Mon agenda Whynote

11/10/2017

Un carnet qui ne se jette pas ? A première vue, ça semble impossible. Et pourtant, la marque Whynote a relevé le défi avec son surprenant carnet mi-tableau blanc, mi-bloc note. Le concept est simple : un carnet ultra pratique sur lequel on peut écrire puis effacer, à la fois économique et écologique.

J’ai testé des tonnes de solutions pour m’organiser au quotidien avec un carnet ou un agenda mais rien ne me convenait véritablement. Il y avait toujours un problème. Généralement, c’est l’organisation même du carnet / agenda qui est problématique : j’ai besoin à la fois de feuilles de notes à remplir toute l’année, et sans ordre précis, mais aussi d’une vue calendaire pour noter des rendez-vous ou des dates importantes.  Autant vous dire que je suis devenue super exigeante sur la question.

Note : toutes mes excuses pour la qualité moyenne des photos. En cause le manque de lumière à cette époque de l’année !

Agenda ou bullet journal ?

Pendant longtemps j’ai eu un petit agenda papier dans mon sac à main pour y inscrire toutes sortes de choses : réunions de travail, repas de famille, rendez-vous chez le dentiste, etc. Cependant, ce type de carnet ne dispose pas de feuilles vierges pour prendre des notes. Et puis surtout il doit être changé tous les ans (et ça, ce n’est ni minimaliste ni zéro déchet).

Par la suite, j’ai testé le Bullet Journal (ou Bujo) avec plus ou moins de réussite. Si vous ne connaissez pas le Bujo, sachez qu’il s’agit d’un hybride entre l’agenda papier et le carnet de note personnel. Il est possible de le faire soi-même avec un cahier vierge ou d’en acheter un déjà prêt. Le point fort du Bujo, c’est son hyper personnalisation. Vous pouvez vous en servir pour planifier et organiser toute votre vie : rendez-vous, organisation des vacances, planification des repas, to-do list, idées cadeaux, wishlist, etc.

 

L’échec du bullet journal

Émerveillée par les splendides réalisations visibles sur les réseaux sociaux (tapez « bullet journal » dans Pinterest pour voir), je me suis lancée dans cette nouvelle activité pleine d’espoir et de motivation. Bien évidemment, le résultat n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Il faut une bonne dose de talent pour réussir un beau Bujo ! Et puis, le truc c’est que moi je n’ai pas 40 trucs à faire par jour, je n’organise pas des week-end à la mer toutes les semaines, je ne lis pas 14 livres par mois et je n’ai pas de wishlist de 3 kilomètres.

Bref, après 2 mois d’utilisation j’ai carrément laissé tomber mon bujo. Remplir le tracker de ménage, faire des enluminures sur ma liste de courses ou recopier les fruits et légumes de saison, ça m’a vite gonflé. Les vacances d’été arrivant, j’ai mis de côté mon idée d’agenda, jusqu’à ce que je lise l’article de Julie sur le Whynote.

(et après cette intro longue comme… enfin très longue quoi, on va maintenant parler du Whynote, parce que bon, on est là pour ça quand même).

 

whynote le bloc note © ma conscience écolo
le carnet Whynote ressemble à un carnet ordinaire…

 

Whynote, qu’est-ce que c’est ?

“La simplicité d’un tableau blanc, la polyvalence d’un bloc-note”. C’est ainsi que la marque définit ses produits. Simple et efficace : il suffisait d’y penser ! Imaginez avoir dans la poche un bloc note magique où vous pouvez noter toutes vos idées, gribouiller, raturer, dessiner autant que vous voulez, effacer et recommencer à l’infini. On en rêvait, Whynote l’a fait. Leurs produits sont écologiques, pratiques et économiques.

