Un an sans acheter de vêtement

Oui, oui vous avez bien lu. Cela fait un an que je n’ai pas acheté de vêtements.  Une année sans virée shopping ! Rassurez-vous, tout va bien. Et contrairement à ce que je pensais, ça ne me manque pas du tout.

Mon dernier achat est une robe noire de la boutique Camaïeu. Je l’ai acheté en février ou mars 2016. Oui, j’ai acheté une robe d’été en plein hiver, tout va bien. La robe en question est légère, plutôt pour le printemps ou l’été, mais je l’ai prise en noire donc elle fait robe chic de soirée. Le genre de robe que tu portes une fois par an. Le summum de l’achat inutile. Et ça n’a pas loupé, depuis son achat je ne l’ai porté qu’une seule fois. Evidemment j’avais plein de bonnes excuses : il fait trop froid, il fait trop chaud, je ne porte pas de robe dans le métro, je ne l’ai pas repassée, etc. Vous voyez le genre de vêtement dont je parle ? Et cette robe est toujours dans mon dressing, elle fait de la résistance.

 

Pourquoi j’ai arrêté d’acheter des vêtements

Je vous en parlais dans un précédent article, j’essaie d’adopter une garde-robe minimaliste. Bien évidemment, mon dressing de 90 pièces a fait hurler à la mort la meute de minimalistas qui rode sur les réseaux sociaux. Merci les rageuses, allez voir ailleurs !

Personnellement, je suis assez satisfaite de l’état actuel de mon dressing. 6 mois après le dernier tri, mes vêtements remplissent seulement un portant, une étagère et 3 tiroirs de commode. Mon copain (il va falloir que je lui trouve un nom officiel pour le blog…  Appelons-le tout simplement A.) a pris possession de 3 tiroirs de la commode et de deux étagères. Du côté des chaussures, ce n’est pas compliqué : le meubles à chaussures est réservé pour mes 8 paires.

Même si j’ai encore du chemin, je suis assez fière du résultat. Il y a quelques années c’était inimaginable pour moi de ne pas avoir d’armoire remplie à ras bord. Les filles aiment les fringues, tout ça tout ça, toi-même tu sais. Puis j’ai vu l’article de Laetitia du blog Le Corps La Maison L’esprit dans lequel elle explique qu’elle n’achètera plus de vêtements et qu’elle portera une tenue différente par jour pendant un an pour prouver qu’elle en a déjà suffisamment. Puis en fouillant, j’ai trouvé plein d’articles sur le sujet et je me suis rendue compte que moi-aussi je n’utilisais qu’une infime partie de ma garde-robe et qu’il était temps de faire quelque chose.

 

Comment arrêter d’acheter des vêtements ?

Mais revenons à mon année sans acheter de vêtements. Franchement, cela ne m’a pas manqué. Enfin, pas trop. Tout d’abord, le fait d’avoir trié et rangé mes vêtements me permet d’avoir une idée précise de ce que j’ai. Et malheureusement, je n’ai besoin de rien, sauf d’un pantalon maintenant que j’ai cassé la fermeture éclair de mon jean favori.

Ensuite, j’ai supprimé les tentations. Le meilleur moyen de ne pas manger de sucreries, c’est de ne pas en acheter, n’est-ce pas ? Pour les fringues, c’est pareil. Si je rentre dans un magasin de vêtements, je vais forcément trouver quelque chose à acheter (surtout en ce moment car je n’ai pas de sous et donc tout me semble génial et fabuleux, vous voyez ce que je veux dire). Alors malgré le fait d’habiter à 2 minutes d’un centre commercial, je ne vais plus dans les magasins.

 

Quel impact sur mon budget ?

Cette année, mes seuls achats ont donc été des livres, des DVD et des objets pour la maison, dont mon Magimix qui a lui seul engloutit mon budget shopping des deux prochaines années, sans compter bien évidemment les cadeaux pour Noël ou les anniversaires. J’ai donc aussi arrêté les achats compulsifs, et je me suis lancéeà moi-même le défi de ne pas racheter quelque chose avant de l’avoir terminé et/ou de n’acheter que des choses vraiment utiles et durables, quitte à y mettre plus cher.

