5 conseils pour manger sain sans se ruiner

Manger sain, végétal,  éthique, écologique… Pas facile de concilier tous ces aspects dans son assiette. “Manger sain”, ce n’est pas forcément une évidence pour tout le monde. Bien acheter et bien cuisiner, cela demande un peu d’organisation. Voici mes astuces !

On ne va se mentir : manger sain coûte forcément un peu plus cher. Je ne vais pas essayer de vous convaincre du contraire. Pour réussi à manger sain sans vous ruiner, il faut donc changer radicalement vos habitudes de consommation !

Quand j’étais étudiante, je faisais 20€ de courses par semaine. J’achetais n’importe quoi et je mangeais surtout des pâtes. Aujourd’hui, je fais 80% de mes courses en magasin bio et pourtant mon budget n’est pas beaucoup augmenté : je dépense 25€ à 30€ par personne et par semaine. Que s’est-il passé ? Pour arriver à ce résultat, j’ai simplement changé mes habitudes alimentaires. Je n’achète plus les même produits, je mange mieux et j’ai ainsi réussi à stabiliser mon budget courses.

Mise à jour : 07 novembre 2019

Comment faire pour manger sain sans se ruiner ?

Mes 5 meilleures astuces pour manger sain sans y laisser un SMIC

Pour cela, j’ai mis en place 5 astuces qui me permettent de manger correctement sans exploser mon budget. Vous verrez qu’elles sont assez simples à mettre en place mais cela vous demandera peut-être du temps.

Astuce n°1 : établir des menus pour la semaine

Planifier des menus pour la semaine est la meilleure solution pour réduire les coûts. Cette méthode limite le gaspillage car elle permet de prévoir à l’avance la juste quantité des ingrédients. De cette façon, vous n’achetez plus de produits dont vous n’avez pas besoin, vous évitez le gaspillage alimentaire en oubliant des produits au fond du frigo (moins d’argent jeté par les fenêtres !) ou en achetant en trop grande quantité. Votre budget est maîtrisé.

POUR EN SAVOIR PLUS : Comment et pourquoi planifier ses menus ?

Astuce n° 2 : privilégier les produits simples et peu transformés

En un mot : manger simple. Exit donc les plats cuisinés en sauce, les poêlées surgelées et les desserts lactés aux pseudos morceaux de fruits ou aux goûts venus de l’espace. Ça élimine déjà 50% du magasin ! Privilégiez toujours les produits simples, sans ajout et sans transformation. Cela comprends les fruits et légumes, les céréales (pâtes, riz, semoule, etc.), les graines et noix, les lentilles, la farine, le sucre complet, etc. En fait, l’alimentation végétalienne est naturellement plus simple, à condition d’éviter les produits simili-carnés emballés.

Prenez l’habitude de regarder les étiquettes et en particulier la liste des ingrédients. Sachez que les ingrédients sur les étiquettes (écrits en orange sur rouge taille 8,5) sont classés par ordre de proportion. Le premier ingrédient cité est donc l’ingrédient majoritaire du produit. Exemple : le brownie de Monoprix comprend en premier lieu du sucre, et celui de Brossard du cacao. Je vous laisse deviner lequel est le mieux…

Autre chose : si la liste des ingrédients est trop longue, il y a cachalot sous caillou ! Elle ne devrait pas excéder une dizaine d’ingrédients et doit ressembler à une recette maison. La preuve, Béa Johnson (oui encore elle !) a décidé de faire sa moutarde maison après avoir lu la liste d’ingrédients sur son pot de moutarde. CQFD.

POUR EN SAVOIR PLUS : Lire les étiquettes des produits alimentaires ?

Astuce n°3 : choisir des produits vendus en vrac

On croit souvent que les produits en vrac coûtent plus cher, mais ce n’est pas forcément le cas. En fait, si on compare les prix au kilo ou au litre (ce qui est la seule façon fiable de comparer deux produits), on s’aperçoit que c’est moins cher d’acheter en vrac ! La raison est double : non seulement vous ne payez pas l’emballage, mais en plus vous achetez juste ce qu’il faut. Ainsi, pas de déchet et pas de gaspillage.

Il est rare que les produits vendus en vrac, que ce soit dans les magasins bio, au rayon vrac du supermarché ou dans un magasin spécialisé, soient “mauvais”. Il s’agit le plus souvent d’aliments bruts comme les pâtes, les flocons, les lentilles, etc. On y trouve aussi du sucre, des fruits confits et ou des pépites de chocolats. Tous ces aliments, y compris les aliments sucrés, sont non transformés et peuvent s’intégrer dans une alimentation végétale ou omnivore. Il n’y a pas de surimi, de barres chocolatée à l’huile de palme ou de saucisses transgéniques dans les rayons vrac !

POUR EN SAVOIR PLUS :  Mon kit de courses zéro déchet

Astuce n°4 : favoriser les produits locaux et de saison

On l’a dit et répété : les meilleurs aliments sont ceux qui subissent le moins de transformation et de traitement (pour leur conservation par exemple). C’est pourquoi vous devez être vigilants sur les produits de saison et en particulier les fruits et légumes. Il n’y a aucune obligation à prendre ces produits en bio. Les producteurs locaux de votre régions peuvent aussi proposer des aliments peu ou pas traités. C’est ce que l’on appelle l’agriculture raisonnée.

