Produits simili-carnés : que valent-ils vraiment ?

15/01/2017

Quand on arrête de consommer des P.O.A., on se retrouve confronter à pas mal de problèmes. S’il est assez facile de manger au quotidien, certains plats traditionnels ne peuvent pas être remplacés. Pour résoudre ce problème et profiter des plats conviviaux carnés, j’ai testé les produits simili-carnés. Alors, produits miracles ou grosse arnaque ?

Les goûts et les couleurs sont dans la nature. J’ai goûté plusieurs produits simili-carnés et je vais vous donner mon avis sur la question. Bien évidemment, les produits que je n’ai pas aimé pourront vous plaire.

Qu’est-ce que les produits similis-carnés ?

Pour commencer, de quoi parle-t-on exactement ? Chacun a sa propre définitions mais pour moi les produits simili-carnés sont des produits véganes qui imitent ou reproduisent le goût et la texture d’un produit animal.

Je distingue deux types de produits simili-carnés. D’un côté les alternatives végétales  comme les laits et yaourts végétaux à base de chanvre, de lait de soja, lait d’amande ou lait de noisette par exemple. Et d’un autre côté, les produits bizarres sensé imiter la viande et le fromage. Je consomme beaucoup de produits à base de lait végétaux comme la crème de soja ou a crème de coco. En revanche, les tests de produits simili-carnés n’ont pas vraiment été concluant…

Au cours des derniers mois, j’ai testé plusieurs produits simili-carnés : des fauxmages (ou vromages) et de la fausse viande (saucisse et jambon). Il existe de nombreuses marques et le choix est vaste, que ce soit sur internet ou en magasin. J’ai notamment commandé sur la boutique en ligne Un monde végan mais il en existe plein d’autres.

 

Les plats cuisinés véganes

Les pizzas

Nous avons pris deux pizza dans la boutique Un monde vegan : une reine pour mon chéri et une pizza au « bleu » pour moi. La reine était correcte mais l’autre pizza n’était vraiment pas terrible. Le fromage avait vraiment un drôle de goût ! La pâte était fine et croustillante et le simili-jambon satisfaisant. Mais ça ne vaut pas une pizza fait maison.

Les raviolis de seitan et le chili sin carne

J’ai pris deux bocaux de plats cuisinés chez Un monde vegan. Ce sont de bons plats cuisinés, rapides à cuisiner et assez bons. La marque Danival est disponible aussi en magasin bio ! Idéal pour un soir de flemme, et en plus le bocal en verre se recycle.

plats cuisines un monde vegan

 

Les fromages véganes

Alors là, on touche vraiment au noeud du problème. Le fromage c’est la vie. Personnellement, c’est ce qui me manque le plus dans mon alimentation végétalienne et je suis dans une quête perpétuelle d’alternatives. Je ne sais pas si c’est à cause de mes racines normandes mais pour moi un repas sans fromage c’est impossible.

Le fromage en poudre

Un véritable échec ! D’ailleurs, après ce premier test, mon copain n’a plus voulu avaler un seul fromage végane ! Cette espèce de poudre au goût fromager se dilue dans l’eau pour obtenir une sorte de sauce au fromage. Cependant elle n’en a ni le goût ni la texture. Nous l’avons testé avec des pâtes pour faire un gratin et ce n’était vraiment pas bon.

Le fromage à raclette végane

La raclette fait partie des plats conviviaux inimitables dont je vous parlais en introduction. Oui, je sais, on peut faire griller des légumes, blablabla. Soyons sérieux deux secondes : une raclette sans fromage, ce n’est pas possible. Et manque de bol, j’adore les raclettes. J’ai donc fait le crash test du célèbre fromage à raclette No-Muh Rac. Au niveau de la texture, c’est assez spécial : c’est pâteux et mou. Ça fond correctement mais ne soyez pas pressé car le fromage fond lentement. On a bien la texture du fromage à raclette fondu, c’est un point positif. En revanche, je ne suis pas convaincue par le goût. Ce n’est pas mauvais mais il est légèrement écœurant.