 

Bon à savoir :

  • les produits Whynote sont fabriqués et assemblés en Suisse (ce n’est pas français mais au moins ça vient pas du bout du monde)
  • le papier utilisé provient exclusivement de forêts certifiées FSC, ce qui garantie « une conscience écologique et sociale » tout au long du processus de fabrication. Les forêts certifiées FSC sont gérées de façon durable et responsable.
  • les bloc notes sont assemblés par des détenus en programme de réinsertion professionnelle.

 

Whynote est écologique

Difficile de trouver une solution vraiment satisfaisante d’un point de vue environnemental. Même les carnets en papier recyclé ou fait-maison finissent invariablement à la poubelle. Ils sont en partie recyclés par la suite, mais ce n’est pas idéal. Les solutions numériques (en ligne ou sur un téléphone) ont également beaucoup de défauts (addiction au téléphone, surchauffe des serveurs, etc.). Alors, certes, le Whynote reste in fine un objet jetable, mais sa durée de vie est considérablement rallongée. C’est donc un bon compromis. Fini les feuilles volantes et les carnets remplis en  6 mois.

 

whynote le bloc note © ma conscience écolo
vue mensuelle
whynote le bloc note © ma conscience écolo
vue annuelle

 

Whynote est pratique

Quelle que soit sa forme, c’est toujours utile d’avoir un carnet avec soi (sans vouloir faire du sexisme à deux balles, les filles ont toujours un milliard de trucs à noter). L’avantage du Whynote c’est que l’on peut écrire puis effacer à l’infini. Les pages des carnets et agendas de la marque ressemblent à des tableaux blancs, comme ceux que l’on trouve dans les écoles ou les entreprises. On peut donc écrire dessus avec un feutre spécial (vendu avec) et les inscriptions s’effacent avec une gomme spéciale ou une éponge humide. Une fois sèche, l’encre ne peut donc pas s’effacer avec les doigts (volontairement ou non).

 

Whynote est économique

L’autre avantage du Whynote c’est bien évidemment l’aspect financier. L’objet est un peu cher à l’achat : environ 30€ pour le carnet et 40€ pour le planner, sans compter les accessoires (kit de nettoyage, housse, couverture personnalisée, etc.) mais ensuite vous n’achetez plus d’autres carnets pendant des siècles et des siècles (amen). C’est donc une sacrée économie de réalisée ! 

Bon plan : Julie propose un code promo de 20% dans son article sur le Whynote, c’est l’occasion de tester le Whynote (et découvrir son blog si ce n’est pas déjà fait) !

 

Mon agenda planner Whynote

Pour résoudre mon sempiternel problème d’agenda, j’ai opté pour le planner A5. J’ai également pris un kit de nettoyage, qui comprend un mini pulvérisateur, une éponge et une lingette. La couverture est noire, et il y a deux intercalaires rouge et bleu. Les anneaux au milieu s’ouvrent afin de déplacer et reclasser les pages comme on le souhaite.

Je précise que j’ai acheté le planner Whynote avec mes sous, cet article n’est pas un partenariat (et quand bien même, je donne toujours mon avis sincère).

 

A l’intérieur de l’agenda perpétuel, on trouve :

  • agenda avec vue annuelle (4 pages avec 3 mois par page), mensuelle (4 pages avec 1 mois par page) et hebdomadaire (4 semaines avec 1 semaine par double page) ;
  • bloc notes avec des pages lignées et pointillées ;
  • pages « to-do list (par jour et par thème) ;

Toutes les cases sont vides, vous pouvez donc inscrire les dates au fur et à mesure selon vos besoins. Vous n’êtes même pas obligé de remplir toutes les semaines ! La gomme au bout du stylo est utile pour effacer quelques mots mais si vous devez effacer une page entière, il vaut mieux utiliser le kit de nettoyage.

Ok mais j’en pense quoi au final ? Je parle, je parle, mais je ne vous ai toujours pas donné mon avis sur le bazar.

