Non classé

20 produits jetables que je n’achète plus

Remplacer le jetable par du durable, c’est la base du zéro déchet. Depuis le début de ma démarche ZD, j’ai énormément changé ma façon de consommer. Il y a des choses que je n’aurais jamais pensé utiliser qui sont maintenant dans mes placards… et des choses que je n’achète plus du tout !

Lorsque l’on commence une démarche zéro déchet, on ne sait pas toujours par où commencer. La première chose à faire est de remplacer le jetable par du durable. Fini les produits éphémères qui se jettent après une ou deux utilisations ! Optez pour des alternatives durables. Que ce soit dans la salle de bain, dans la cuisine ou dans la chambre, on peut facilement trouver des solutions pour jeter moins de déchets.

 

La salle de bain

#1 Les cotons jetables : avant, c’était un à 2 paquets de 100 disques jetables par mois. Le paquet premier prix tout en bas du rayon, m’voyez. Ils me servaient à tout : me nettoyer le visage, me démaquiller, enlever le vernis à ongles, et même parfois faire le ménage… J’en utilisais à la pelle ! Quand j’y pense, ça représentait une montagne de déchets. ⇒ Remplacés par : cotons lavables.

 

#2 Les cotons-tiges : comme pour les cotons lavables, j’avais un usage ultra excessifs de coton-tiges. Pour me nettoyer les oreilles ou les joints du lavabo. Même motif, même punition : ma poubelle débordait ! ⇒  Remplacés par : un oriculi en bambou ou l’auriculaire pour les oreilles (c’est bien à ça qu’il sert, non ?), vieille brosse à dent pour le ménage.

 

#3 Les mouchoirs en papier : que ce soit en paquet de 10 dans mon sac à main, ou en boite de 100 dans la salle de bain, le mouchoir en papier était un réflexe automatique sur lequel je ne me suis jamais interrogé. Pourtant, quand j’étais petite j’avais de beaux mouchoirs en tissus… Ringard, le mouchoir à fleurs ? Si ça peut m’éviter de jeter 14 mouchoirs par jour, je suis prête à faire ce fashion faux pas (d’autant plus qu’on en trouve maintenant des très jolis !). ⇒  Remplacés par : mouchoirs en tissus.

 

#4 Les gels douches et shampoings industriels : oui c’est agréable de s’enduire de gel douche moussant parfumé au bonbon, mais quand on regarde la composition, il y a de quoi pleurer. Exit les flacons en plastique, bonjour cosmétiques solides. ⇒  Remplacés par : savons et shampoing solides.

 

#5 Le vernis à ongles : la composition des vernis à ongles fait froid dans le dos. Et que dire du dissolvant ? Moi qui était dingue de vernis, j’ai totalement arrêté d’en acheter. ⇒  Remplacés par : rien du tout, vive le naturel !

 

#6 Les protections périodiques jetables : depuis maintenant 2 ans je n’utilise plus du tout de tampons, même s’ils sont en cotons bio. Et cela fait quelques mois que je suis aussi passée aux serviettes lavables, soit en complément de la cup, soit en remplacement. Quand on voit la masse de déchets générés dans ce domaine, remplacer le jetable devient urgent ! Sans compter que c’est mieux pour la santé. ⇒  Remplacées par : coupe menstruelle + serviettes lavables.

stop au jetable ma conscience écolo

La cuisine

#7 Le film plastique étirable : pour cuisiner, pour recouvrir un plat ou pour emballer un sandwich, le film étirable c’est drôlement pratique. Ouais, sauf que le plastique c’est caca et j’ai décidé de le bannir de ma maison. Sans compter que ça fait un max de déchet puisque c’est à usage unique. ⇒  Remplacé par : tuptup, bocal en verre ou sac en tissus. 

Note : je n’ai pas trouvé de solution pour le remplacer dans la conception de certaines recettes, comme les saucisses ou le fromage végétal. Si vous avez des idées, je suis preneuse !

 

#8 Les friandises industrielles : quand tu as ton propre appart et ton budget perso pour la première fois, c’est la fête dans tes placards. Et vas-y que je t’achète des Kinder Bueno pour le p’tit déj et des Mars glacés pour le dîner ! Sans oublier le paquet de bonbons en passant à la caisse… Alors déjà, ça fait des déchets. En plus, c’est pas végane. Et pour finir, c’est bourré de saloperies. Ah et ça fait grossir aussi. ⇒  Remplacés par : des en-cas sains comme des fruits ou du granola.

 

#9 L’essuie-tout : communément appelé Sopalin, l’essuie-tout est le diable incarné. Le summum de l’achat inutile, éphémère et polluant. Durée de vie : environ 3 secondes et demi. A la rigueur, si vous avez un composteur, on vous pardonne… ⇒  Remplacé par : éponge, brosse ou chiffon.

 

#10 Les bouteilles d’eau en plastique : à la maison ou en déplacement, j’ai complètement arrêté d’acheter des petites ou grandes bouteilles d’eau. Quand je sors, j’emporte ma gourde. Et à la maison, on boit l’eau du robinet. Elle a l’avantage d’être gratuite ! Idem pour tous les trucs qui se boivent dans du plastique comme les smoothies, les granités ou autres boissons. ⇒  Remplacées par : une gourde ou une carafe remplie d’eau du robinet. 

Note : selon votre situation géographique, l’eau du robinet a plus ou moins bon goût… Cependant, vous pouvez la filtrer avec une carafe filtrante (mais il faut changer le filtre donc c’est moyen) ou de façon naturelle avec du charbon par exemple !

 

#11 La vaisselle jetable : serviettes en papier, gobelets en plastique et assiettes en carton, c’est sympa ça évite de faire la vaisselle. Dans la poubelle, ni vu ni connu. Et ça finit où, à ton avis ? Dans la nature, les rivières, l’atmosphère, les décharges… J’ai arrêté de faire ma feignasse et définitivement adopté la vaisselle durable. En plus, c’est vachement plus joli. Remplacer le jetable, ça veut aussi dire investir dans la qualité pour avoir des produits qui durent des années ! ⇒ Remplacés par : de la vraie vaisselle et des serviettes en tissus.

 

#12 Les plats préparés : pasta box, plats à réchauffer au micro-ondes, légumes en sauce surgelés… Tous ces plats industriels sont mauvais pour votre santé et la planète. En effet, ils sont bourrés d’additifs et d’ingrédients nocifs. De plus, ils sont généralement emballés dans du plastique non recyclable. Pour remplacer le jetable en cuisine, prenez le temps de cuisiner des produits sains et naturels. Ce sera bien meilleur et mieux pour l’environnement ! ⇒  Remplacés par : mes propres plats.

 

#13 Des fruits et légumes hors-saison : des tomates en hiver et des butternut en été, ça ne vous choque pas ? Non seulement ces produits hors-saison viennent de loin, mais en plus ils sont moins bons et plus chers. La Nature est bien faite, faites-lui confiance. Ce n’est sans doute pas pour rien qu’on mange des crudités fraîches en été, et des courges en hiver. ⇒  Remplacés par : des fruits et légumes de saison, si possible locaux, et toujours bio.

