garde-robe minimaliste ma conscience écolo

En route vers une garde-robe minimaliste

Vous êtes ici :
< Retour

Avoir une garde-robe minimaliste, fonctionnelle et variée, est un véritable challenge. Le chemin est long et semé d’embûche vers le dressing idéal !

Vider et trier ses vêtements est la première étape du désencombrement. Pourquoi ? Parce que selon les expertes, et notamment Marie Kondo, c’est le plus facile. Apparemment elles n’ont jamais eu de problème de fringues.

Il paraît que l’on n’utilise que 20% de sa garde-robe. Et je suis bien obligée d’avouer qu’effectivement, la grande majorité du contenu de mon armoire est inutilisée…En tous cas, c’était le cas avant que je me lance dans le minimalisme vestimentaire !

Qu’est-ce qu’une « garde-robe minimaliste » ?

A mon sens, il s’agit d’une garde-robe qui comprend des vêtements que l’on aime, qui nous vont (coupes et couleurs) et qui vont ensembles. Il se trouve qu’avoir une garde-robe démesurée est plus souvent source de problème que de solutions. Qui n’a jamais dit devant son placard « Mais je n’ai rien à me mettre ??!! ». Mais pourquoi cette question revient-elle aussi souvent ? Précisément parce que nos armoires sont trop remplies et mal remplies.

Après avoir fait plusieurs tri et donner des dizaines de sacs de vêtements, j’étais assez contente d’avoir atteint un inventaire d’une centaine de pièces. Mais j’avais encore beaucoup trop de pièces à mon goût. En suivant les conseils d’autrices et de blogueuses averties, j’ai réussi à diminuer davantage le nombre de mes possessions. Cela ne fait aucun doute que mon inventaire sera trop limité pour certaines personnes, ou au contraire trop grand pour d’autres (qui se contentent d’un pull et d’un jean toute l’année à la manière de Gaston Lagaffe). Après tout, chacun sa vision d’une garde-robe minimaliste.

Pour en savoir plus : Qu’est-ce que la slow fashion ?

 

Un exemple de dressing minimaliste

Actuellement, j’ai une cinquantaine de pièces dans mon dressing (hors sous-vêtements et vêtements de sport). En listant mes possessions (voir ci-dessous), je me dis qu’il y a beaucoup de pièces qui semblent inutiles. Mais d’un autre côté, je n’ai pas envie de donner ou vendre exprès pour réduire le nombre. Je mets vraiment tous mes vêtements et ils vont tous ensemble les uns avec les autres.

Cependant, je les remplace petit à petit par des pièces plus éthiques lorsque nécessaire et je reste vigilante. Si je trouve une pièce qui n’est pas sortie de l’armoire depuis 1 an, je m’en débarrasse !

Mise à jour : 06/10/2018

 

Les hauts

  • 7 t-shirts à manches courtes
  • 2 t-shirts à manches longues
  • 4 débardeurs
  • 1 tunique
  • 1 chemisier
  • 4 pulls (3 pulls et 1 sweat à capuche)
  • 1 gilet

Score = 20

Les bas

  • 1 short en jean
  • 1 pantacourt
  • 2 jean (un bleu et un grisà

Score = 4

Les robes et combinaisons

  • 3 robes manches longues pour l’hiver
  • 1 robe pour l’été
  • 1 combishort

Score = 5

Les manteaux et vestes

  • 1 manteau long
  • 1 blouson
  • 1 veste en simili-cuir
  • 1 veste blazer noir

Score = 4

Chaussures

  • 1 paire de boots noires
  • 1 paire de chaussures à talons
  • 1 paire de sandales (à remplacer)
  • 1 paire de sneakers

Score = 4 paires

Sacs et accessoires

  • 1 grosse écharpe
  • 1 foulard
  • 1 chapeau de paille pour l’été
  • 1 bonnet
  • 1 paire de gants
  • 2 sac à dos (1 grand et 1 petit)
  • 3 sac en bandoulière
  • 1 sac à main

Score = 11

Et aussi…

  • Pour le sport : un legging, une polaire, une brassière et une paire de baskets, 2 maillots de bain.
  • Pour dormir : un pyjama d’hiver, un pyjama d’été, une robe de chambre, des chaussons.
  • Les sous-vêtements : 10 culottes, 10 paires de chaussettes, 3 soutiens-gorge, 2 fonds de robe…

 

Et vous, combien de pièces possédez-vous ? Est-ce que vous trouvez cela facile ou difficile de trier votre dressing ? Venez m’en parler en commentaires !