En choisissant du local, vous avez aussi la certitude que vos aliments n’ont pas traversé la moitié du globe pour arriver dans votre assiette. Moins de transport, ça veut dire moins de traitement et moins de pollution. Vos légumes seront à peine sortis de terre ! En mangeant des aliments qui poussent sous nos latitudes, vous devrez suivre le fil des saisons. Fini les tomates en hiver ! Chaque saison apportera son lot de saveurs et recettes à (re)découvrir. Ce qui m’amène à mon dernier point…

POUR EN SAVOIR PLUS : On a testé La Ruche qui dit Oui !

Astuce n°5 : prendre le temps de cuisiner

Il n’y a pas de secret : si on veut manger sain et/ou moins cher, il faut apprendre à cuisiner. Avec un peu d’organisation il est possible de réaliser soi-même quasiment tous les plats cuisinés vendus en magasin. Et ils seront bien meilleurs ! A partir des ingrédients simples dont vous avez rempli votre panier (voir astuce n°2), il est possible de créer des centaines de recettes. Inutile de vous embarquer dans la réalisation de plats complexes, des assiettes composées de légumes, de céréales et/ou de légumineuses, avec éventuellement un peu de protéines animales satisferont tous vos besoins.

POUR EN SAVOIR PLUS :  Mon organisation en cuisine

Faut-il prendre du bio pour manger sain ?

Attention ! Manger “bio” ne veut pas dire manger écolo. En effet, les produits “bio” ne sont toujours écolo, voire pas du tout. Ils sont bien souvent suremballés et/ou viennent de très loin, comme par exemple les fruits et légumes (coucou les avocats du Pérou). De ce côté là, ce n’est pas mieux qu’au supermarché ! Par ailleurs, les produits bio ne sont pas toujours sains ! Ils peuvent contenir autant d’huile de palme ou de sucre que leurs équivalent traditionnels. Donc acheter bio ne dispense pas de regarder les étiquettes.

Manger “bio” consiste à consommer des produits issus de l’agriculture biologique. Ces produits sont bien souvent labellisés, mais pas toujours. Et d’ailleurs parfois les produits estampillés “bio” ne le sont pas vraiment… Difficile d’y voir clair ! Si vous achetez dans un vrai magasin bio (et pas au rayon bio du monoprix, par exemple) vous avez toutes les chances de manger vraiment “bio”. Ne prenez que les labels certifiés bio, vous êtes sûrs de ne pas vous tromper. C’est la garantie de manger des produits qui ont subit moins de traitements aux pesticides et sont donc réputés meilleurs pour la santé (bien que cela soit de plus en plus contesté…).

► POUR EN SAVOIR PLUS : Quelles sont vos priorités ?

Petits conseils supplémentaires pour manger sain

J’ai lu récemment 100 réflexes pour bien acheter au supermarché de Anne Dufour, ce livre hyper intéressant explique comment faire ses courses au supermarché. Il n’est plus édité mais si vous le trouvez d’occasion ou à la bibliothèque, je vous le conseille. Contrairement à d’autres ouvrages plus récents, il ne décortique pas les rayonnages en attribuant les bons et mauvais points, mais enseigne une certaine façon de consommer pour manger sain. Du coup on apprend les bons réflexes et pas besoin de passer 3h dans le magasin pour vérifier chaque produit dans la bible. Je le relis régulièrement et j’y trouve toujours de nouveaux conseils ou des rappels bienvenus.

J’ai notamment appris que tous les produits « enrichis en » ou avec X choses « en moins », c’est du pipeau ! Aucun produit n’a besoin d’être enrichis en quoi que ce soit et bien souvent ce qui est enlevé (par exemple le sucre) est en fait remplacé par un autre élément, parfois pire (par exemple du gras, miam). Les promotions n’existent pas non plus : elles existent uniquement pour vous faire dépenser. Elles vous poussent à acheter des produits que nous n’auriez pas acheté en temps normal. A méditer !

Et vous, quelles sont vos astuces pour manger sain ? Est-ce que vous faites vos courses au supermarché ou en magasin bio ? Venez en discuter en commentaire !

Cet article a 4 commentaires

  1. Hello!
    Encore de très bons conseils. J’essaie de réduire mes déchets et ça se passe plutôt bien quand je vais au marché vu qu’il n’y a pas d’emballage. Sinon j’achète au max en bocaux car le verre se recycle bien. Mais j’avoue, que ça soit à bio c bon ou carrefour market, je suis faible devant les nuggets veggie et tous les simili carné. C’est mon point faible mais disons que ça aide quand mon chéri qu’est pas veggie mange avec moi 🙂
    Biz et bonne soirée
    Mimi

  2. Hey 🙂 ne t’inquiète pas, ici aussi on mange parfois des produits simili-carnés emballés, surtout quand on a pas le temps de cuisiner. Mon chéri est omni mais il adore les nuggets, je peux bien lui accorder ça de temps en temps :p si ça reste occasionnel, y a pas de honte à craquer 😉

  3. Aujourd’hui j’ai été faire mes courses dans un supermarché classique (mon magasin bio allait fermer). Je n’ai pas encore comparé les prix par produit mais je n’ai pas eu la sensation de payer moins cher que d’habitude. Par contre j’ai eu autant de déchets qu’en au moins 2 semaines voire 3 je suis sûre, ce qui m’a beaucoup dérangé. C’était vraiment exceptionnel, je revenais de vacances et il fallait que je me réapprovisionne notamment en fruits et légumes. Mais ça m’a tellement perturbé d’avoir autant de déchets que ça me confirme mes choix de magasins bio et de vrac.
    Ps: articles toujours très intéressants

  4. moi aussi je détester aller au supermarché ça me rend malade tout ce plastique 🙁 mais parfois on a pas le choix (horaires, proximité, etc.) je fais en sorte que cela reste exceptionnel !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu