comment travailler zéro déchet © Ma conscience écolo

Zéro déchet au travail

Vous êtes ici :
< Retour

Peut-on être zéro déchet au travail ? Bien sûr que oui ! Il est tout à fait possible de garder ses bonnes habitudes à l’extérieur, à conditions de s’organiser. Voici quelques conseils pour être zéro déchet même au travail.

Cela fait maintenant plusieurs mois que j’ai commencé mon nouveau-plus-vraiment-nouveau travail. Auparavant je travaillais à la maison, je pouvais donc manger chez moi et contrôler ma production de déchets. Mais les emballages ne sont pas les seuls problèmes que l’on peut rencontrer sur nos lieux de travail ! Il y a aussi des déchets invisibles, ceux liés à l’informatique.

Manger zéro déchet au travail

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour manger lors de votre pause déjeuner. Je vous en parlais déjà dans un autre article : pour ma part, j’ai adopté la lunch box.

→ Pour aller plus loin : Comment choisir sa lunch box et s’organiser

Mais il y a d’autres possibilités : manger au self / restaurant d’entreprise, prendre un sandwich ou un plat à emporter (et même en livraison) ou sortir au restaurant. Toutes ces solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Lunch box

Je parle ici de la lunch box que vous aurez préparé vous-même, et non d’un simple plat cuisiné que vous amenez au travail.

Avantages :

  • vous mangez des plats préparés maison et sains, en particulier si vous mangez bio
  • vous choisissez ce que vous mangez (vous ne dépendez pas du menu de la cantine)
  • vous pouvez facilement préparer un repas 100% zéro déchet

Inconvénients :

  • vous devez avoir un espace cuisine ou salle de pause à votre disposition (sinon c’est repas sur le pouce devant l’ordi…) avec micro-onde et/ou plaque de cuisson
  • cela demande un peu d’organisation car il faut préparer les repas en avance.
ramenez votre lunch box au travail
Optez pour la lunch box au travail © Unsplash

La lunch box est ma solution idéale ! J’amène tous les jours mon repas et je mange avec mes collègues dans notre “salle de convivialité”. De cette façon, je sais ce que je mange et surtout je mange sain. Si je n’ai pas le temps de préparer mon repas, je peux toujours aller au self ou à la cafet.

Si vous le pouvez, optez pour une boite en verre, ou bien faites réchauffer votre plat dans une assiette.

Restaurant d’entreprise

La plupart des entreprises dispose d’un self. Et si ce n’est pas le cas, vous bénéficiez de tickets restaurants. Tous les selfs ne se valent pas !

Avantages :

  • vous pouvez manger pour un prix raisonnable (environ 3€ le plateau)
  • c’est l’occasion de partager un moment avec vos collègues

Inconvénients :

  • les menus ne sont pas toujours variés, et il peut-être difficile de trouver à manger si vous avez des allergies ou des régimes particuliers
  • la plupart des selfs propose de la nourriture industrielle (au delà du goût qui peut être douteux, ce n’est pas toujours sain !)

Même si certains selfs font des efforts pour le tri et le recyclage, un repas au self est bien souvent générateur de déchets. Privilégiez les plats dans des contenants solides et lavables. Et prenez des portions adaptées afin d’éviter le gaspillage !

Sandwichs et plats à emporter

Si vous n’avez pas de self dans votre entreprise, que vous n’avez pas envie de cuisiner et que le restaurant coûte trop cher, prendre un sandwich ou un plat à emporter reste la seule option. A priori pas la solution idéale, mais il est quand même possible manger sur le pouce et sans faire exploser votre poubelle de bureau.

Avantages : pratique, rapide et économique

Inconvénients : les sandwichs et autres plats à emporter sont généralement emballés !

→ Pour aller plus loin : Comment organiser un pique-nique zéro déchet

Si vous devez partir à la chasse au sandwich (sport pratiqué par des milliers de salariés tous les midis), munissez-vous de votre kit de courses zéro déchet : une boite pour les plats du traiteur et/ou une pochette ou un sac en tissu pour le sandwich. Zappez la bouteille d’eau en plastique et optez pour une gourde réutilisable !