 

whynote le bloc note © ma conscience écolo
vue hebdomadaire sur double-page

 

Mon avis sur le planner de Whynote

Pour être totalement honnête avec vous, quand je l’ai reçu, j’étais carrément hystérique. J’ai failli vous écrire l’article dans la foulée, en mode téléachat tellement qu’ j’étais contente, tellement qu’il était trop-bien-coeur-avec-les-doigts-etoiles-dans-les-yeux. Finalement, j’ai mis l’article dans mes brouillons et je me suis laissé le temps d’utiliser le planner et de l’expérimenter dans la vraie vie (a.k.a le boulot, la flemme, les week-end surchargés, toi même tu sais). Et j’ai bien fait car petit à petit, les défauts ont commencé à apparaître…

Alors, oui, le côté j’écris et j’efface c’est hyper ludique et vachement pratique (#expressionspeciste) mais au bout de quelques essais, ce n’est plus aussi drôle, surtout quand tu dois attendre que ça sèche pour effacer, sinon ça fait des bavures dégueulasses. J’ai trouvé le stylo assez peu agréable à utiliser. De plus, j’ai l’impression que la gomme s’use très vite. On n’ose pas appuyer trop fort sur la mine du crayon pour ne pas abîmer le « papier », ce qui gène l’écriture. Cela dit, j’ai toujours mal tenu mon stylo, et enfant j’écrivais à l’envers, donc je ne suis peut-être pas un bon exemple.

Les premiers jours, je notais scrupuleusement tous mes rendez-vous et réunions, mais au bout de 3 jours, j’ai adopté Google Agenda car c’est l’outil utilisé par mes collègues (et puis des réunions, j’en ai pas 18 par jours non plus). Et au bout d’une semaine, je ne savais déjà plus quoi écrire dans mon planner flambant neuf…

Ok, mais le reste ? Les to-do list, les pages lignées ? Je me suis retrouvée face au même problème qu’avec mon défunt bujo. Au début, c’est marrant mais en quelques semaines, je n’utilisais plus qu’une seule page pour noter la liste des tâches ménagères et des outils numérique pour gérer le reste. Même pour les menus et la liste de courses, je suis revenue au papier… En fait, je crois que c’est là le principal défaut du Whynote : ce n’est pas un carnet papier. On est face à la même problématique que les livres papiers et les ebooks ! 

Concernant le kit de nettoyage, je le trouve un peu what the fuck : à mon avis, on peut utiliser de l’eau et une éponge classique.

 

whynote le bloc note © ma conscience écolo
la page « tâches par projet »
whynote le bloc note © ma conscience écolo
la page « tâches de la journée »

 

Whynote, on valide ou pas ?

  • J’ai aimé : le concept de base qui est novateur et innovant, l’aspect minimaliste et écologique (un seul carnet qui ne se jette pas et se réutilise à l’infini). Le choix des couvertures et du modèle de carnet est suffisamment large.
  • Je n’ai pas aimé : au quotidien, j’ai trouvé que le carnet n’était pas agréable à utiliser, notamment à cause des pages rigides et du stylo baveur.

Comme vous le voyez, je suis donc très mitigée sur cet achat ! Même si je suis fan du concept,  je pense que le système d’agenda ne me convient tout simplement pas. Si vous êtes un.e grand.e amateur.rice de carnet, je ne suis pas sûre que le Whynote vous convienne car vous ne retrouverez pas le même plaisir à écrire. En revanche, si vous cherchez un outil pratique et ludique pour noter vos rendez-vous ou vos tâches, le Whynote peut vous satisfaire.

 

J’espère que mon avis vous sera utile ! Laissez-moi un commentaire si vous avez envie de tester le Whynote ou si vous l’avez déjà acheté.

whynote le bloc note © ma conscience écolo

13 Comments

  1. Vic

    12/10/2017 at 11:59

    Bonjour, j’ai une question.
    Si l’on prend l’agenda planner en revanche il faut racheter chaque année pour avoir les bonnes dates du calendrier ?

