Donner ou vendre : que faire de ses vieux livres ?

Que faire de ses vieux livres ? Si comme moi, vous avez accumulé des centaines de bouquins, vous vous êtes sans doute déjà posé cette question. Je vais vous donner mes conseils pour vous en débarrasser (et vous faire des sous).

Je suis ce qu’on peut appeler une grosse lectrice. Rien à voir avec mon poids sur la balance, mais plutôt avec le nombre de livres que j’avale par semaine, par mois, par année. Ayant fait des études littéraires (section L au lycée, prépa puis master en lettres), j’ai accumulé un nombre impressionnant de bouquins pour mes cours. Sans compter les livres que j’achète pour mes loisirs.

On arrive à un stock avoisinant les 300 livres. Limite je pourrais me faire un igloo avec et vivre dedans. Clairement, si je n’avais pas de livres je ferais mes déménagement avec une Twingo. Au lieu de ça, je dois louer un camion.

Edit : un an après avoir écrit cet article, ma bibliothèque ne compte plus qu’une centaine de livre. Je donne ou je revends régulièrement pour faire de la place aux nouveaux livres.

J’espère que ces conseils vous seront utiles pour savoir que faire de ses vieux livres !

D’où viennent ces livres ?

Avant de se demander que faire de ses vieux livres, il faut déja comprendre comment on en est arrivé là.  Il y a plein de raisons pour accumuler des livres. Maintenant que je sais pourquoi mes étagères débordent, j’ai changé ma façon de « consommer » des livres. Désormais je vais à la bibliothèque et j’achète ainsi beaucoup moins de livres.

Les livres tout-le-monde-les-a-lus

Vous voyez de quoi je parle… Le livre pur produit de marketing, le dernier sorti de l’auteur à la mode, le livre qu’on voit sur tous les blogs littéraires. Le livre que tu achètes comme un parfait petit mouton parce que tout le monde l’a aimé et que tu ne veux pas passer pour une dinde. Et pourtant, au fond,  tu le SAIS qu’il ne va pas te plaire. Variante : le livre acheté parce que la couverture est trooooop belle.

Les livres culpabilisants

Ces livres-là… Tu ne les as jamais lu et au fond de toi, tu sais que tu ne les (re)liras jamais. En ce qui me concerne ce sont mes vieux livres de fac. En cursus de lettres, les profs nous mettent la pression pour qu’on ingurgite tous les livres classiques depuis le XIIe siècle. Au final je n’ai lu que ceux au programme et j’ai quand même décroché mon master. Et toc. Que reste-il de ces années passées sur les bancs de l’amphi ? 200 bouquins imbuvables. Quand je les regarde, j’ai l’impression d’entendre mes profs hurler. Si tu n’as pas lu Le Rouge et le Noir, tu vas rater ta vie ! Ambiance.

 

Que faire de ses vieux livres ?

Et voila comment on arrive à l’igloo de livres. J’ai gardé mon igloo très longtemps, j’ai entassé, j’ai rempli des étagères, des boites et des sacs. Et puis j’ai eu une révélation en lisant le livre de Marie Kondo. Ces livres sont un véritable poids dans ma vie, dans ma tête, dans ma maison. Ils prennent de la place et la poussière.

J’ai mis 3 jours à faire le tri. J’ai pris chaque livre dans mes mains (oui, pour de vrai ça marche) et j’ai décidé de son sort. Je n’ai gardé que ceux qui me touchent, qui m’ont vraiment plu, qui m’intéressent réellement et que relirai sans doute un jour. Sur 300 bouquins, je n’en ai gardé qu’une petite centaine.

Alors que faire de ses vieux livres ??! Deux options : donner ou vendre. Je suis paresseuse et impatiente, je cherchais donc une solution RAPIDE et FACILE.

Revendre ses livres

Il existe plein de sites pour revendre, les deux plus connus sont Gibert Joseph et Momox.

Momox propose une appli bien pratique pour scanner les livres. La plupart des bouquins sont repris moins d’1€ mais on peut vite faire monter la cagnotte. Une fois le minimum de vente atteint, on peut valider la vente. Il suffit ensuite de faire le colis, d’imprimer l’étiquette du transporteur et de déposer le carton gratuitement en point relais ou à la poste. Simple, rapide et efficace

Gibert Joseph fonctionne quasiment de la même manière, sauf que le prix de vente estimé varie selon le choix de paiement (compte-tirelire ou virement) et le choix du transporteur (dépôt en magasin, à la poste, en point relay…)

Au final, en cumulant ces deux sites, j’ai virtuellement gagné 60€. Je dis « virtuellement » car je ne suis pas totalement convaincue… Je vous l’ai dit, je suis paresseuse. Je trouve que l’énergie dépensée (trier les livres, les scanner ou rentrer le code-barre, les emballer, imprimer la paperasse, aller déposer le colis…) ne vaut pas la somme reçue. 80% de mes livres ne sont pas repris ou repris à moins de 50 cts. A part quelques bonnes surprises à 4€ ou 5€, les livres sont repris une misère… et revendu ensuite par le site 2 à 3 fois plus cher. Ça me donne légèrement l’impression de me faire entuber avoir. En plus, concernant Momox, j’ai lu des avis négatifs assez flippants (colis perdu, somme reçue bien inférieure au prix de vente estimé, etc.)