 

#14 Des produits emballés individuellement : je n’achète plus d’aliments ou de produits en petits contenants. Désormais, je prends ma compote ou mon yaourt de soja en grands pots afin de limiter les déchets et remplacer le jetable au maximum. Idem pour le bouillon de légumes, je l’achète en pot plutôt qu’en tablettes. Et quand c’est possible, je les prends en bocal en verre. J’ai aussi banni les sachets de thé, je n’utilise plus que du thé en vrac ! ⇒ Remplacés par : des pots grand format.

astuces pour remplacer le jetable ma conscience écoloLa maison

#15 Les éponges jetables : les éponges jetables s’abîment très vite, ce qui implique de les changer régulièrement et donc de les jeter. Pour remplacer le jetable, j’ai testé plusieurs alternatives durables selon les usages  : pour faire la vaisselle, j’utilise désormais des brosses. Et pour le ménage ? Une éponge lavable ou un tawashi en tissu. ⇒  Remplacées par : brosses ou éponges lavables.

 

#16 Les lingettes nettoyantes : vous savez, ces lingettes imbibées de produits qui servent à nettoyer ? Je vous raconte pas la pollution que ça engendre, que ce soit pour la production ou la destruction. Ok, c’est pratique, mais franchement, une éponge ou un torchon fait aussi bien l’affaire. ⇒  Remplacées par : éponges lavables et huile de coude.

 

#17 Des bougies parfumées : je viens justement de lire un article sur la pollution dans nos maisons, et les bougies parfumées sont bien souvent fabriquées avec des produits nocifs qui dégagent des fumées potentiellement toxiques lors que la combustion. Apparemment, même les bougies non parfumées sont à éviter. ⇒  Remplacées par : rien du tout.

Note : je n’ai pas trouvé d’infos sur l’encens ou le “papier d’Arménie”.  Et que penser des bougies fait maison ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires !

#18 Des magazines : le problème des magazines, en tout cas en ce qui me concerne, c’est que la moitié du contenu ne m’intéresse pas. J’achète donc une revue à 3€ ou 4€ (voire plus), je le lis, je découpe 1 ou  articles / recettes, et je jette le reste. Vous avez dit absurde ? J’ai découvert récemment que ma bibliothèque avait une section périodiques vraiment chouette. Je peux lire le dernier numéro sur place et emprunter les autres pour les lire à la maison. Et je lis aussi énormément d’articles de blogs sur mon ordinateur.  ⇒  Remplacés par : magazines de la bibliothèque, articles en ligne.

 

La chambre

#19 Des bijoux fantaisie : j’ai définitivement arrêté d’essayer d’avoir un bijou assorti à chaque tenue. Non seulement ça finit par coûter cher, mais en plus on arrive jamais à avoir vraiment le bijou parfait pour chaque vêtement… Sans compter tous les petits désagréments qui vont avec : ça ne va pas avec la coupe de cheveux, ça se prend dans l’écharpe, ça tombe trop profond dans le décolleté, ou bien le fermoir grattouille… ⇒  Remplacés par : quelques bijoux précieux et indémodables (cadeaux d’anniversaire) et des basiques qui vont avec tout.

 

#20 Des sous-vêtements inconfortables : vous ne vous y attendiez pas à celle-là, hein ? (c’est pour voir si les lecteurs lisent les articles jusqu’au bout… Mets un commentaire si tu as lu ce paragraphe !) Nan mais sérieusement, y en a marre des push-up et autres soutiens-gorge rembourrés, des dessous en dentelle qui glissent ou qui se coincent dès qu’on bouge ! Au final, on les porte une fois et après ça reste au fond du tiroir… ⇒  Remplacés par : des sous-vêtements mignons mais confortables, de qualité et si possible en coton bio !

 

Et vous, vous faites comment pour remplacer le jetable ? Quelles sont les alternatives que vous avez déjà testé ?

137 réflexions au sujet de « 20 produits jetables que je n’achète plus »

  1. Ah ah j’adore le coup des sous vêtements … oui j’ai lu l’article jusqu’au bout et je suis bien d’accord, de toute façon c’est comme le reste le mieux c’est au naturel !!!
    En tout cas merci pour tes articles, ils sont vraiment très intéressant , et j’ai adoré ta première vidéo !
    A bientôt

    1. Et pour les conserver plus longtemps et ne se déforment pas déposez les dans un filet de lavage. …

  2. Super article 😀 Bon je suis pas trop mal ! Il me manque juste mes mouchoirs (faut vraiment que je sorte ma machine à coudre pour en faire ..), les sous vêtements (je ne fais jamais trop attention à leurs tissus mais quand j’en achète ils me durent de années !), et les encens.. bon je les achète à la biocoop donc on va dire que ca va :p Bisous ma belle 😉

    1. Merci beaucoup 🙂 mon chéri a encore du mal avec les mouchoirs mais je ne désespère pas de le convertir :p Pour les encens, j’utilise encore un vieux paquet qui date du lycée… Ca montre bien que c’est rare !

  3. Chez nous aussi on a commencé à remplacer de nombreuses choses. Ma liste n’est pas encore aussi grande que la tienne, mais elle s’allonge progressivement. On a dit au revoir aux cotons jetables, aux gels douches et shampoings industriels (juste moi), aux bouteilles d’eau en plastiques à table et je vais très prochainement acheter des gourdes pour les sorties, à la vaisselle jetables (on finit nos stocks, mais on n’en rachètera plus). Et on a fortement réduit notre utilisation de sopalin et de film plastique, mais j’ai encore du mal à convertir mon homme. Les fruits et légumes, c’est uniquement de saison. Et j’essaie de déshabituer ma petite famille aux desserts industriels. Bref, on avance à notre rythme !

    1. Avancer à son rythme, c’est le meilleur moyen de prendre de bonnes habitudes de façon durable. Surtout, ne pas brusquer les choses ^^

  4. Dans la salle de bains, j’ai également opté pour les lingettes lavables, le savon, le démaquillant/déo fait maison, peu de cosmétiques (mais toujours véganes et assez souvent bio) et, récemment, des protections hygiéniques lavables. La prochaine étape, ce sera l’oriculi je pense (puis, plus tard, les mouchoirs j’espère) ! Je ne mets plus de vernis depuis que je suis végane (donc + de 3 ans ; et j’étais pas fan avant).

    Pour le reste, j’ai encore un peu de chemin à faire dans la démarche ZD.
    J’aurais bien du mal à me passer d’essuie-tout mais pas tellement pas la cuisine, plutôt dans la salle de bain (après un tatouage pour être exacte, je suis assez maniaque sur l’hygiène et ça reste l’alternative la plus sûre pour éviter les bactéries et donc l’infection, enfin il me semble!).

    En tout cas, c’est un chouette article que j’ai d’ores et déjà partagé 🙂 Merci pour les astuces ! 🙂

    1. Merci pour ton partage ! Éliminer tout le jetable ça peut prendre un peu de temps, il faut y aller pas à pas ^^ Pour les tatouages, j’utilise tout simplement une serviette propre mais je ne suis pas une professionnelle alors je préfère ne pas donner de conseils 😉

  5. merci pour cet article qui me rassure sur mon avancée ZD car j’avais l’impression d’être très à la ramasse mais en fait j’ai pas mal de points en commun avec ta liste 🙂
    Et assez d’accord avec la lingerie

  6. Faut vraiment que je me penche sur les bee wraps. J’attends les nouveaux wc pour réintroduire la douchette et introduire tout court le pq lavable. Et en tête pour la cuisine j’ai la brosse et les tawashis, le savon de Marseille et le remplacement du plastique par du plus durable. Ce sont mes prochains objectifs. Quant aux sous vêtements, j’ai un bon tri à faire et je pense revenir au no bra (déjà pratiqué, et quand je pense au confort et aux économies auxquels j’ai renoncé de retour à la “civilisation”)…).
    Merci pour cet article.