    1. Sophie

      14/10/2017 at 11:13

      Non pas du tout ! En fait c’est un agenda perpétuel donc il n’y a rien d’inscrit. Tu peux entourer le mois correspondant en haut de page, et noter l’année et le jour puis l’effacer. Donc pas de recharge à acheter 🙂

  2. Happy Swallow

    12/10/2017 at 14:22

    OOOOh génial !! Je ne connaissais pas du tout, mais c’est super cool. Il m’en faut un !

    1. Sophie

      14/10/2017 at 11:04

      mince j’aurais dû demander une commission à Whynote XD

  3. doublerose

    12/10/2017 at 14:32

    J’aime beaucoup le concept de l’agenda qui ne se jette pas. A voir si je laisse mon Bujo pour celui-ci. Le prix est quand même prohibitif, même si c’est un investissement finalement.

    1. Sophie

      14/10/2017 at 11:03

      Oui le prix est assez élevé. Tu peux utiliser le code promo de Julie (sortez tout vert) ça aide un peu 🙂

  4. A Global Culture

    13/10/2017 at 00:11

    Ton résumé m’a vraiment attiré : un carnet que l’on n’a pas besoin de jeter, tiens donc ! Je ne sais pas que ce genre de de produit existait et j’était très enthousiaste en lisant la première partie. J’adore les gadgets et s’ils peuvent être écolo-friendly c’est encore mieux. Je te remercie pour ta franchise… Au fur et à mesure, j’ai réalisé que moi aussi j’utilisais essentiellement mon portable pour mes RDV, la liste de course, etc. Et quoi de plus responsable que d’utiliser au maximum ce que l’on a déjà plutôt que d’acheter de nouvelles choses ?

    1. Sophie

      14/10/2017 at 10:56

      Je suis ravie que mon article te plaise, ce n’est pas toujours évident de donner un avis objectif (et de reconnaître qu’on a dépenser 40€ pour rien ^^). Tu as tout à fait raison, avant d’acheter autre chose, il faut prendre l’habitude de trouver une solution avec ce que l’on a déjà chez soi 🙂

  5. Saoyiste

    13/10/2017 at 12:34

    Eh beh, quelle découverte. Effectivement l’aspect réutilisable est très intéressante et ça promet de belles choses dans le futur pour éviter de consommer trop de papiers.
    De mon côté, étant adepte du BUJO (amoouuuurrr), j’aime l’aspect « je créé tout de A à Z » et devoir remplir des pages déjà mise en page… ça me frustre, même si mon Bujo reste très minimaliste et évolue sans cesse.
    Des bisouuuuus

    1. Sophie

      14/10/2017 at 10:45

      Si tu aimes le bujo, je ne pense pas Whynote te convienne du coup 😉

  6. Clairegide

    14/10/2017 at 15:48

    Moi j’en ai acheté un en format A4 cahier ! C’est des feuilles vierges alors on peut en faire ce qu’on veut . Je l’utilise pour mon planning de soins infirmiers ça m’empêche de jeter un nombre incalculable de papier ! J’en suis ravi

  7. vv bleue

    18/10/2017 at 10:08

    Bonjour , je ne sais pas si tu connais les mémoniaks ?
    C’est les éditions 365, j’ai cet agenda (dans mon sac ) et un mural . Je l’utilise depuis 8 ans j’ai donc un peu de recul .
    Il demande d’envoyer les agendas usagés à l’associations « Cèdre » qui les recycles .
    J’en ai parlé plusieurs fois sur mon blog .
    En ce moment je retourne à la fac et chaque fois que j’ai des périodes où j’étudie un peu il me sert aussi de cahier de texte !
    Pour l’instant je n’ai pas trouvé mieux , le prix est beaucoup plus doux que celui dont tu parles , mais c’est vrai que le tien est perpétuel c’est différent !

    1. Sophie

      18/10/2017 at 18:57

      j’ai déjà entendu parler des mémonniaks,je crois que ma soeur en a un mais je n’ai jamais testé !

Leave a Reply

85 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1