On a un lombricomposteur dans la cuisine

Début novembre nous sommes allés dans une ferme bio à quelques kilomètre de la maison. Et ce jour là nous avons pu enfin récupérer notre lombricomposteur. C’est le début d’une grande aventure (ou de beaucoup de galères, je ne sais pas encore).

 

Qu’est-ce qu’un lombricomposteur ?

Un lombricomposteur est un composteur d’appartement. Ce système vous permet de composter des déchets organiques. Exactement comme avec un composteur de jardin classique sauf que ça se passe dans votre cuisine !

 

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

Au début je pensais qu’un lombricomposteur, il suffit de mettre des épluchures dedans et basta. Et bien pas du tout. C’est un poil plus compliqué…

Installation du bac à compost

Commençons par l’installation. Pour monter un lombricomposteur, c’est beaucoup plus simple que de bricoler un meuble IKEA, donc vous devriez y arriver sans trop de problème.

Selon le modèle choisi, j’imagine que ça peut varier mais voici comment j’ai monté le mien :

  • le support à roulettes
  • le récupérateur de jus de compost (ou « lombrithé »)
  • le premier bac
  • le deuxième bac
  • le troisième bac
  • le couvercle

Le deuxième et le troisième bac doivent être installés lorsque celui du dessous serait terminé, c’est-à-dire quand les vers auront tout mangé.

Mise en route du lombricomposteur

Pour la mise en route, nous avons suivi les conseils du maître composteur (si, si, il s’appelle vraiment comme ça).

Nous avons donc mis un rond en carton au fond du premier bac pour éviter que les vers ne tombent dans la partie du dessous. Puis, nous avons rempli la moitié du bac avec des déchets « carbone » c’est-à-dire du papier et du carton. L’étape suivante consiste à installer les vers. La commune nous a fourni des vers dans leur propre terreau en même temps que le bac à compost. J’ai donc installé les petits vers dans leur nouvel habitat.

Ensuite, il faut être patient car les verts doivent se reposer 4 à 5 jours avant de recevoir de la nourriture. Après ce laps de temps, il faut leur donner à manger tous les 5 à 6 jours histoire de ne pas les gaver. On pourra ensuite rapprocher les « repas » mais il faudra sans doute quelques semaines avant de pouvoir leur donner toutes les épluchures à chaque fois que je cuisine.

Que faut-il mettre ou ne pas mettre dans un lombricomposteur ?

On ne peut pas mettre n’importe quoi dans le lombricomposteur. Il faut varier les déchets en ajoutant du « carbone » (papier et carton) et « azote » (les épluchures et restes de repas). Si vous mettez trop de papier ou trop de déchets organiques, votre lombricomposteur risque de ne pas fonctionner comme il faut. Il faut donc faire super gaffe !

Voici un récap en photos :

 

Premier bilan au bout d’un mois

Nous avons donné à manger aux vers 3 fois depuis l’installation et on ne peut pas dire que ce soit la fête du lombric ! Ils n’ont pas encore fini de manger les épluchures de la dernière fois, apparemment le processus est trèèèèès long. Moi qui pensais ne plus avoir d’épluchures dans  ma poubelle de cuisine, c’est pas encore gagné.

 

Edit mars 2017 : malheureusement, l’expérience du lombricompostage a viré à la catastrophe ! Malgré nos efforts, nous n’avons pas réussi. Trouver un équilibre entre déchets humides et déchets secs nous a semblé compliqué, en particulier parce que j’ai rarement du papier ou du carton à la maison. Par ailleurs, le démarrage est vraiment très long et nous ne pouvions pas donner à manger au vers aussi souvent qu’on le voulait. Nous mangeons végétalien et la majorité de nos déchets sont organiques. Et enfin, nous avons du faire face à une invasion de moucherons… Mais pour chaque problème, il y a toujours deux solutions !

Après cet échec, notre lombricomposteur a échoué sur le balcon et nous l’avons remplacé par un composteur de cuisine avec activateur. Je mets mes épluchures dans le bac, je pulvérise le produit et referme. Au bout d’une semaine j’avais déjà du jus de compost pour mes plantes ! Je peux le mettre dehors (même quand il fait -5° ou 30°), c’est plus rapide et plus facile. Parfait pour nous !