    1. J’ai entendu parler des bee wraps mais ils contiennent de la cire d’abeille, donc je ne souhaite pas en utiliser. Je n’ai pas encore attaqué les toilettes, comme nous sommes locataires je n’ose pas faire de travaux dans les WC ou la salle de bain 🙁

      1. Bonjour !
        Pour la salle de bain pas besoin de faire de travaux. Je n’utilise presque plus de papier toilette (évidemment j’en ai quand même pour les invités, qu’ils ne soient pas trop dépaysés !), mais pour nous, un joli pichet avec de l’eau et une petite serviette pour s’essuyer. Je n’ai eu aucun problème à m’y habituer, et je trouve même ça beaucoup plus propre !
        Merci pour cet article intéressant !

        1. Je fais des bees wraps à la cire d’abeille mais ça marche aussi avec la cire de soja pour les vegans.

          1. je viens de découvrir la cire de soja, ça m’intéresse beaucoup je vais me renseigner !

  7. Article sympa et qui me rassure sur le fait que je suis sur la bonne voie puisque j’ai presque effectué tous ces changements. Concernant les sous-vêtements, je ne mets plus de soutien-gorges depuis plusieurs années maintenant et ne mets plus de culotte même parfois… Sinon elles sont en coton ;).

    1. Enlever les soutiens-gorge, quelle libération ! Dès que je peux, j’enlève le mieux (sauf au travail, je n’ose pas encore…)

  8. Les sous-vêtements, j’avoue que je ne m’y attendais pas!
    Blague à part, je me dis que je suis pas trop mal dans cette liste, ce qui est plutôt réconfortant! Reste pour moi les mouchoirs en tissu (même si je suis rarement malade), les éponges (mais je les utilise jusqu’à la moelle de chez moelle) et ma bête noire: les boîtes des plats tout prêts, comme tu le sais.
    En revanche, petite victoire personnelle: hier à la supérette j’ai refusé d’acheter du Sopalin, en me disant justement que j’utiliserais une éponge 😉 un pas après l’autre… !
    Bises!

  9. T’es sympa ton article et écrit avec beaucoup d’humour, légèreté et énergie. Et oui, bien rigolé pire les sous-vêtements. Pour les slips, moi c’est Calida. Un peu cher à l’achat, mais vraiment la meilleure qualité que j’ai trouvé et ça dure des années… et très jolis. Merci encore!

  10. Merci Sophie ! Article très intéressant ! Je ne suis pas encore dans mon propre appartement mais Cela me fait réfléchir et anticiper mes achats pour l aménagement futur et proche de l appart 😉
    Et le tri Qui Va s imposer notamment dans les bijoux et sous vêtements ! 😉
    Oui j ai lu jusqu au bout ! Et te remercie de tous ses articles très intéressant !!
    Bonne continuation !

  11. Super article! Je ne m’attendais effectivement pas aux sous vêtements!!! J’ai pas mal de choses de la liste déjà mis en place à la maison ( serviette hygiéniques lavable, cotons lavables, torchons, pas de sopalin, tup tup…) en revanche les mouchoirs lavables… Mon chéri n’est pas très partant! Les sous vêtement de qualités en revanche je pense qu’il ne serait pas contre!!! Je vais bientôt m’attaquer aux éponges et au liquide vaisselle maison ( je fais déjà lessive, adoucissant, deo et shampoing maison…)!

    1. Les mouchoirs en tissus, je ne vais pas te le cacher, c’est un cap à passer… Surtout pour les mecs ! La morve au nez ou les kleenex (qui finissent dans la machine à laver…) ça doit faire viril 😀
      Je n’en ai pas parlé mais effectivement, faire ses propres produits ménagers ça rentre dans une démarche durable puisque l’on achète plus de flacons ! Pour la vaisselle, je finis mon dernier produit vaisselle et ensuite je passe au savon de Marseille !

  12. J’ai lu jusqu’aux sous-vêtements ! ^^
    Je suis contente, j’ai bon sur quasiment tous tes items ! :p
    Pour les bougies et encens, je pense que peu importe que la composition soit parfaite, la combustion elle-même pollue également, du coup mieux vaut partir sur un spray maison, ou un diffuseur d’huiles essentielles.
    Pour revenir sur les sous-vêtements, l’année dernière j’ai fini par en avoir marre de mes soutifs à armatures qui finissaient discrètement dans mon sac à main dans la journée, alors j’ai investi dans quatre beaux soutifs qui m’ont coûté les deux bras, mais sans armature et d’excellente qualité (bon, pas bio par contre). Depuis presque un an, je n’ai plus jamais porté aucun soutif que ceux-là, et ils n’ont pas bougé d’un poil. Et je n’ai jamais eu envie de les brûler avant la fin de la journée. Pas besoin de trente pièces qui prennent toute la place dans un tiroir !
    Voilà voilà, c’était la minute lingerie… ^^
    Bon week-end !

    1. des soutiens-gorge sans armatures ? ouuuh mais ça m’intéresse ça !! je vais me renseigner, merci du tuyau 🙂
      Pour les bougies / encens, en effet j’avais vu que c’était la combustion qui posait problème… mais j’adore l’odeur de l’encens 🙁 je vais regarder du côté des diffuseurs d’HE ^^

      1. Sloogi vient de sortir Tite une gamme de soutien-gorge sans armatureEt Sinon, il y a plein de jolies petites brassières qui compriment moins qu’un SG
        Et les Bralettes plus sexy et très tendance en ce moment

  13. Hello !
    Effectivement je ne m’attendais pas au paragraphe sur les sous-vêtements !
    Avec mon chéri nous avons commencé à changer quelques petites choses : oriculi, serviette en tissu… J’envisage aussi de passer aux cotons démaquillants non jetables.
    Pour les mouchoirs en papier, j’avoue ne pas réussir à m’en séparer. Lorsque je suis malade, j’en utilise énormément, il me faudrait une montagne de mouchoirs en tissus pour pouvoir survivre ! Et j’ai peur que les mouchoirs en tissus ne gardent les microbes dans l’appartement (puisqu’on ne les jette pas et que je ne fais pas de lessive tous les jours !), et que ce soit sans fin !
    On a encore beaucoup de progrès à faire niveau déchet, mais nos habitudes changent progressivement 🙂
    A bientôt
    Claire

    1. Hey 🙂 pour les mouchoirs en papier, je ne l’ai pas précisé, mais en cas de gros rhume, c’est effectivement conseillé de jeter les mouchoirs au fur et à mesure pour éviter la propagation des microbes. Tu peux garder une boite au cas où et prendre des mouchoirs en tissus le reste du temps ! Prends ton temps pour changer tes habitudes, ça ne se fait pas du jour au lendemain 😉

  14. Cool cet article, je me suis rendue compte grâce à cette lecture que j’appliquais également tous les points … je ne m’y dis pas ZD mais j’en suis pas loin 🙂

  15. Ah les mouchoirs, ma bête noire du ZD ! Je suis allergique chronique, je me mouche jusqu’à 100 fois par jour en période de pic de pollens… Je me demande si un jour il existera un moyen de se passer de mouchoirs jetables dans ce cas-là.
    Pour le dernier paragraphe, je désespère de trouver un fabricant de lingerie bio, éthique et joli… Pour moi mais aussi mon mari ou mon fils ! Il y a encore du boulot 🙂
    Merci pour ce très bon article que je vais partager !