Le fameux fromage Violife

Violife est une autre marque assez connue de produits véganes et ils font principalement des fromages. On peut le râper ou le couper en tranches. Le goût est assez proche de celui du fromage au lait de vache type gruyère. Cependant, je vous déconseille de le manger cru, ou à la rigueur, râpé avec des pâtes. J’ai fait plusieurs tests en version cuite ou fondue. Sur une pizza ou un gratin, il fond vraiment bien, à conditions de monter à 200°C. Il a un bon de fromage fondu et au niveau texture c’est parfait. En revanche, les autres tests n’ont pas était concluants : dans les croque-monsieur et les pommes de terre au four, il s’est ramolli mais n’a pas vraiment fondu.

fromages un monde vegan

 

Les fausses viandes et charcuteries

Pour les pizzas, les burgers et autres sandwichs, nos chers fabricants de produits industriels ont pensé à tout : saucisses, saucissons, steak, jambon… Ça ressemble vaguement à de la viande mais ça n’en est pas. Bien évidemment, vous pouvez faire des plats végétaux (d’ailleurs il existe des dizaines de recettes sur internet) ou bien utiliser du tofu ou du seitan ! Oui mais parfois j’ai envie d’un kebab qui ressemble à un kebab.

La charcuterie végane

J’ai acheté de la fausse charcuterie végétalienne dans mon magasin. Enfin je pensais qu’elle était végane. Bien évidemment je n’ai vérifié la liste d’ingrédients qu’en arrivant à la maison et bien évidemment mon faux salami contient du blanc d’oeuf. Le blanc d’oeuf c’est un peut l’ingrédient satanique que les véganes détestent. Pourquoi les fabricants s’obstine à en mettre dans leur préparation ? Mystère. Et sinon cette charcuterie ? Proprement immangeable. Je ne sais pas ce qui est le pire, la texture papier mâché ou le goût insipide. Cela dit, je l’ai fait goûté à une omnivore et elle a trouvé ça pas mal. Bon, elle a quand même préféré le vrai jambon pour sa raclette.

La fausse viande

La gamme de steaks végétaux disponibles en magasin est hallucinante. Rien que dans mon magasin bio, il y a une dizaine de références différentes. La plupart de ces produits sont fabriqués avec du tofu ou du lupin. Je ne compte pas le seitan car c’est un aliment qui existe depuis des siècles. Le tofu (nature, fumé, mariné…) est une excellente alternative, mais comme le seitan il est consommé depuis bien longtemps dans de nombreuses cultures.  En revanche, la grande nouveauté ce sont les steaks, les émincés, les escalopes et autres lardons. Nous avons goûté plusieurs produits et notamment des émincés de lupin pour kebab. Rien de transcendant mais ça se laisse manger.

Les saucisses

Les saucisses de tofu, quelle que soit la marque, font vraiment le job. Dans les gratins, les hot-dogs ou nature, c’est facile à cuisiner. Cependant, j’ai entendu dire que leur conditionnement sous vide n’est pas vraiment sans danger (des particules peuvent migrer du plastique vers l’aliment). J’ai aussi goûté un saucisson végane ressemblant à du chorizo mais ce n’était pas très bon.

 

Produits similis carnés : on achète ou pas ?

Après ces nombreux tests, j’en arrive à une conclusion. Si ce genre de produits peut dépanner, ce n’est vraiment pas idéal pour manger tous les jours. La meilleure solution reste à mon avis de repenser son alimentation et d’opter pour du 100% végétal. Avec tous les produits naturels qui existent, il y a de quoi faire ! Bien évidemment, ça peut servir de temps à autres mais je me suis rendue compte que je prenais beaucoup plus de plaisir à manger de vrais bons produits qu’à essayer d’imiter des aliments.

  1. Rosenoisettes

    15/01/2017 at 23:30

    Hello !
    Je ne suis pas très produits transformés ! Alors je me contente majoritairement de tofu nature, mariné ou fumé ou de tempeh et protéines de soja texturées. Il m’arrive exceptionnellement d’acheter du tofu plus préparé ou des saucisses, du faux-mage…etc. Mais ça s’arrête là.
    Je préfère privilégier le « wholefoods » comme on dit 🙂

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :