Comment avoir une garde-robe minimaliste ?

Avoir une garde-robe minimaliste, fonctionnelle et variée, est un véritable challenge. Le chemin est long et semé d’embûche vers le dressing idéal !

Vider et trier ses vêtements est la première étape du désencombrement. Pourquoi ? Parce que selon les expertes, et notamment Marie Kondo, c’est le plus facile. Apparemment elles n’ont jamais eu de problème de fringues.

Il paraît que l’on n’utilise que 20% de sa garde-robe. Et je suis bien obligée d’avouer qu’effectivement, la grande majorité du contenu de mon armoire est inutilisée…En tous cas, c’était le cas avant que je me lance dans le minimalisme vestimentaire !

Qu’est-ce qu’une “garde-robe minimaliste” ?

A mon sens, il s’agit d’une garde-robe qui comprend des vêtements que l’on aime, qui nous vont (coupes et couleurs) et qui vont ensembles. Il se trouve qu’avoir une garde-robe démesurée est plus souvent source de problème que de solutions. Qui n’a jamais dit devant son placard “Mais je n’ai rien à me mettre ??!!”. Mais pourquoi cette question revient-elle aussi souvent ? Précisément parce que nos armoires sont trop remplies et mal remplies.

Après avoir fait plusieurs tri et donner des dizaines de sacs de vêtements, j’étais assez contente d’avoir atteint un inventaire d’une centaine de pièces. Mais j’avais encore beaucoup trop de pièces à mon goût. En suivant les conseils d’autrices et de blogueuses averties, j’ai réussi à diminuer davantage le nombre de mes possessions. Cela ne fait aucun doute que mon inventaire sera trop limité pour certaines personnes, ou au contraire trop grand pour d’autres (qui se contentent d’un pull et d’un jean toute l’année à la manière de Gaston Lagaffe). Après tout, chacun sa vision d’une garde-robe minimaliste.

Comment élaborer une garde-robe minimaliste en 4 étapes

Etape 1 : déterminez le nombre de pièces de votre dressing.

Le principe de base d’une garde-robe minimaliste est d’avoir un nombre limité de pièces. Généralement, un dressing minimaliste comprendre entre 30 et 50 pièces toutes saisons confondues. Vous avez peut-être déjà entendu parler du projet 333 ? Il consiste à ne garder que 33 pièces pour chaque saison de 3 mois.

Je vous entends déjà hurler, mais rassurez-vous, avec 50 pièces on a déjà de quoi faire ! A noter que les sous-vêtements et les vêtements de sport ne sont pas comptabilisés (ouf !).

Ne soyez pas trop pressée : constituer une garde-robe minimaliste peut prendre du temps. On a pas tous le compte en banque suffisant pour refaire toute sa garde-robe en une semaine. Mais petit à petit, vous remplacerez d’anciennes pièces par des produits mieux adaptés et plus durables.

Etape 2 : trouvez votre style.

Pour éviter de refaire les erreurs du passé, c’est-à-dire acheter des pièces qui ne vous vont pas, il est important de prendre le temps de trouver votre style. Outre les basiques et les couleurs neutres, il est primordial de déterminer votre colorimétrie et les coupes qui vous vont en fonction de votre morphologie, de votre teint, votre couleur de cheveux, etc.

Personnellement, après des années d’errance stylistique j’ai enfin trouvé un style qui me correspond : un style plutôt casual, des tenues à la fois “décontracté, confortable et stylé”, que j’accessoirise avec quelques bijoux en or blanc ou en argent, dans des tons gris, bleu, noir et un peu de kaki et vert canard. En somme, j’ai plutôt un style de “fille d’hiver”.

Etape 3 : triez votre garde-robe.

Une fois que vous avez votre style bien en tête (étape 2) et un objectif chiffré (étape 1), vous pouvez faire le tri dans votre armoire. Éliminez d’abord les pièces qui ne vous vont plus (trop grand, trop petit, etc.) et celles que vous ne mettez jamais. Puis, dans un second, retirez les pièces qui ne correspondent pas à votre style. Cette deuxième phase peut prendre plus de temps ça vous devrez peut-être remplacer certaines pièces en même temps.

De nombreux sites proposent des méthodes pour trier efficacement. Vous pouvez aussi jeter un oeil à mon article sur les 8 questions à se poser pour désencombrer sa maison.

Que faire de vos vêtements ? Vous pouvez les donner, les revendre ou les échanger lors de troc party ! Pour vous aider, consultez mon article sur les méthodes pour donner et vendre ses affaires.

Etape 4 : trouvez les pièces qui vous manquent

C’est la dernière étape et elle peut être plus ou moins longue. Plusieurs choix s’offrent à vous : acheter des pièces neuves ou d’occasion, chiner dans les armoires de vos copines, les coudre vous-même… Faites une liste des pièces qui vous manquent et partez à leur recherche !

