Défi zéro déchet numérique

Le zéro déchet numérique vous connaissez ? L’élimination de déchet ne se limite pas à la cuisine et à la salle de bain. Surfer sur le Net, envoyer un email, télécharger des documents, les partager… Tout ça a un réel impact sur la santé de notre planète.

Chaque mail envoyé ou stocké, chaque recherche sur google, chaque consultation de votre compte Facebook nécessite le recours à des données stockées dans de gigantesque hangar remplis de serveurs surchauffés appelés « data center ». Ces serveurs fonctionnent 24/24, 7j/7. Ils chauffent énormément (comme votre ordinateur mais multiplié par 1 million) et ont besoin d’être refroidi en permanence ce qui demande beaucoup d’énergie. Je vous raconte pas la facture d’électricité à la fin du mois…

Nettoyez votre boite mail

D’un naturel plutôt maniaque, j’aime que ma boite vide soit bien rangée et le plus vide possible. C’est aussi simple que ça : un mail = une tâche. Par conséquent, si la boite est vide, c’est que j’ai expédié tous les trucs à faire (en gros hein, une grosse partie de mon travail ne passe même pas par ma boite mail).

Du coup, j’ai relevé le défi zéro mail lancé par l’un de mes collègues : je trie ou je supprime tous mes mails pour garder une boite de réception vide (ou presque). Il ne reste que les mail « à traiter ». Tous les autres sont archivés ou supprimés. Quand on sait que 30 mails bouffent l’équivalent en énergie d’une ampoule laissée allumée toute la journée, ça fait réfléchir.

Et puis, entre nous, ça ne vous rend pas dingue ces 465 mails dans votre boite de réception (dont 254 non lus) ? Prenez votre courage à deux mains et taillez dans le tas à la machette ! Non seulement vous ferez un geste pour la planète, mais en plus vous vous libérez l’esprit.

Autre geste à adopter : limitez vos envois de mails et le poids de vos pièces jointes. Car un mail pollue ! Au bureau on a mis en place une messagerie instantanée interne, beaucoup moins énergivore que nos boites mails.

J’ai découvert tout récemment qu’il existait des messageries eco-friendly comme par exemple Newmanity que je compte tester rapidement !

Dites non à Google

Premier geste tout simple à adopter : si vous connaissez l’adresse du site, tapez-là directement dans la barre d’adresse. Je ne sais pas si le recours aux favoris (liens enregistré) est éco-friendly : on ne fait pas appel à un moteur de recherche mais ils sont stockés quand même… Pour les sites que vous utilisez souvent, l’autocomplétion est bien utile.

Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde et vu qu’il affiche beaucoup plus de résultats pertinents que ses concurrents, il garde assez facilement son monopole. Évidemment Google aussi nécessite des serveurs ultra polluants… Tout comme Facebook, Twitter, etc.

L’un de mes profs de fac nous invitait déjà à boycotter Google pour privilégier les autres moteurs de recherche. Plus facile à dire qu’à faire ! Je travaille pour un média web, Google est notre Dieu et nous travaillons essentiellement pour le contenter et qu’il soit gentil avec nous (c’est-à-dire mettre notre site en haut des résultats).

Alors quelle est la solution ? Ju en parle très bien dans son article sur le minimalisme numérique. On peut utiliser des moteurs de recherche éco-responsables qui compensent leur empreinte carbone en plantant des arbres ou en aidant des associations. En voici quelques uns à tester :

J’ai installé Ecosia sur mon poste de travail et je ne vois même pas la différence avec Google. Et en plus j’ai l’impression de faire une BA à chaque fois que je fais une recherche !

Lâchez votre téléphone

Votre boite mail est vide, vous utilisez un moteur de recherche eco-friendly… Et votre smartphone alors ?

Sa construction et son recyclage sont une véritable plaie pour l’humanité, mais ça malheureusement, à part le redonner au constructeur à l’achat d’un nouveau, je n’ai pas trouvé de solution. Le mieux à faire c’est d’éviter de le changer trop souvent même si je suis bien consciente que c’est difficile de résister à l’appel  (appel, téléphone… hahaha) de la nouveauté et à l’obsolescence programmée.

Un smartphone est très gourmand en électricité. Ne le laissez pas branché à longueur de journée et débranchez systématiquement le chargeur après la charge !

Mais ma solution préférée c’est encore de lâchez votre téléphone ! Forcez-vous à déconnecter de temps en temps, à fermer vos applis voire à les désinstaller. Oui c’est dur mais ça fait du bien de prendre du temps pour soi et pour les autres ! Essayez 😉

Edit : j’ai entendu parler du Fair Phone. Ca semble prometteur !

Et vous, vous avez opté pour le zéro déchet numérique ?
Vous avez des astuces à partager ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 Partages
Partagez
Épinglez
Tweetez
+1