Mes dernières lectures #2

Mes dernières lectures #2

Etiam vitae risus enim. Morbi tempor tortor vitae mauris aliquam, nec tincidunt enim varius. Aliquam vehicula neque ut egestas bibendum. Cras eu mi felis. Nulla feugiat varius lobortis. Vivamus quis elit velit. Donec nisl nisl, pretium a congue id, vestibulum convallis ex. Aenean sit amet nisl sed eros mollis gravida.

La magie du rangement – Marie Kondo

Quoi, encore un livre sur le rangement ? Ils sont des centaines sur les rayons des librairies ! Oui mais celui-là est un peu spécial… Véritable phénomène mondial, le livre de Marie Kondo va révolutionner votre façon de ranger. D’abord sceptique sur cet unième bouquin de comment-ranger-votre-maison, j’ai finalement craqué sur La Magie du rangement de Marie Kondo et je ne le regrette pas du tout. J’ai adoré lire ce livre et le mettre en pratique (et oui, il restait encore des choses à trier après mon désencombrement). L’approche de Marie Kondo et de sa fameuse méthode Konmari (elle s’est trop foulé pour le nom) est très différente des autres méthodes que j’avais expérimenté mais tout aussi intéressante. Le principe de la “konmarisation” est de ne garder que les objets (vêtements, livres, objets, papiers) qui vous mettent en joie. Il s’agit de “ressentir” l’objet et de décider de son destin.

J’émets toutefois quelques réserves concernant cette méthode. Pour commencer, Marie Kondo ne parle que de jeter, de mettre littéralement à la poubelle tout ce qui ne vous met pas en joie. A aucun moment elle ne parle de donner, recycler ou revendre vos affaires, ce qui est bien sûr totalement contraire à mes convictions écologistes. En cela elle s’oppose vraiment aux méthodes de désencombrement eco-friendly comme par exemple celle de Béa Johnson.

Par ailleurs, le principe même du “mettre en joie” me laisse circonspecte. Que faire des objets utiles qui ne nous mettent pas en joie ? Ou à l’inverse des objets qui nous ravissent, parce qu’ils sont beaux par exemple, mais qui sont totalement inutiles ? Je trouve que, comme toutes les méthodes, la sienne n’est pas infaillible et a des limites.

Une dernière mise en garde : dans la partie concernant le rangement des papiers, ne suivez SURTOUT PAS les conseils de Marie. Je ne connais pas la législation japonaise, mais une chose est sûre, en France si vous vous amusez à jeter vos bulletins vous allez avoir quelques ennuis !

En résumé, la méthode Konmari complète les autres méthodes de tri mais n’oubliez jamais de garder votre esprit critique. Vous le savez, je suis une adepte de l’essentiel, je ne peux donc que vous conseiller ce livre qui, il est vrai, a un petit côté magique.

Le 2e tome, sobrement intitulé “L’étincelle du bonheur” est plutôt un guide illustré. Il complète bien le premier ouvrage mais n’est pas indispensable.

* * *

La famille (presque) zéro déchet

Famille (presque) zéro déchet : ze guide, de J. Pichon et B. Moret

Résumé : Réduire ses déchets pour la planète, pour sa santé, pour le porte-monnaie, c’est le moment ! Mais comment s’y prendre ? En marchant dans les pas de Jérémie et Bénédicte. Ce livre, à la fois carnet de bord pas triste, et guide pratique, vous mènera au but en vous épargnant bien des pièges ! Avec humour et autodérision, les auteurs vous proposent un plan d’action détaillé et 10 défis Zéro Déchet pour vous lancer. En s’appuyant sur leur connaissance de l’écologie, ils livrent des centaines de conseils pratiques et d’alternatives simples pour le quotidien : courses, cuisine, nettoyage, mobilier, hygiène, maquillage, vêtements, jardin, bricolage, festivités… Car les déchets sont partout !

A savoir : Cet ouvrage est “ze” guide complet du zéro déchet, une sorte de version française et illustrée du célèbre livre de Béa Johnson (qui a d’ailleurs préfacé le livre). Il est tiré du blog de la Famille presque zéro déchet. Les textes sont Jérémie Pichon et les illustrations de Bénédicte Moret (aka Bloutouf).