    1. M’en parles pas, en ce moment je passe mon temps à me moucher ! Heureusement, j’ai un bon stock de mouchoirs en tissus ^^
      C’est difficile de trouver de ma lingerie éthique à prix abordable, surtout les soutiens-gorge 🙁

        1. je dois bien en avoir une dizaine. Je les lave en machine avec le linge de maison. Bon, après, en cas de gros rhume avec mouchage toutes les 5 minutes, j’achète des mouchoirs en papier par paquet de 24 xD

  16. Tout lu jusqu’au bout
    Pour les sous-vêtements, je n’en achète plus, je privilégie les matières naturelles et je suis no Bra la majeure parti du temps
    J’utilise la Cup Et je ne pourrais plus m’en passer!
    Je fais mon déo, ma lessive, mon pdt vaisselle et poudre lave vaisselle Mais pas très concluant
    Pas de coton mais des lingettes démaquillantes lavables…
    Pas de sopalin! Produits ménagers = vinaigre blanc, savon noir, pierre d’argile
    Merci pour tous tes conseils

    1. Merci d’avoir tout lu ^^ Les produits ménagers maison, il faut parfois plusieurs tentatives pour obtenir de bons résultats 😉

  17. Super article !! Je suis allée il y a quelques mois chez ma grand-mère lui demander des mouchoirs en tissu, elle en a un énorme stock depuis des années. Dire que quand j’étais jeune je me fichais d’elle en la voyant se moucher avec…. la honte !! Et maintenant ce sont mes garçons (13 et 7 ans) qui se moquent de moi
    Le zéro déchet m’a tant plu que j’ai créé ma société une épicerie ambulante de produits régionaux en vrac avec également des produits d’hygiène et d’entretien, je commence à la fin du mois !!!
    Merci pour tous tes articles !

  18. Favorable pour à peu près tout SAUF pour les mouchoirs !
    Désolée mais les jetables sont les seuls à être hygiéniques : on se mouche une fois et on le jette dans une poubelle fermée ! et on se lave les mains (ou solution désinfectante)
    Sinon, bonjour la prolifération des microbes et autres virus !!!!!!
    De plus, en cas de gros rhume infecté….les mouchoirs en tissu à laver ….. Écœurant….

    1. Comme je le disais dans les commentaires, en cas de maladie, le mouchoir jetable est plus hygiénique. Cependant, pour les petits “mouchages” du quotidien, qui servent seulement à nettoyer le nez des poussières il me semble, un mouchoir en tissu lavable peut suffire. Et personnellement, je n’ai aucun problème à laver des mouchoirs en tissus. Tout comme les serviettes hygiéniques lavables 😉

    2. Celle-là, elle m’a bien fait rire 🙂
      Le mouchoir en papier existe depuis 1924, comment faisait-on avant?
      Je ne vous demande même pas ce que vous pensez des couches et lingettes lavables, ça vous ferez vomir 😀

    3. J’ai 41 ans et depuis toujours j’utilise des mouchoirs en tissus. Je vais très bien merci et ma famille aussi… évidemment lors d’une grippe les mouchoirs se retrouve vite au bac à linge… mais personne n’est mort d’une contamination due à l’utilisation de mouchoirs tissus?!✌… la peur vous fait dire des c.Victoire!

  19. Super article ! Pour les bougies il y a les bougies de Charroux, qui ont le label non toxique 🙂

    1. Merci pour ton commentaire ! En revanche, l’espace commentaires n’est pas approprié pour “faire de la pub” pour son site 😉

  20. Article très sympa mais petite coquille tout de même, l’eau du robinet n’est pas gratuite 🙂

    1. Hello ! Ca fait plusieurs fois qu’on me le dit, je dois vivre dans un autre monde car je ne vois pas à quel moment on la paie… Je croyais qu’on ne payait que l’eau chaude (via le chauffage) ? En tous cas c’était comme ça dans mon ancien appartement… Et quand bien même, ça reste moins cher (et moins polluant) que d’acheter des bouteilles d’eau en plastique 😉

      1. Je ne remet pas en question le côté ecolo et économique… seulement, il faut être réaliste, l’eau du robinet est traitée et vendue comme l’électricité, le gaz ou tout autre énergie, tout le monde la paye…. Quand on est locataire, on la paye sur les charges et pas forcément en fonction de sa consommation personnelle donc ça donne l’impression de ne pas la payer alors qu’en fait on en paye souvent plus que consommée.

      2. Sophie, tu vis dans le monde des bisnounours…lol je confirme l’eau du robinet est payante et pas qu’un peu selon les régions? parfois avec un gout super désagréable… et sinon , je ne reviendrais jamais aux mouchoirs tissus ; que j’ai connu toutes mon enfance , merci les doigts gluants de morve à chaque fois que tu ressors le mouchoirs de ta poche bien contaminée, ainsi que les mains….lol….faudrait vraiment une guerre ou un truc du genre….pour que j’y revienne….et laver à 90°, pas top , plus long….

  21. Hello, j’ai énormément apprécié ton article. On ne se rend pas compte de tout ce qu’on utilise qui est nuisible pour nous ou pour notre environnement !
    Du coup il sera dans mon “Tour de la Blogo” à la fin du mois 🙂
    J’espère qu’il marquera les esprits à d’autres que moi.
    Merci beaucoup.

    1. Merci beaucoup c’est super gentil !! Je lis beaucoup de blog, je devrais peut-être songer à faire ce genre d’articles moi aussi ^^

  22. Coucou 🙂
    Fort heureusement, une grande partie de mes produits sont réutilisables 🙂
    Je me permets d’intervenir car j’ai découvert qqch aujourd’hui : le papier cuisson REUTILISABLE et LAVABLE, pour en finir avec le papier sulfurisé, qui se jette à la fin de chaque cuisson ! Par contre, je ne suis pas convaincue de son aspect non polluant, je suis tombée sur des modèles en telfon Oo je ne sais pas trop ce que ça vaut. Est-ce que tu avais déjà entendu parler de ça ?

    1. Hello ! Oui je vois de quoi tu parles ^^ c’est un tapis en silicone je crois ! J’en avais un mais il se nettoyait très mal et les tâches de graisses s’accrochaient. Et puis je l’ai découpé par erreur avec un couteau et après il s’est complétement déchiré… Du coup je l’ai remplacé par du papier cuisson compostable 🙂

  23. Bravo pour tout tes efforts , pour ma part j ‘avance aussi dans le ZD .
    Dans la sdb je suis passée aux cotons lavables ( sauf pour le vernis mais j en met très rarement) , shampoing et savon solide pour la douche , démaquillage a l huile végétale et à l’hydrolat donc il reste du flacon quand même mais beaucoup moins.

    Un peu plus de mal dans la cuisine par contre niveau éponge , sopalin …. par contre je manges légumes de saison depuis toute petite , locaux et bios la plupart du temps .