Restaurant

Dernière solution, le restaurant. Lorsque je travaille à Paris, mon entreprise était dans une rue passante, bordée de commerce et de restaurant. Le self était à 2 stations de métro et nous n’avions pas de vraie cuisine à disposition. Autant dire que la pause déjeuner n’avait rien de reposant et une bonne partie de mon salaire y passait !

Avantages

  • vous mangez dans un endroit confortable et animé (et au chaud quand il pleut)
  • vous sortez vraiment du cadre de l’entreprise (c’est l’occasion de découvrir vos collègues sous un nouveau jour)

Inconvénients

  • ce n’est pas du tout économique et pas toujours très sain !

Si vous choisissez cette option, prenez l’habitude de refuser les pailles, les touillettes, les serviettes en papier, etc. Vous pouvez même emporter votre serviette en tissu. Prévoyez une boite pour votre doggy bag. Ça vous fera votre repas du soir ou du lendemain !

grignoter zéro déchet au travail
une infusion dans un bocal © Freestock, Coffee Station, Olsztyn, Poland

La pause café

Bien évidemment, la base du zéro déchet au travail, c’est d’amener votre gourde pour éviter de prendre les gobelets de la fontaine à eau.

Nous sommes nombreux à prendre des pauses boissons chaudes et friandises sur nos heures de travail. Il faut bien reposer le cerveau, n’est-ce pas ? Mais hors de question de faire une collection de gobelets ou d’emballages.

Achetez-vous une belle tasse et utilisez pour votre café ou votre thé. La plupart des machines à café sont compatibles avec les tasses et autres mugs. L’idéal étant bien sûr d’avoir une cafetière (vous pouvez même récupérer le marc de café). Pour le thé, c’est encore plus simple. Si vous disposez d’une bouilloire, vous n’avez plus qu’à apporter votre thé… en vrac évidemment !

Une petite faim ? Boudez le distributeur et faites vos propres gâteaux et biscuits maison, à transporter dans une pochette ou une petit boîte. Si vous avez une cafet, comme c’est mon cas, privilégiez les produits non emballés et apporter votre sac en tissu.

Je dois vous avouer que je suis moi-même une grande consommatrice des viennoiseries de la cafet et je ne pense pas toujours à mon sac en tissu, principalement parce que j’assume pas des masses quand il y a 50 étudiants qui attendent derrière moi (ne me jugez pas). En désespoir de cause, je recycle le sac en papier.

Travailler zéro déchet

Jusque là, c’était plutôt facile, non ? Si vous pratiquez le ZD, avoir votre gourde et vos sacs en tissus, voire votre serviette de table et même vos paille en inox, c’est habituel. Mais qu’en est-il des mails, de l’ordinateur ou même de votre lampe de bureau ?

Dans certains secteurs, le travail sur ordinateur est omniprésent. C’est d’ailleurs mon cas : entre les mails et les documents partagés, mon bilan carbone n’est pas génial.  Voici quelques astuces supplémentaires pour travailler écolo.

Mails et ordinateurs

Il existe une autre sorte de déchet, bien plus difficile à éradiquer. Nos ordinateurs, nos navigateurs internet et nos boîtes mails génèrent des tonnes de déchets. Malheureusement, de plus en plus de métiers s’exercent sur ordinateur. Comment limiter votre impact ?

  • Réduire l’envoi de mails (préférez le téléphone ou les échanges directs)
  • Evitez les pièces jointes volumineuses
  • Quand il s’agit d’une longue suite d’échange de mail, supprimez le texte des précédents mails
  • N’imprimez vos mails que si nécessaire
  • Eteignez votre ordinateur tous les soirs (en plus, ça facilite les mises à jour et le service informatique sera content)
  • Utilisez un moteur de recherche éco-responsable (Lilo ou Ecosia par exemple)

Faites régulièrement du tri dans vos mails et pratiquez la méthode du « zéro mail ». L’idée est de n’avoir aucun mail dans votre boite de réception. Ils sont tous archivés ou traités donc supprimés !