Bien évidemment, ces dépenses en moins ont un impact très positif sur mon budget global et je n’aurais sans doute pas pu m’offrir un robot de cuisine si j’avais continué à dépenser tous mes salaires dans des achats inutiles ! C’est aussi plus de budget pour les sorties au cinéma (j’ai pris un abonnement), au restaurant ou même pour les vacances. Avec cette nouvelle façon de consommer, nous avons réparti différemment nos pôles de dépenses et nous sortons davantage sans faire baisser notre niveau de vie.

 

Acheter des vêtements autrement

Même en ne portant que le nécessaire et en prenant soin de ses vêtements, il arrive un moment où il faut acheter une nouvelle pièce. Cependant, je me suis fixée deux objectifs. Tout d’abord, appliquer la règle du « un qui rentre, un qui sort ». Cela veut dire que si j’achète un nouveau vêtement, il doit remplacer un autre vêtement usé ou qui ne me plaît plus.

Ensuite, j’aimerais vraiment acheter des vêtements de façon plus responsable, comme par exemple des vêtements d’occasions et/ou des vêtements d’une marque éthique. Le problème c’est que faire 1h de RER pour trouver une friperie à Paris, ça me semble contre productif et acheter sur internet n’est pas franchement éco-friendly non plus. Je dois donc trouver une solution !

Et bien évidemment, fini les fringues à deux francs six sous (#expressiondevieux) qui s’abîment au bout de deux lavages. Il n’y a pas de secret, il faut parfois mettre le prix pour avoir une pièce de qualité qui dure longtemps !

 

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Et vous, quel est votre rapport avec le shopping ?
Vous achetez souvent des vêtements ?
Venez m’en parler en commentaires !

7 pensées sur “Un an sans acheter de vêtement

  • 26/03/2017 à 09:03
    Permalink

    Tout à fait d’accord à propos des achats Internet. Mais un peu en contradiction avec votre article sur les livres et Amazon 😉
    Les sites comme vide-dressing permettent la remise en main propre, une bonne manière aussi pour la seconde vie des vêtements.

    Répondre
    • 26/03/2017 à 14:02
      Permalink

      C’est vrai que les sites comme Vinted ou Vide-dressing sont très pratiques 🙂 En quoi cet article est-il contradictoire avec celui sur les livres ?

      Répondre
  • 26/03/2017 à 10:08
    Permalink

    C’est rigolo, la vidéo qui sort sur ma chaîne la semaine prochaine est typiquement dans ce registre et je dis à peu près les mêmes choses que toi ! 😀

    Répondre
  • 26/03/2017 à 15:07
    Permalink

    Coucou, je suis en pleine réflexion avec moi même sur ce sujet. J’ai fait du shopping pour la dernière fois pendant les soldes de janvier et encore parce que j’avais eu des bons à noël. Ce jour là je suis rentré et j’ai fait du tri pour justement voir que la plupart des vêtements je les ais portée une fois et que je tourne souvent avec les mêmes. Du coup pour le moment je fais une pause bien que les tentations sont grandes notamment sur le net, j’était du genre à faire du shopping tout les mois. J’aimerais aussi investir dans du qualitatif et éthique cependant je suis ronde et en grande taille c’est moins évident. Mais pour le moment je ne peut pas dire que j’ai vraiment besoin. Et effectivement cela permet de faire d’autres achats sûrement plus utile comme ton magimix 🙂

    Répondre
    • 26/03/2017 à 15:16
      Permalink

      Avant de commencer ma démarche ZD, j’achetais souvent des fringues, surtout quand j’avais le cafard ! Maintenant j’évite les tentations : je ne vais plus dans les magasins même pour « regarder » sinon je risque de ressortir avec plein de vêtements dont je n’ai pas besoin. Là j’ai un jean à acheter, je recule le moment d’aller dans le magasin…

      Répondre
  • 26/03/2017 à 15:35
    Permalink

    Hello !
    je n’ai jamais été une grande dépensière côté vêtements alors il m’a été simple de limiter davantage mes achats. Au contraire j’ai eu plus de mal à trier les vêtements, je garder les « au cas-où »…
    Beau chemin en tout cas ! Et bonne continuation 🙂

    Répondre
    • 26/03/2017 à 15:43
      Permalink

      Merci 🙂 Moi aussi je garde beaucoup de vêtements « au cas où » comme ma robe bleue « au cas où je serai invitée à un mariage » ^^

      Répondre

Laissez-moi un p'tit mot ;)

%d blogueurs aiment cette page :