    Je suis passée au tupperware en verre pour le boulot et les restes , a la gourde inox pour le boulot et les sorties et au filtre sur evier pour l ‘eau .
    je peux choisir de faire passer l’eau par le filtre ou non et vu que l’eau n ‘est quasiment pas calcaire ici le filtre dure plus longtemps , la diminution des déchets est donc quand même conséquente par rapport aux bouteilles plastiques

    Mais j’ai aussi arrêter mes abonnements à tout les magazines dont comme toi seule la moitié m’intéressait , et je regardes beaucoup sur le net , mais j ‘ai encore beaucoup de choses a mettre en place .

    Pour les dessous , c ‘est culotte en coton mais pas toujours bio , parfois un joli ensemble quand même mais rare , et pour les soutifs c ‘est principalement du sans armature depuis 1 an et je revis , il me reste encore un ou 2 soutifs avec armatures pour les occasions pour faire un décolleté un peu plus joli ,mais je passes aussi de plus en plus de temps sans soutif quand je suis chez moi .

  24. Lecture bien sympathique, merci pour les idées! Cela montre que ce n’est pas très difficile mais qu’il faut avoir envie de changer certaines choses…
    Moi aussi, je suis progressivement en train de remplacer mes anciens Tup par des récipients de conservation Pyrex en verre, fabriqué en France, qui passent du réfrigérateur ou du congélateur au four ( économie de vaisselle et d’eau), avec des couvercles en plastique (mais sans bisphénol A) qui évitent d’utiliser du film étirable alimentaire…
    Et j’ai définitivement adopté les mouchoirs en tissu, beaucoup plus doux que les mouchoirs en papier pleins de particules irritantes…

  25. sniff!! Je fais déjà cela depuis longtemps. Mais c’est super que ça se diffuse . Pour les bijoux je me les crée avec du verre et des soudures ou avec des la récup de capsules nespresso.
    Merci des conseils

  26. Super article, merci beaucoup pour cette liste ! Je suis rassurée, je ne suis pas trop mal 😉 Actuellement, dans le top 3 de ma liste mentale je-ne-suis-pas-encore-prête-psychologiquement-mais-j’y-travaille, sopalin, mouchoir et éponges jetables ! Mais ça ne saurait tarder ! Pour les sous-vêtements, j’ajouterais même que les petites poitrines peuvent très bien se passer de soutien-gorge ! Belle journée à toi

    1. Merci pour le tuyau ! Personnellement je ne le ferai pas car je ne veux pas utiliser de cire d’abeille mais cela pourra aider les autres lecteurs 🙂

  27. J’ai lu jusqu’à l’item 20! Ah ah! Merci beaucoup chère Sophie pour cet excellent article, ils le sont tous d’ailleurs ! 😉 Je suis assez contente de voir qu’il y a plusieurs choses que je fais déjà: oriculi, savon/shampooing/déo solides, brosse à dents compostable (bambou), cotons à démaquiller lavables, cup, serviettes périodiques lavables, brosse à vaisselle, vaisselle à pique-nique réutilisable, tup-tup pour la conservation des aliments, bouteille en verre et gourdes, sacs en tissu pour acheter les fruits et légumes, fruits/légumes de saison, desserts maison, produits ménagers faits maison ou écologiques . D’autres qui me tentent et pour lesquelles j’ai encore du chemin à parcourir : sopalin (même si j’ai vachement diminué), alimentation (difficile de trouver du vrac et du bon à prix raisonnable là où je vis!)…et certains caps que j’ai du mal à franchir: vernis à ongles (#addict, même si j’ai donné les 3/4 de ma collection!) et mouchoirs… je me vois mal remettre mon mouchoir sale dans mon sac ou dans ma poche comme le faisaient papy et mamie.
    Bref, j’essaie de m’améliorer au quotidien même si ce n’est pas toujours facile ni parfait.
    À bientôt ! Au plaisir de te lire encore ! Bises ! Émilie

    1. Salut Emilie 🙂 merci beaucoup pour tes compliments ça me fait très plaisir ! quand j’étais petite j’avais des mouchoirs en tissus, comme toute ma famille donc cela ne m’a jamais gêné. Je le change tous les jours ou tous les deux jours environ. Mais je comprends que ce soit un cap difficile pour les personnes qui n’ont pas l’habitude, tout comme le sopalin ou les serviettes jetables. Ce n’est pas évident de changer une routine bien installée ! Tu as déjà fait du chemin, continue tes efforts 😉 bises

  28. J’ai lu jusqu’au bout et je suis complètement d’accord !!!
    Je n’ai pas encore banni les 20 objets, mais le travail se fait lentement…… pas facile avec 2 ados à la maison. …. surtout quand je leur dit que l’on va se limiter au savon de Marseille pour la douche !!!
    Mais j’y arriverai, je donne l’exemple et un jour ça va germer!

    1. donner l’exemple est la meilleure façon de procéder, surtout avec les personnes récalcitrantes 🙂 on sème des petites graines et l’idée fait ensuite son chemin…

  29. Lu jusqu’ au bout et le 20 avec les sous vêtements c est la récompense, la pause, la détente, j adore

  30. Lu jusqu’au sous vêtements je suis complétement d’accord pour les dessous en dentelle ;).

    Merci 🙂

  31. Hello !

    Première fois de passage sur ton site, j’adore ton article et tu m’as donné des idées, je ne connaissais pas l’oriculi :O

    Hate de te lire, je continue ma visite !

    Bisous
    Catalia

  32. Pourquoi pas un petit chapitre sur l’électro-ménager ? Tous les appareils électriques sont amenés à casser puis à être jetés… La fiabilité ne fait plus parti depuis longtemps du cahier des charges des fabricants !
    Merci pour cet article

    1. c’est vrai qu’il y aurait beaucoup à dire sur l’électro-ménager ! J’y consacrai sans doute un article complet prochainement, quand il faudra changer le four par exemple :p

  33. Bonjour
    J ai plus de 60 ans, donc plus besoins de tampons ou autres serviettes mais j’ai connu les serviettes lavables et doit bien avouer que c était si penible, (ou tu la laves de suite ou ça sent ) , que si j étais jeune je ne recommencerai pas cette expérience. Pour les mouchoirs idem. Mais pour le reste je suis ZD.

    1. Bonjour 🙂 beaucoup de personnes de la génération de mes parents disent la même chose ^^ je pense que les SHL d’aujourd’hui sont bien plus pratiques et confortables qu’avant. Je trouve que les tampons et les serviettes ont aussi des inconvénients donc je préfère choisir une solution bonne pour moi et pour la planète 🙂 Pour les mouchoirs en tissus j’ai grandi avec donc ça ne me gêne pas.

    2. christiane, idem, pour avoir connu les deux et surtout le cauchemard des serviettes lavables, qui fuient et qui puent,….bon plus besoin aujourd’hui…le bonheur. Je ne m’y remettrais jamais, je veux bien faire des efforts sur certaines choses, mais de là a revenir à la feuille de vigne, pour se torcher les fesses, non, par contre oui, sopalin, plat cuisinés, acheter local et de saison, ca ok
      pour un famille nombreuse, c’est plus facile de repasser au lavable, mais étant seule, si il faut que j’attende d’avoir suffisamment de linge blanc pour faire une machine à 60 ou plus,…le linge à le temps de puer et moisir, car forcément humide après usage , visage, mains, fesses ou autres..mais il y a peux etre des solutions que je ne soupconne pas…..