→ Pour aller plus loin : Comment réduire ses déchets numériques ?

Vous recevez beaucoup de pièces jointes ? Enregistrez-les puis supprimez le mail aussitôt.

manger zéro déchet au boulot
Utilisez des couverts et une serviette en tissu © Debby Hudson, Florida, United States

Espace de travail et fournitures de bureau

Même dans vos tâches quotidiennes, il est possible d’agir concrètement pour limiter vos déchets. Cela peut se traduire par des petites choses toutes simples et faciles à mettre en place.

  • N’imprimez que si c’est vraiment nécessaire. Et si vous devez imprimer, modifier les paramètres par défaut et sélectionnez l’impression deux pages par feuilles et en recto-verso.
  • Optez pour l’impression niveaux de gris pour utiliser moins d’encre.
  • Réutilisez vos feuilles imprimées que d’un seul côté comme papier de brouillon (mais avais-je vraiment de vous le dire ? ;))

Pour les fournitures de bureaux, voici quelques conseils utiles :

  • utilisez un cahier plutôt que des feuilles volantes ou (pire !) des post-it
  • surlignez ou coloriez avec des crayons de couleurs à la place des surligneurs fluos
  • limitez votre utilisation du scotch et des agrafes, et préférez des trombones (que vous pouvez réutilisez)
  • optez si vous le pouvez pour un stylo rechargeables
  • commandez uniquement ce dont vous avez besoin (inutile d’avoir 14 stylos rouge)

Bien évidemment, triez et recyclez vos déchets quand c’est possible ! Les feuilles de papier dans le bac de tri, les feuilles de thé dans votre plante de bureau et le reste dans la poubelle.

→ Pour aller plus loin :  5 conseils pour bien trier ses déchets

Vous pouvez même laisser un mot au personnel d’entretien pour demander que votre sac poubelle ne soit pas changé tous les jours.

C’est du bon sens mais il est toujours utile de le rappeler : baissez le chauffage et mettez un pull (sauf si votre chauffage est bloqué sur puissance maximum comme le mien), éteignez les lumières quand vous quittez votre bureau et pensez à renouveler l’air en ouvrant la fenêtre 10 minutes par jour (par exemple, pendant que vous descendez prendre votre thé !)

le zéro déchet au travail

Zéro déchet au travail : pour aller plus loin

Selon votre situation, vous pouvez améliorer votre score en choisissant un transport propre pour votre trajet domicile-travail : transport en commun, covoiturage, vélo ou marche à pied.

Et pourquoi pas envisager une ou deux journées de télétravail ? De plus en plus d’entreprise le propose et c’est une bonne façon de réduire votre empreinte environnementale 😉

J’espère que ces conseils vous seront utiles ! Est-ce que vous les appliquez déjà ? N’hésitez pas à partager votre expérience et vos astuces en commentaires 🙂

Partager cet article :
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
1

11 commentaires sur “Zéro déchet au travail”

  1. Merci pour tous ces précieux conseils 🙂 J’essaie au maximum de les appliquer, pas toujours facile selon le milieu professionnel dans lequel on évolue. Après il y a des gestes vraiment simples à la portée de tous comme éteindre son pc et son écran avant de partir, se servir du verso de feuilles déjà imprimées pour des brouillons (éviter d’imprimer c’est encore mieux! ). Je te rejoins sur les mails, la pollution est énorme et il y a bcp d’effort à faire pour les diminuer, supprimer au vu du nombre reçus par jour… Belle journée de travail à tous 🙂

  2. Hello !
    Merci pour ce petit article 🙂 J’essaie d’être de plus en plus ZD en général, et notamment au travail. Comme toi j’apporte ma lunch box le midi. Par contre ici on ne fait pas le tri des déchets, et notamment des papiers. Tout vas dans la même poubelle : capsules de café, papiers, cartons…. Difficile de faire changer les choses parfois.
    J’espère que j’y arriverai un jour 🙂