Misez sur des pièces de qualité qui dureront dans le temps et optez si possible pour des marques éthiques. C’est le principe même de la garde-robe minimaliste : peu de pièces, mais qui vous vont très bien et que vous garderez longtemps !

Des exemples de garde-robe minimaliste

Actuellement, j’ai une cinquantaine de pièces dans mon dressing (hors sous-vêtements et vêtements de sport). Je vous invite à consulter mes exemples de garde-robe pour la saison chaude et pour la saison froide :

Béa Johnson, la papesse autoproclamé du zéro déchet, a composé une garde-robe de 15 pièces avec lesquelles elle compose une cinquantaine de tenues. Sans aller jusque là, de nombreux exemples de garde-robe minimaliste (aussi appelées garde-robe capsule).

Et vous, combien de pièces possédez-vous ? Est-ce que vous trouvez cela facile ou difficile de trier votre dressing ? Venez m’en parler en commentaires !

Cet article a 10 commentaires

  1. Déjà rien que de commencer à désencombrer est un premier pas énorme ! J’essaie de le faire 2 fois par an, mais il y a toujours des fringues que je garde parce que je les “aimais” bien, ou que je les portais à telle occasion et que ça me rappelle de chouettes souvenirs.
    Pas facile ! L’important est de cheminer, chacun à son rythme… 😉

  2. C’est fou le nombre de vêtements qu’on n’utilise pas lorsque qu’on commence à désencombrer sa garde robe !
    Je ne suis pas pour les chiffres comme ‘avoir 100 pièces dans sa garde-robe’ ou les défis des 33 pièces…etc. Le tout est que chacun vivent avec des vêtements utiles, qu’il met et qui lui procurent plaisir à porter. On a tous des besoins différents et c’est ça qui fait la richesse de notre tri, de notre garde-robe.
    J’avais bien aimé les méthodes des trois piles pour désencombrer, et la méthode de Marie Kondo est également efficace !
    A très bientôt

  3. j’essaie de ne pas me fixer de nombre précis de pièce mais je trouve que les compter aide à réaliser s’il y en a trop ou pas. Et je sais que je ne pourrais pas descendre à mois de 80 ou 70 pièces ! Je ne veux pas jeter pour jeter. Tant qu’ils me vont et ne sont pas usés, je les garde ^^

  4. Ca me rassure, je sais aujourd’hui que je peux avoir une garde-robe minimaliste sans me restreindre à 10 articles ! Quand on vit dans une ville où le changement de saison est très marqué et qu’on travaille dans une entreprise où le dress-code est assez formel, on est obligé d’avoir une grande garde robe. Ca fait plaisir de voir ton témoignage de garde robe minimaliste et réaliste. Ca me donne encore plus envie de tester.

  5. contente que l’article te plaise ^^ minimaliste ca veut d’abord dire vivre avec ce dont on a besoin, sans superflu. Donc chaque garde-robe s’adapte à son propriétaire !

  6. Wow Sophie, c’est déjà top 90 articles! J’en suis encore loin, mais en regardant le chemin parcouru, j’ai quand même déjà bien bien réduit. Je me focalise sur ça, je donne dans mon entourage, cela fait toujours des heureux.
    Mon but moi, c’est pas de me limiter à un nombre de pièces, mais j’aimerais que ça rentre dans 1 ou 2 valises. Me sentir nomade… 🙂
    Je note l’idée de faire un inventaire, ça peut aider dans la démarche !

  7. En plein tri et rangement de la maison, je me suis dit “et si je me faisais une garde robe minimaliste?” avant de réaliser que finalement depuis la naissance de ma deuxième, ma garde robe est tellement minimaliste que je peux difficilement faire moins (3 pantalons, un short d’hiver et un short d’été), deux chemises, deux tee-shirt à manche longues, 2 robes d’hiver et 5 d’été). Donc voila, j’ai déjà un objectif d’atteint 🙂

  8. Pour la première fois de ma vie j’ai réussi à compter mes vètements. Jusque là la tache me semblait insurmontable, comme quoi mes efforts de désemcmbrement ont déjà payé. Mais j’arrive encore à 110 vètement, et je n’ai pas compté les “à coté” comme tu l’as si bien fait.
    Par contre, j’ai poussé un cri de joie quand j’ai ruiné un pantalon dans la foret ce WE (déchiré aux fesses sur 10 bons cm, ne me demande pas ce que je fais avec les arbres…). J’étais ravie de pouvoir me débarasser d’un vètement. Si ca ce n’est pas du changement de mentalité 😉

  9. Pour ma part, je mets mes cintres à l’envers dans ma penderie, et à la fin de l’année tous les cintres non retournés ce sont des vêtements qu’on ne mettra pas. Du coup on désencombre en les vendant ou en les donnant au choix.

  10. la technique des cintres ça fonctionne bien 🙂 je l’ai utilisé pendant un temps et j’ai pu éliminer quelques pièces !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
202 Partages
Enregistrer
Partagez
Tweetez
Partagez