  34. J’ai lu les commentaires et y’a un truc avec lequel je suis pas d’accord : les mouchoirs en tissu, c’est la vie ! C’est personnel, c’est graphique (oui, même quand on les prend à Emmaüs comme moi, c’est vintage ! BIM !) et c’est tellement pratique : un coup en machine et c’est fini. ça évite les bouloches quand on en oublie un au pond de la poche de pantalon lavé par exemple. Juste trop bien. Le premier truc auquel j’ai converti mon mec (on vient d’emménager, on se tâte pour un composteur de quartier, faut juste trouver le créneau pour une réunion) avant même qu’il devienne végétarien 😉
    PAR CONTRE, j’ai une question : en lisant ton article récent sur la slow cosmétique, je me demandais : tondeuse-rasoir ? c’est à dire que tu t’épiles à blanc ?? Je peux pas me passer des rasoirs jetables pour les jambes et les aisselles, alors si tu as LA solution efficace et invisible, je prends <3

    1. Alors en fait je rase les aisselles et les jambes en été, et je tonds le maillot de temps en temps. Pour mon rasoir je dois juste racheter des “têtes” (un lot de 5 lames par an environ) et des piles AAA pour la partie tondeuse. J’ai essayé la tondeuse électrique mais je te le déconseille fortement xD Il existe des rasoirs durables mais je suis trop maladroite alors je n’ose pas. Et puis 5 lames par an je trouve ça raisonnable 😉

  35. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce super post qui permet vraiment de mettre en perpective notre mode de vie avec des alternatives qui me paraissent toutes relativement facile à mettre en place !
    J’en profite également pour rebondir sur l’item sept:personnellement je ne suis pas fan des tuptup. Chers et en plastique (dieu sais ce qu’il y a dedans). J’ai trouvé une alternative tout à fait adaptée (pour moi en tous cas). Les plats Duralex en verre avec couvercle (ok le couvercle est en plastique mais c’est déjà une grande avancée). Pratiques il peuvent passer du congélateur au frigo ou au four. Et puis Cocorico c’est une marque française et ces produits sont fabriqués en France.
    Sanddie

  36. A la place des bougies , le diffuseur d huiles essentielles : soit comme parfum d’ambiance , soit comme destructeur d’odeurs , cela dépend des huiles que l’on y met

  37. Ah, le coup des sous-vêtements inconfortables / importables ! ^^
    Un des premiers trucs qui j’ai “viré” quand j’ai commencé la démarche.

    Concernant le « papier d’Arménie » apparemment ce n’est pas terrible du tout non plus côté composition, ou du moins du côté de la façon dont des éléments se combinent au moment de la combustion pour donner un résultat potentiellement néfaste pour notre santé.
    J’ai retrouvé cet article :
    https://www.quechoisir.org/decryptage-encens-bougies-papier-d-armenie-et-parfums-d-interieur-les-substances-toxiques-n5819/

    Par contre, j’aime beaucoup les bougies (non parfumées) juste pour l’ambiance, en hiver, ça me dépite un peu de savoir qu’il faut éviter d’en utiliser.

  38. Très bonne analyse, pour ma part essuie tout je composte, mouchoirs papiers je garde car trop pratiques et bien plus hygiéniques, serviettes hygiéniques lavables, je ne suis plus concernée mais, pour les avoir connues lors de mes premières règles, pour rien au monde je n’y serais revenue….
    Encens, bougies parfumées, papier d’Arménie sont pour moi des poisons, j’utilise un diffuseur d’huiles essentielles de marque Phytosun et je diffuse diverses HE selon les besoins (ravinstara pour éloigner grippe et rhume, menthe poivrée contre les odeurs de cuisine etc…..je conseille un ouvrage très bien fait afin d’employer ces HE de bonne façon : Ma bible des huiles essentielles de Danielle Festy)
    Voili voilà et pour le reste j’applique les mêmes règles que vous et depuis longtemps

    1. Les SHL d’aujourd’hui sont sans doute plus confortables que celles d’il y a 10 ou 20 ans ! Merci pour la référence du livre, je la note 🙂

  39. Moi je suis rendue au papier toilette lavable, ça senlave et s’entretient assez facilement et c’est pas plus sale que de laver les couches de fiston!

  40. J’ai les même culotte que ma grand mère ………….
    Diffuseur d’huile essentielle pour remplacer les bougies , moi je met une coupole rempli sur mon fourneau à bois ça le fait !
    Mais bon on peut trés bien ne pas parfumer sa maison , les odeurs de cuisine c’est génial .
    Les SHL de ma fabrication sont rincées et lavées avec les couches de bébé6 à 90 degrés avec un ajout de bicarbonate de soude ( une cuil à café ) et c’est impeccable et sans odeur du tout

  41. Pas mal du tout cette liste et je suis déjà bien dans les rails en route pour diminuer mes déchets. Maman m’a fait des cotons lavables bio (une révolution), j’ai mon stick en bois pour les oreilles, je fais le ménage avec de vieux torchons et du vinaigre blanc, je n’achète pas de vêtements sauf si besoin et je donne le reste pour le recyclage/don, je cuisine tout maison grâce à mon thermomix et on se régale (rien dindustriel chez moi… même si parfois je suis désespérée de ne pas trouver un paquet de cookies quand j’ai envie de sucre DEEEE SUIIIITE ), je mange bio, de saison et local si possible, je n’aime pas le gel douche, ni les cosmétiques qui sentent forts, ni les bougies qui me font tourner la tête, je suis adeptes des bocaux en verre, j’achète tout en vrac, et j’ai un lombricomposteur dans mon salon. Ma maison n’est pas écologique (hélas) et je ne suis pas complètement zéro déchet, mais je fais ma part
    En espérant que ton article donne des idées à certains. Bonne continuation

  42. bravo pour l’article . je suis en train de finir mes “vieux produits ” et après je me veux me rapprocher du zéro déchets.
    ton article est très riche . il y a du boulot à faire .
    j’ai peur de me lancer pour certains points .. et vu que je suis en appartement , c’est très compliqué pour le compost.
    * pour les adicts du “soupalin” , j’ai trouvé un tuto pour crée du papier soupalin lavable et réutilisable sur Pinterest..
    * pour les bougies = diffuseur d’huiles essentielles ou bougie maison : un récipient , de l’eau , un peu d huile , 1 -2 gouttes d l huile essentielle + 1 mèche+ le culot d’une bouteille plastique très très fin percé au centre (support de la mèche et flottant surface de la bougie et quasi invisible si bouteille transparente) (seul plastique restant à l’appart)
    * pour les sous vêtements , je n’ai pas eut choix de passer aux sans armatures … mais hélas ne peut pas m’en passée car dame nature a mis une forte dose à ce niveau …mais souvent en coton … tous ultra durables ..pas forcement de marques très connue , parfois aussi trouvé dans les grandes surfaces….
    * pour les mouchoirs en tissus , lors de gros rhumes = les sales dans un sac étanche zippé et lavage à 90° degrés. ainsi j’évite la prolifération ..
    * j utilises aussi les feuilles de cuissons réutilisables
    bref un pas après l’autre , chacun évolue a sa façon vers le zéro déchets et très bien que cela se développe …
    encore merci pour les idées .