Partager cet article :
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0

10 commentaires sur “En route vers une garde-robe minimaliste”

  1. Déjà rien que de commencer à désencombrer est un premier pas énorme ! J’essaie de le faire 2 fois par an, mais il y a toujours des fringues que je garde parce que je les « aimais » bien, ou que je les portais à telle occasion et que ça me rappelle de chouettes souvenirs.
    Pas facile ! L’important est de cheminer, chacun à son rythme… 😉

  2. C’est fou le nombre de vêtements qu’on n’utilise pas lorsque qu’on commence à désencombrer sa garde robe !
    Je ne suis pas pour les chiffres comme ‘avoir 100 pièces dans sa garde-robe’ ou les défis des 33 pièces…etc. Le tout est que chacun vivent avec des vêtements utiles, qu’il met et qui lui procurent plaisir à porter. On a tous des besoins différents et c’est ça qui fait la richesse de notre tri, de notre garde-robe.
    J’avais bien aimé les méthodes des trois piles pour désencombrer, et la méthode de Marie Kondo est également efficace !
    A très bientôt

    1. j’essaie de ne pas me fixer de nombre précis de pièce mais je trouve que les compter aide à réaliser s’il y en a trop ou pas. Et je sais que je ne pourrais pas descendre à mois de 80 ou 70 pièces ! Je ne veux pas jeter pour jeter. Tant qu’ils me vont et ne sont pas usés, je les garde ^^

  3. Ca me rassure, je sais aujourd’hui que je peux avoir une garde-robe minimaliste sans me restreindre à 10 articles ! Quand on vit dans une ville où le changement de saison est très marqué et qu’on travaille dans une entreprise où le dress-code est assez formel, on est obligé d’avoir une grande garde robe. Ca fait plaisir de voir ton témoignage de garde robe minimaliste et réaliste. Ca me donne encore plus envie de tester.

    1. contente que l’article te plaise ^^ minimaliste ca veut d’abord dire vivre avec ce dont on a besoin, sans superflu. Donc chaque garde-robe s’adapte à son propriétaire !

  4. Wow Sophie, c’est déjà top 90 articles! J’en suis encore loin, mais en regardant le chemin parcouru, j’ai quand même déjà bien bien réduit. Je me focalise sur ça, je donne dans mon entourage, cela fait toujours des heureux.
    Mon but moi, c’est pas de me limiter à un nombre de pièces, mais j’aimerais que ça rentre dans 1 ou 2 valises. Me sentir nomade… 🙂
    Je note l’idée de faire un inventaire, ça peut aider dans la démarche !

  5. En plein tri et rangement de la maison, je me suis dit « et si je me faisais une garde robe minimaliste? » avant de réaliser que finalement depuis la naissance de ma deuxième, ma garde robe est tellement minimaliste que je peux difficilement faire moins (3 pantalons, un short d’hiver et un short d’été), deux chemises, deux tee-shirt à manche longues, 2 robes d’hiver et 5 d’été). Donc voila, j’ai déjà un objectif d’atteint 🙂

  6. Pour la première fois de ma vie j’ai réussi à compter mes vètements. Jusque là la tache me semblait insurmontable, comme quoi mes efforts de désemcmbrement ont déjà payé. Mais j’arrive encore à 110 vètement, et je n’ai pas compté les « à coté » comme tu l’as si bien fait.
    Par contre, j’ai poussé un cri de joie quand j’ai ruiné un pantalon dans la foret ce WE (déchiré aux fesses sur 10 bons cm, ne me demande pas ce que je fais avec les arbres…). J’étais ravie de pouvoir me débarasser d’un vètement. Si ca ce n’est pas du changement de mentalité 😉

  7. Pour ma part, je mets mes cintres à l’envers dans ma penderie, et à la fin de l’année tous les cintres non retournés ce sont des vêtements qu’on ne mettra pas. Du coup on désencombre en les vendant ou en les donnant au choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.