 

Et vous, vous compostez comment ?
Vous avez des vers à la maison ?

lombricomposteur ma conscience écolo

15 pensées sur “On a un lombricomposteur dans la cuisine

  • 04/12/2016 à 20:42
    Permalink

    En fait, ils consomment tes déchets mais à leur rythme. Il est normal qu’ils n’aient pas tout fini : 1/ c’est le début du coup ils sont peu nombreux 2/il faut environs 3 mois pour commencer à obtenir du compost, c’est pour ça qu’il y a plusieurs bacs « de travail »

    Répondre
  • 04/12/2016 à 21:26
    Permalink

    Bonsoir,
    Plus vous mettez à manger, plus ils se reproduiront. Sachez qu’ils mangent 1/4 de leur poids par jour…. donc mettez tous déchets quotidiens…. ça ira très vite après !
    Courage

    Répondre
  • 04/12/2016 à 22:29
    Permalink

    Sympa l’article! Et je n’imaginais pas que c’était aussi complexe…

    Répondre
  • 05/12/2016 à 11:50
    Permalink

    Le concept est super, mais c’est vrai que je ne pensais pas que cela prendrait autant de temps. J’ai hâte de voir le résultat sur du plus long terme.
    Et sinon des poules pour manger tes épluchures, non ? (sauf si tu es en appart oui là mon idée craint)

    Répondre
    • 09/12/2016 à 17:08
      Permalink

      En effet, je vis en appartement, c’est d’ailleurs pour cela que vous avons choisi ce type de composteur. Mais nous espérons un jour avoir une maison avec un jardin et peut-être des poules !

      Répondre
  • 05/12/2016 à 14:34
    Permalink

    Le lombricomposteur est long à se mettre en route (3 à 6 mois) mais tu verras une fois qu’ils seront lancés ils mangeront tout ! Et il y aura de plus en plus de vers 🙂

    Répondre
  • 05/12/2016 à 15:57
    Permalink

    Hello ! Merci pour ce retour très intéressant 🙂
    Hâte de suivre la suite des aventures !
    Bises 🙂

    Répondre
  • 07/04/2017 à 16:13
    Permalink

    Hello alors on avait opté pour le composteur de balcon également. Ça marche très bien par contre ça se remplit très vite … Très très vite du coup rapidement on l’a laissé tranquille et alors quand on a voulu y retourner…. Je te dis pas l’odeur !!!! Pire qu’horrible !!!! Comme c hermétique c très humide !
    Franchement j’ai pas été convaincue​ ! Hâte de lire ta suite d’expérience

    Répondre
    • 07/04/2017 à 20:24
      Permalink

      depuis que j’ai changé pour un composter avec activateur ça va mieux ^^ je récolte mon jus de temps en temps pour les plantes c’est vraiment top 🙂

      Répondre
  • 21/04/2017 à 12:08
    Permalink

    Moi personnellement ce qui me gêne avec le lombricomposteur c’est que les personnes qui l’utilisent n’ont donc pas de jardin (en majorité sinon ils mettraient un vrai composteur), or que faire du compost une fois fait. – Dans les jardinières ok mais à moins de faire de nouvelles jardinières régulièrement et d’avoir une frêt vierge à la maison c’est pas top quoi ^^
    – Le donner à qui et comment ? Dans ce cas là ne vaut il pas directement mieux apporter ses déchets au composteur collectif .
    – Le mettre au pied des fleurs et des arbres communaux ? Cela revient à de la décharge sauvage, interdit par la loi (oui même si vous vous dites que c’est pas bien grave comme action) et dans ce cas là encore une fois ne vaut il pas mieux mettre les déchets dans le composteur communal ou collectif.

    Répondre
    • 21/04/2017 à 14:50
      Permalink

      c’est vrai que ce n’est pas toujours facile de savoir quoi en faire. Personnellement je le stocke sur mon balcon pour le donner à mes parents ou des amis qui ont un jardin. Je crois qu’on peut aussi le donner à des « inconnus » via des sites de dons. Il y a toujours une solution 🙂

      Répondre
  • 26/05/2017 à 11:25
    Permalink

    Oki oki, rapport au commentaire que je viens de laisser sous ta première vidéo Youtube, je tombe sur ce billet que j’avais déjà lu enfait. Comme évoqué dans ta vidéo, tu laisses donc tes vers squatter sur le balcon ? J’avais lu que ce n’était pas trop recommandé de les laisser dehors, tu le fais seulement à une certaine époque de l’année ou bien ?

    Répondre
    • 26/05/2017 à 11:40
      Permalink

      En fait les vers sont morts depuis longtemps, on a complétement merdé avec ce truc… 🙁 du coup on a un autre composteur dans lequel je mets des bactéries pour accélérer le processus. Cela dit ça va toujours pas assez vite et je n’ai pas de place pour stocker… J’arrive à un point où je ne sais plus comment me débrouiller !!

      Répondre
        • 26/05/2017 à 19:34
          Permalink

          j’ai contacté ma commune pour savoir où trouver des composteurs collectifs, et sinon je vais voir avec le gardien de ma résidence. On sait jamais, nos jardiniers en ont peut-être besoin…

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

117 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1