  43. Je débute dans le ZD, ça avance petit à petit, pas très vite avec le conjoint qui n’est pas très ouvert, voire carrément fermé pour certains trucs (mouchoirs, essuie-tout, film plastique…). Pour l’instant je cible les trucs pour lesquels il s’en fiche, le reste se fera au fur et à mesure. 🙂
    Pour les tuptup j’ai opté pour du plastique, pas du premier prix mais un bien recommandé pour l’alimentaire, pour faire mes courses avec. Je ne me sentais pas de prendre du verre, ça pèse vite lourd vu que je remplis un sac avec mes emballages vides. Je les ai achetés récemment, on va voir combien de temps ils durent. En tout cas, plus que les emballages bouchers/fromagers à usage unique.
    Je n’étais pas trop concernée par le souci des bonbons, encas, plats tout préparés mais j’ai un bon conseil pour éviter d’en acheter : faites le marché. On a pris le pli avec mon compagnon, ça nous fait une sortie sympa le week-end et on n’est pas tenté par des trucs industriels ou plastifiés. Et l’ambiance et le cadre sont carrément plus sympas. Et si en plus vous ciblez un vendeur de légumes local, vous n’aurez pas les fruits exotiques et hors saison. Je me suis rendue compte dernièrement que nous étions passés à une alimentation de saison sans y faire attention. Et finalement ça ne manque pas, on s’habitue à faire avec ce qu’il y a sous la main (ce qui n’empêche pas de faire un crochet par l’étal voisin en cas d’envie ou pour une recette particulière).
    Sinon pour les sous-vêtements inconfortables, je suis dans le même cas, mais ayant une forte poitrine je ne vois pas m’en passer ou abandonner les armatures. Par contre, j’avais l’habitude d’aller dans des chaînes de magasin en zone commerciale et de choisir moi-même. Il y a quelques mois, ma mère m’a entrainée dans une boutique de lingerie en centre ville, c’était dans la gamme de prix de 50-100 € le soutien-gorge… mais la vendeuse était vraiment une experte, elle m’a conseillée une taille et un bonnet qui ne correspondaient pas à ce que je portais. Alors certes, je sens quand même que je suis enfermée, difficile d’oublier l’armature, par contre j’ai arrêté de me tortiller d’inconfort et ça ça change la vie ! Donc mon conseil : recevoir de bons conseils pour choisir la bonne taille (et après acheter où on veut), c’est hyper important !

  44. Bonjour !

    Pour faire mes saucisses véganes, j’utilise un sac à jambon que j’ai découpé. J’imagine que ça doit fonctionner aussi pour les fromages végétaux… En gros n’importe quel tissu un peu épais, à laver en machine. Sinon pour les bougies parfumées et les trucs qui parfument la maison, j’ai vu que Lauren Singer disait dans un de ses derniers mails qu’elle faisait brûler du Palo santo et de la sauge blanche… Comme un magasin de cailloux magiques, pendules et encens en tous genres va ouvrir tout près de chez moi dans quelques jours, j’ai bien l’intention de tester la chose ! 🙂 Merci pour cet article !

  45. Bonjour Sophie, moi j’ai trouvé une solution fabuleuse pour faire moins de déchet dans la salle de bain, un super produit miracle qui convient à tout le monde : rien ! Plus de crème, plus de maquillage, plus de démaquillant, plus de savon, plus de cotons tige, plus de parfum ni de déodorant. Rien que de l’eau sous la douche et si besoin un gant pour frotter quand je suis vraiment sale. Après une période de transition un peu “grasse”, ma peau et mes cheveux revivent. Moi-même j’ai encore du mal à y croire, mais je n’ai pas la peau qui tiraille après la douche, pas de peaux mortes qui stagnent sur mon front, pas de gras en excès sur mes cheveux. Et je ne sens pas mauvais !!!! Et non, je ne suis pas une espèce de hippi décalée. Je suis infirmière à temps plein dans un hôpital, et personne n’a remarqué mon changement d’habitude. Je précise que je vis déjà sans soutif depuis des années, pareil pour la télé, la viande, les chaussures à talon et le micro-onde. Comme quoi, on peut vivre très bien avec peu de choses !

    1. je limite déjà beaucoup les produits mais je ne suis pas encore passée au water-only. Ton commentaire me donne envie de tester !

  46. Pour remplacer les bougies parfumées, un fond d’eau avec quelques goutes d’huile essentielle et quand l’eau est très chaude couper la source de chaleur

  47. Merci pour ces rappels.
    Pour les sous-vêtements inconfortables, on peut aussi s’en passer. Toutes les infos sur le “no-bra” se trouvent sur le net. Bonnes recherches !

    1. je pratique déjà le no-bra mais uniquement chez moi. Je travaille avec du public et je n’assume pas vraiment ! Je trouve que ça se voit à travers certains t-shirts 🙁

  48. Hello!
    J’ai lu jusqu’au bout éhéh!
    Pour beaucoup de ce que tu dis, j’en suis au même stade. Je n’ai jamais eu qu’un seul rouleau de sopalin depuis mon emménagement en Septembre 2016 et il m’a duré au moins 6 mois et je n’en ai jamais racheté. Quid du papier toilette? Il ne me semble pas que tu en parles dans ton article! Pour l’instant, j’ai du mal à sauter le pas mais je sais que ça ne devrait plus tarder! En tout cas continue comme ça 😉

  49. Bonjour merci pour cet article j’ai tout bon et pour les mouchoirs tissus j en ai des petits que je n utilisent q’une fois en cas de virus lavent et repassent la vapeur élimine tout microbe comme bactérie

  50. Hello !
    C’est en cherchant par quoi remplacer les éponges que je viens de tomber sur ton blog et sur ce post 😉 Je suis déjà dans une tendance assez décroissante en terme de déchets mais il me restait quelques points sensibles dont les cotons-tiges (oriculi aujourd’hui), les éponges et les films réutilisables. Bien sûr, il faut que le tout soit vegan. Je viens de tomber enfin sur ces couvre plats en lin qui n’utilisent pas de cire d’abeille (https://www.boutiquezerodechet.com/maison-zero-dechet/43-couvre-plat.html). Bon, c’est un peu cher et je pense que ceux et celles qui n’ont pas deux mains dans une seule moufle doivent pouvoir reproduire cela aisément. Dans tous les cas, cela reste une bonne alternative je pense surtout quand on cuisine beaucoup. Du coup, j’ai acheté ça aussi 😉
    Et ma communauté d’agglo nous a livré un gros lombricomposteur pour la copropriété donc je vais enfin réduire les 3/4 de mes déchets de cuisine, et d’une partie de ceux de mes voisins au passage. Ouf !
    Je te souhaite une excellente année 2018.

    1. Merci pour l’adresse, je vais aller voir ça de plus prêt ! ca fait un an que je me dis que je dois fabriquer des recouvre-plats et ce n’est toujours pas fait… ahem ! Pour le compostage, mes essais à domicile ont été un échec mais je vais essayer de voir avec l’assos de ma résidence. Je ne baisse pas les bras !

  51. Coucou je suis tombée par hasard sur ton blog assez sympa. J’ai pour ma part remplacé le film alimentaire et l’aluminium par les bee wrap. Carré de tissu très fin sur lequel on déposera de la cire de soja par exemple comme tu es vegâne et sa rend len carré imperméable. …Bonne alternative j’en ai fais de differentes tailles. ..Il y a des tutoriels sur le net. ..

  52. Et pour le compost je rempli mon bac et une fois par semaine je le vide à la dechetrie dans les déchets végétaux

  53. Bonjour ! Je suis d’accord, mais n’oublions toutefois pas que dans le sud, avec les 20° en décembre, il ne faut pas s’étonner de trouver des fruits et légumes hors saison pourtant très bon et locaux ! Les agriculteurs font avec les températures !

