

      il faut y aller petit à petit 🙂 bon courage !

  4. Saoyiste

    20/05/2017 at 12:06

    Super tes conseils. Pour ma part, j’essaye de tenir mon budget mensuel… et je me créé une wishlist, sauf qu’elle s’agrandit toujours haa… L’astuce BISOU et des photos est pas mal 😀 C’est vrai que je vais souvent avoir envie de craquer puis quelques temps après en y repensant, j’estime avoir bien fait de ne pas acheter, car cela ne m’était pas utile 🙂

    Et tu ne parles pas d’épargne ? Pour ma part, j’essaye dorénavant de toujours mettre de côté, sauf que je vais me retrouver un petit peu à découvert ce mois-ci… Oops

    1. Sophie

      20/05/2017 at 14:17

      en effet, je n’ai pas abordé le point de l’épargne mais toutes ces méthodes pour moins dépenser on évidemment pour but de mettre de côté pour les différents projets. Ce n’est pas le cas en ce moment, mais quand j’ai un salaire fixe, je calcule toutes les charges fixes puis je détermine le montant de mon épargne en conséquence. Je mets tout de suite cet argent de côté. Je dépense normalement le reste du mois et juste avant la paie je mets de côté tout ce qui reste (même si c’est seulement 30€ !). Avec cette technique je peux épargner une à deux fois par mois 🙂 En gros, je sais de combien j’ai besoin dans le mois, et tout le reste est systématiquement épargné !

  5. La Blogorevue #4 – La Tortue Fringante, le blog végane

    01/06/2017 at 09:43

    […] J’ai beaucoup apprécié les conseils de Sophie pour moins dépenser. Établir un budget, faire des wishlists, prendre son temps… Ça peut paraitre évident mais […]

  6. Ronzeau

    15/07/2017 at 14:05

    Je prends la même somme en liquide chaque semaine . Cela m’évite bien des tentations .
    Si je vois qqchose que je pense indispensable , je te tiens le lendemain avec ma cb émis souvent je ne reviens pas .

    1. Sophie

      16/07/2017 at 10:09

      c’est bonne méthode les achats en liquide ! et ça simplifie la gestion des comptes en plus ^^

  7. Manon

    13/09/2017 at 09:38

    J’adore l’idée de la wishlist et de visualiser ses projets !
    J’applique déjà le tableur excel pour suivre mes comptes. ça me permet de faire le point et de savoir ainsi où j’en suis et pourquoi je dépense mon argent. Mais je vais appliquer tes conseils pour mieux économiser car j’ai des améliorations à faire pour gérer mon budget. Merci pour cet article 🙂

    1. Sophie

      13/09/2017 at 12:02

      j’espère que tu atteindras ton objectif grâce à mes conseils 😉

Leave a Reply

140 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1