Mon avis : Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce livre, c’est la proximité des auteurs avec nous, les lecteurs. Pour commencer, la famille Zéro Déchet habite en France : ils ressemblent à toutes les familles françaises, ils vont dans les mêmes magasins, connaissent les mêmes marques, les mêmes produits que nous. C’est beaucoup plus facile pour s’identifier à eux ! En lisant ce livre, on se dit que pour nous aussi, c’est possible.

Ce livre est super accessible aux débutants avec des conseils clairs et des illustrations top moumoute. L’allure un eu rigolote du livre ne veut pas dire qu’il n’est pas sérieux. Les auteurs nous livrent de nombreuses données et explications, pour bien comprendre POURQUOI il faut adopter ce mode de vie. C’est vraiment le livre qu’il vous faut pour commencer l’aventure de zéro déchet ! Ze guide est une bible du ZD : je le consulte régulièrement pour piocher de nouvelles idées ou pour faire une recette. 

* * *

Vivre végane – Gwendoline Yzèbe

Résumé : Vivre végane, c’est manger, porter et utiliser des produits qui ne sont pas issus de l’exploitation des animaux. C’est une véritable philosophie, un engagement en faveur de la planète, de toutes les espèces animales et des générations futures. Gwendoline Yzèbe, journaliste et végane, développe les arguments pour se convertir à un tel mode de vie : respecter les animaux, adopter une attitude altruiste, préserver l’environnement et se soucier de sa santé. Elle nous rappelle aussi que cette démarche s’inscrit dans une histoire du végétarisme longue de plusieurs siècles. Pour mettre ces principes en pratique, elle nous livre ses secrets et ses recommandations : alimentation (recettes, conseils nutritionnels et guide d’achats), vêtements et soins cosmétiques (adresses et blogs).

Le livre est divisé en 3 parties : 

  1. les bonnes raisons de devenir végane
  2. le régime alimentaire végétalien,
  3. le mode de vie végane au quotidien (habilement, cosmétiques, entretien de la maison…).

Mon avis : Vivre végane, de Gwendoline Yzèbe est un livre que j’affectionne particulièrement. Gwendoline Yzèbe est une auteure / journaliste / blogueuse végane militante. Quand je l’ai rencontré la première fois, c’était à l’occasion de la présentation de son livre. Ce qui est amusant, c’est que nous étions co-rédactrice sur un site multiblogueuses sans le savoir ! Par la suite j’ai découvert qu’elle avait aussi un blog qui s’appelle Un courant de vert et que je vous invite à découvrir.

Comme le dit si bien la couverture (pour une fois, le marketing ne ment pas !), il s’agit du “le premier livre qui offre une vision globale du sujet”. Alors que beaucoup d’ouvrages proposent une approche philosophique ou militante, ce livre évoque plutôt le quotidien d’un(e) végane, et répond aux questions pratrico-pratique que les lecteurs se posent au sujet de ce mode de vie. Gwendoline Yzèbe a aussi ajouté des annexes avec de nombreuses références et liens utiles.

Ma partie préférée, c’est bien sûr les recettes ! Gwen (oui je l’appelle Gwen parce qu’on se connait bien maintenant) propose 20 recettes sucrées et salées super simples pour s’initier à la cuisine végétalienne. J’aime aussi beaucoup la partie sur “les questions qui pourraient rester après la lecture de ce livre” et qui rassemble les questions que tout le monde se pose à propos du véganisme. Ça nous donne de bons arguments pour les prochains débats !

Ce n’est pas le livre qui m’a donné envie de devenir végane mais il m’a accompagné dans mon cheminement. Et puis Gwen est vraiment une personne adorable ce qui ne gâche rien ! Elle est bienveillante et ouverte. Si vous avez l’occasion de la rencontrer sur un salon ou ailleurs, n’hésitez pas à engager la conversation. En fait, c’est surtout ma rencontre avec Gwen qui a été bénéfique. C’était la première fois que je rencontrais une végane. J’ai ainsi pu lui poser beaucoup de questions. Son livre est très accessible et je le conseille aux apprentis véganes et à tous ceux qui s’intéressent au sujet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.