    1. Merci pour cette précision Floriane 🙂 Et j’ai bien peur que ce genre de récoltes inattendues se généralisent avec le réchauffement climatique… Y a plus de saison !

  54. Oufff super contente de vous lire …. je me croyais hors du temps ou complètement anormale sur mon Île .. (j’habite la Martinique .. mais pour peu de temps maintenant ) je tente de faire au mieux, car sur une île on se sent vraiment pollueur , quand on voir les montagnes de déchets à enfouir !!! Alors compost … pas de film plastique, pas d’essui tout ni mouchoirs papiers etc…..

  55. bonsoir super article (surtout la derniere astuce) 😉 moi je fais mon propre bouillon legumecar avant beaucoup trop de dechet et de chose bizarre dans les composants
    differents legumes hachés et mis au four 60° pendant des heures et des heures ont mixe et on met dans un bocal en verre et pur regal ( et en plus sa me sert de sauce deshidratésc’est super bon)
    merci et bonne soirée

  56. Bonjour
    J’ai lu jusqu’au bout et c’est vrai que les culottes (pas toujours bio) sont confortables. j’ai un composteur donc beaucoup de déchets notamment ceux de la cuisine partent dedans. Je ne mets pas de vernis et très peu de rouge aux lèvres, mais je me rends compte que j’ai encore beaucoup de progrès à faire surtout sur les mouchoirs en papier.
    Merci pour cette liste qui est super.

  57. Bonjour
    Effectivement marre des sous vêtements pas confortable!!!
    Pour ceux qui ont des enfants on peut aussi utiliser des gourdes pour compote pour éviter les traditionnelles pompots! Bon je ne parle pas des couches lavables car il faut quand même être bien motivé.
    Et pour conserver les carottes déjà coupées les mettre dans un bol rempli d’eau et hop au frigo. Elles restent croquantes.

    1. je cherche des sous-vetements en coton et sans armatures mais ce n’est pas facile à trouver… Je fais aussi la technique des carottes, ça marche super bien ! Ca me permet de préparer mes légumes en avance 🙂

  58. Coucou pour les sous vet génial mdr. Et pour se qui est du film alimentaire pour les saucisse vegan moi J’ai acheter des couche lavable tu sais les gaze qui son grande et que on met dans les couche en général et je les coupe nous et je cuit avec cela ça va tip top et après les lave et reutilise pour les prochaine voilà

  59. J’ai tout bien lu jusqu’au bout globalement je suis d’accord, l’essuie tout=>je composte, les autres comme le coton a démaquiller, remplacé par des lingettes de ma fabrication, gel douche remplacé par pain de savon 100% naturel etc….etc……
    Mais les mouchoirs en tissu, là je ne peux pas, surtout quand on a un gros rhume……………………….J’ai déjà donné dans une autre vie.
    Peut être y arriverai-je un jour En tous cas merci de partager tous ces trucs et astuces.

  60. Bonjour Sophie
    Nous on a commencé il y a 2 ans voir plus car je cuisine maison et bio le plus possible tout plats, pâtisserie et pains mon homme ne veut plus manger Les biscuit industriels il préfère mes cookies et mes biscuits aux flocons d’avoine entre autres..
    Nous avons supprimé l’essuie tout Les éponges pour du lavable les tampons hygiénique pour la cup, Les cotons bébé pour du lavable fabrication maison Les cotons à démaquiller pour des carrés lavables la teinture pour cheveux pour du henné bien moins agressive peu de maquillage Pas de vernis à ongles. De toutes façons ça abîme les ongles Aussi..
    Le dentifrice pour du diy solide..
    Enfin mon homme n’est pas encore totalement prêt pour tout ces changements.. dans la salle de bains, mais il commence à avoir des produits plus naturels..mais je ne perds pas espoir. Tous les produits ménagers viennent de chez body nature donc en accord avec la nature .. je suis contente de toutes les économies que je réalise en évitant le rayon produits ménagers . Quand à la nourriture, Je me sers Le plus possible en local et qualité en habitant en campagne c’est bien plus simple. J’évite le plus possible d’acheter du neuf pour les vêtements Je chine sur Les bric à brac . Bon c’est vrai j’ai horreur de faire les boutiques ça me facilite la tâche.. voilà à peu prêt tout ce que je fait. En plus di bricolage et du jardinage de la couture du tricot etc… Je n’ai pas le temps de m’ennuyer.. et c’est très bien comme ça…

  61. Bonjour !
    Merci pour cet article 😀
    Les découvertes grâce à cet article sont l’oriculi en bambou, je vais tester ça très vite, les éponges lavables également, c’est idiot je n’avais même pas pensé que ça pouvais exister. Les savons solides sont une bonne idée également, je n’ai jamais testé. Concernant les emballages individuels, nous avons récemment commencé à la maison à faire nos compotes nous-mêmes. Avantage numéro 1 : plus de plastique. Avantage numéro 2, ça donne plein de bonnes épluchures à manger à nos vers de compost chéris 😀 (c’est pas de l’ironie du tout, ces petites bêbêtes sont des trésors indispensables). Avantage numéro 3 : c’est complètement naturel et c’est meilleur, et on choisit de faire les associations de fruits qu’on veut.
    Et pour les magazines, pour ma part j’en achète peu, mais en fait je les utilse pour faire des créations, du collage. Donc en général ils sont totalement utilisés, genre plein de gruyère quand je les envoie au recyclage.
    Quant aux sous-vêtements, je suis bien d’accord. Surtout depuis que je trouve que la qualité de certaines marques diminue et que mes DIM chéries qui avant me duraient 6 ou 7 ans sans faille, aujourd’hui se trouent en 6 mois avec pourtant le même traitement qu’avant, y’a que la machine à laver qui a changé mais bon faut pas abuser… Donc beaucoup de gaspillage parce que j’en jette beaucoup plus qu’avant.
    Merci pour ce blog je vais de ce pas voir les autres articles.

  62. Re 😉
    je me suis rendue compte que j’ai oublié de signaler, pour le durable au lieu du jetable, les bouchons d’oreille faits sur mesure. Pour ma part je crains beaucoup le bruit, donc j’utilisais beaucoup de boules quiès, qui en plus ont tendance à faire mal aux oreilles. Puis j’ai appris qu’on pouvait se faire fabriquer des bouchons exprès pour soi, moulés à sa propre oreille. Du coup, fini de jeter des bouchons en mousse, et mes bouchons adaptés me protègent mieux et en ne me faisant pas mal aux oreilles comme les bouchons en mousse qui ont tendance à exercer une pression dans l’oreille, pénible à la longue. C’est un investissement au départ, (environ 100 euros la paire), mais pour moi clairement ça vaut le coup.
    Voilà 😉 espérant que ça soit utile à d’autres

    1. Merci pour l’astuce ! je ne connaissais pas du tout, c’est intéressant. Surtout au prix des boites de boules quies, ça sera vite rentabilisé 🙂

  63. Sympa ton blog! Première fois pour moi. J’adore cet article.
    Juste une mini correction, et à moins que tu ne puises ton eau sur un écran source dans ton jardin, non l’eau du robinet n’est pas gratuite!
    Bises, au plaisir de te lire.

    1. En effet on la paie quand meme d’une autre façon mais elle n’a pas de surcout par comparaison avec l’eau achetée au supermarché 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.