En résumé, cette méthode ne me convient pas. C’est vraiment trop d’investissement personnel et je ne suis pas dans une situation financière telle que je dois vendre des livres pour manger. Je pourrais aller au magasin Gibert Joseph, sauf que j’habite en banlieue parisienne, je devrais donc transporter 20 kg de livre dans le RER ou m’aventurer à Paris en voiture, sans moyen de savoir si mes livres seront effectivement repris (et oui, car la vente sur le site n’est pas liée à celle en boutique !).

Edit : depuis, j’ai refais des envois à Momox et je n’ai jamais eu de problèmes (je touche du bois). C’est vraiment rentable si vous avez beaucoup de livres.

 

Donner ses livres

Autre solution quand on ne sait pas que faire de ses vieux livres : le don. Et c’est sans doute la plus chouette. Relâcher mes livres dans la nature, les laisser vivre leur destinée de livres, voila qui est joliment romantique, non ?

Mais où donner les livres ? J’ai d’abord pensé aux associations humanitaires, type Croix Rouge ou Emmaüs, mais le problème du transport s’est vite posé. Sans compter que j’ai eu par le passé de mauvaises expériences avec ce genre d’assos… En cherchant sur internet, j’ai découvert le site RECYCLIVRE qui recycle les livres et peut même venir les chercher à domicile (sous certaines conditions).

J’ai aussi contacté la bibliothèque de mon quartier. Ils reprennent les livres en bon état mais ils faut fournir une liste détaillée des ouvrages avec titre, nom d’auteur, éditeur, année de publication, etc. (pire qu’une bibliographie de thèse !) Impossible avec 200 bouquins à donner, mais je garde l’idée pour la prochaine fois.

Edit : j’ai finalement pris mon courage à deux mains pour faire cette liste et ils ont tout pris !

Dernière solution envisagée, déposer les livres dans le hall de mon immeuble. Le don entre locataires est l’une des seules choses que j’apprécie le plus dans la vie en appartement. J’en ai fait l’expérience dans toutes les résidences où j’ai vécu depuis la fac. Je dépose un objet en bas, dans le hall, et quelques heures plus tard il a disparu comme par magie ! Et parfois je trouve à mon tour des objets qui attendent une 2e vie.

J’ai commencé par donner les romans que je n’avais pas aimé ou pas lus. Puis j’ai donné les livres invendables ou repris seulement à quelques centimes sur Momox ou GJ. Les livres vendables sont prêts à partir mais j’hésite encore… Ils vont peut-être finir dans le hall de l’immeuble, eux aussi. Et vous savez quoi ? Mes voisins adorent lire 🙂

 

Et vous, que faites-vous de vos vieux livres ?
Vous préférez vendre ou donner ?

que faire de ses vieux livres ma conscience écolo

7 pensées sur “Donner ou vendre : que faire de ses vieux livres ?

  • 23/10/2016 à 00:45
    Permalink

    Je suis d’accord avec toi, les sites de revente de livres t’arnaquent un peu. 20 centimes un livre c’est pas un prix. Moi j’ai vendu en vide grenier. Ça part pas mal.

    Répondre
  • 28/04/2017 à 10:20
    Permalink

    je ne fais aucune collection…sauf les livres, je les accumule, et je n’arrive pas encore à m’en séparer, c’est tellement bête, avec ton article, je me remet en question une nouvelle fois, j’espère que le cheminement dans ma petite tête va se faire enfin 🙂 j’ai 40 ans et j’ai toujours mes livres de litterature de fac d’anglais que je n’ai pas retouchés depuis…. peut-être les proposer à un(e) futur(e) universitaire qui sera bien content(e) de ne pas tout acheter d’ici septembre…. je vais enquêter! Tes articles me font poser plein de questions, c’est bon signe, merci!
    bonne journée
    flo

    Répondre
    • 28/04/2017 à 16:47
      Permalink

      les livres c’est vraiment particulier et intime. Beaucoup de gens ont du mal à s’en séparer ! Ne te force pas et fais les choses à ton rythme 🙂

      Répondre
  • 03/05/2017 à 16:26
    Permalink

    J’ai pas mal de livres aussi, mais j’ai commencé à les trier, notamment ceux de mes cours de littérature et de journalisme. J’en ai vendu pas mal en brocante mais il m’en reste encore. J’ai notamment une collection de livres de recettes omnivores dont je ne veux plus. Ce n’est pas du tout parti en brocante même à bas prix. Je vais peut-être les emmener à Cash converter, même pour pas grand chose, cela me débarrassera. Ceux qui ne seront pas vendus rejoindront la boîte à lire en bas de ma rue.

    Répondre
    • 03/05/2017 à 16:28
      Permalink

      tu peux aussi les amener chez Emmaus ou faire un don à la bibliothèque de ta ville 🙂

      Répondre
    • 16/07/2017 à 10:13
      Permalink

      Personnellement, je n’ai jamais eu aucun problème avec Momox. Je me méfie des forums où les mécontents viennent en masse mais où l’on ne voit jamais les personnes satisfaites… j’ai vendu 3 fois des livres et dvd à Momox à des prix acceptables (en tous cas, pas pire qu’ailleurs). L’envoi est facile et le paiement rapide. Cette solution me convient parfaitement 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

62 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1