  3. Super article sur le zéro déchet. Personnellement, comme je travaille à la maison, je ne suis pas concernée. Par contre, par rapport aux mails, je fais maintenant très attention avant d’envoyer un message : je me demande toujours si un e-mail que je reçois mérite une réponse utile, afin d’éviter d’envoyer des e-mails à tout va sans raison particulière. On peut même ajouter une signature au bas de ses e-mails sur ce geste citoyen pour expliquer pourquoi des fois on ne répond pas forcément à un email s’il ne contient aucune information.

    1. Merci ! J’ai vu récemment un exemple de signature de mails dans ce style, c’était assez drôle ^^ Mais je n’ose pas le faire (je travaille dans la fonction publique).

  4. Je viens de démarrer un nouveau poste il y a 15 jours donc cet article me parle beaucoup !
    J’essaie toujours de ramener ma gamelle au boulot pour ne pas à avoir à aller au resto d’entreprise (qui est une mine à déchets malgré un tri plutôt poussé comparé à d’autres et étant végétarienne je me retrouverais à manger pâtes ou pommes de terre + légumes tous les jours), j’ai un mug et une gourde (ce qui intrigue beaucoup les gens qui ne sont souvent qu’habitués à voir des bouteilles en plastique).
    Pour les mails, j’ai toujours trié au fur et à mesure mais par contre on nous oblige à imprimer énormément de documents qui sont, à mon sens, inutiles… Quand j’ai proposé de réaliser des dossiers plutôt informatisés on m’a répondu que ce n’était pas du tout pratique et on me demande clairement de tout imprimer, que c’est comme ça et pas autrement… Je fais de mon mieux mais c’est très dur de voir ce papier gâché au nom d’un refus de changement d’habitudes…
    J’essaie de sensibiliser mes collègues à tout ça (certaines ont entendu parler du zéro déchet à la télé seulement la semaine dernière donc ce n’est pas gagné ^^), mais je ne veux pas non plus passer pour la relou écolo de service qui embête tout le monde, ce qui finalement desservirait la cause plutôt qu’autre chose.

    1. Comme je dis toujours, montrer l’exemple est la meilleure façon de faire avancer les choses ! Même si c’est pas toujours évident. Moi aussi j’ai du mal à faire un repas complet au self, c’est pour ça que j’évite d’y aller (et en plus c’est pas bon). Courage, ne te décourage pas !

  5. Ca fait quelques temps que je veux réduire mes déchets au travail. C’est le nombre de feuilles de brouillon engendrées par des erreurs d’impression ou des impressions inutiles qui m’a alerté sur le fait qu’il était temps de faire quelque chose! Merci pour tous ces conseils. Il y a en a plusieurs auxquels je n’aurais pas pensé. Je vais reprendre tous mes gestes quotidiens pour voir ce que je peux améliorer.

  6. Pour moi c’est assez facile mais comment convaincre mes collègues d’abandonner les gobelets en plastique ? Qui sont jetés dans des sacs en plastique puis ramassés dans encore plus grandes poubelle en plastique… Tout le monde est d’accord que c’est pas bien mais les gens continuent de s’en servir, dans une entreprise de 2000 personnes assoiffés, je suis désespérée devant les fontaines d’eau à voir les poubelles remplie de gobelets tous les jours…. pour une gorgée, mais comment convaincre…?

    1. Ce n’est pas évident en effet… Est-ce qu’il serait possible de mettre une affichette par exemple ? Ou bien cacher la réserve de gobelets hihihi

  7. Une idée supplémentaire pour ton article. Je travaille en service client donc au téléphone. Je dois noter souvent des petites info comme numéro client où titre du magazine. Ca faisait énormément de pages à jeter dans mon bloc note pour un simple appel de 2 min. J’ai acheté une ardoise velleda. Je n’ai plus qu’a l’effacer après l’appel et je peux noter les info du client suivant à la place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.