Dis Tata, pourquoi tu manges pas de viande ?

24/10/2016

Cher Théo, 

A la maison, tu manges les repas que te préparent ton papa et ta maman. Comme tous les petits garçons de ton âge, tu manges du jambon, du poulet, du steak haché et du poisson pané. Sais-tu que la viande qui est dans ton assiette vient d’un animal ? Avant d’arriver dans la cuisine, c’était une vache, une poule ou un poisson. Quelqu’un les a tués pour que tu puisses les manger.

Tata ne mange pas de viande parce qu’elle ne veut pas faire de mal aux animaux. Tu sais, Théo, les animaux sont comme les humains. Même s’ils ne parlent pas, ils ont des sentiments. Tu aimes très fort ton chat et ton poisson rouge, n’est-ce pas ? Tu ne veux pas leur faire de mal ? Tata aime tous les animaux exactement de la même façon. Elle veut que tous les animaux vivent heureux, en liberté, avec leur famille. C’est pour ça qu’elle ne mange pas d’animaux.

Tata ne mange pas non plus d’oeufs, de fromage et de yaourt. Les vaches et les poules qui te donnent du lait et des oeufs sont très malheureuses. Elles sont enfermées presque toute la journée, loin de l’herbe fraîche et du soleil. Tata n’aime vraiment pas faire du mal aux animaux, alors elle ne mange pas non plus leur lait et leurs oeufs.

Si toi aussi tu aimes les animaux et que tu veux arrêter de les manger, tu peux en parler avec ton papa et ta maman. Tu peux aussi venir me voir, et je te montrerai de beaux livres avec plein d’animaux libres et heureux.

 


Les animaux sont mes amis, je ne mange pas mes amis

Je n’ai pas d’enfants. A la maison, la seule personne que je dois convaincre de manger ses légumes, c’est mon chéri. Même si je suis convaincue qu’un régime végétalien est parfaitement adapté aux enfants, la question ne se pose donc pas (encore).

Cela dit, viendra le jour où mon neveu ou ma nièce me poseront des questions. Je leur expliquerai avec des mots simples que les animaux sont sensibles et que je ne veux pas les manger. Je ne veux tout simplement pas leur faire de mal, de quelle que façon que ce soit.

Je pense que les enfants sont suffisamment intelligents pour comprendre ces choses, même très jeunes. D’ailleurs, on voit souvent sur internet des vidéos d’enfants candides qui s’étonnent de manger des animaux. Finalement, ils sont beaucoup plus cohérents que les adultes. J’aime les animaux donc je ne leur fait pas de mal. C’est aussi simple que ça ! A mon avis, leur parler des animaux est la meilleure approche possible. Je peux me tromper, mais je pense que l’aspect environnemental n’est pas évident à comprendre pour des enfants.

 

Des livres pour expliquer le véganisme aux enfants

J’aimerais vous conseiller deux livres pour enfants. Ils en existent plein mais ces deux-là sont de vrais coups de cœur !

Ne nous mangez pas ! Vivre en respectant les animaux et Vegan is Love : Avoir du coeur et agir, écrits et illustrés par Ruby Roth (éditions L’Âge d’Homme). Ces deux ouvrages sont magnifiquement illustrés. Les textes sont assez longs mais ils sont suffisamment clairs et accessibles dès 4 ans si on accompagne l’enfant dans sa lecture.

Dans Ne nous mangez pas, l’auteure aborde le sujet de la nourriture : les vaches, les cochons, les poulets, les poissons… De façon simple et touchante, Ruby explique que les animaux aussi ont une famille, des envies, des sentiments. Dans Vegan is love, Ruby parle plus largement de l’exploitation animale en évoquant les cirques, les zoos, les aquariums mais aussi la chasse et la corrida. Elle a vraiment trouvé les mots justes pour répondre aux questions que les enfants se posent sur le végétarisme et le véganisme.

 

livres de Ruby Roth pour expliquer le véganisme aux enfants

livres de Ruby Roth pour expliquer le véganisme aux enfants

livres de Ruby Roth pour expliquer le véganisme aux enfants

livres de Ruby Roth pour expliquer le véganisme aux enfants

livres de Ruby Roth pour expliquer le véganisme aux enfants

5 Comments

  1. Amélie

    24/10/2016 at 22:08

    J’aborde aussi ces sujets avec mes filles de 3 et 6 ans. Le souci est qu’elles ont d’abord eu un régime carné, car nous avons eu une phase où nous avons remangé de la viande à partir de ma première grossesse. Ce qui est difficile n’est pas de les sensibiliser au sort animal, mais de modifier leurs habitudes alimentaires…surtout pour la plus petite…mais ça vient !
    On peut dire que notre aînée est « végétarienne » car sensible à la cause, après il lui arrive de manger de la viande en dehors de chez nous et on ne l’en empêche pas…je n’ai pas envie de créer trop de frustrations et que le végétarisme soit vécu comme une contrainte ou une punition. Pour sa petite soeur, les choses se concrétisent peu à peu dans sa petite tête, surtout depuis qu’elle a vu une courte vidéo d’un cochon jouant au ballon. ça l’a chamboulée…Après elle m’a dit « Maman, moi ze veux plus manger des zanimaux, parce que ça me fait triste… »
    Niveau livre il y a aussi T-Végi, le tyrannosaure qui ne mange que des légumes, assez soft et pour les petits.

    Si cela t’intéresse, j’avais abordé le sujet dans un article il y a quelques mois http://blog-devenir-vegetarien.fr/comment-aborder-le-vegetarisme-avec-son-enfant/
    Je serais intéressée d’avoir ton retour 😉

  2. Cyan

    25/10/2016 at 10:51

    Mes nièces posent ces questions et il n’est pas évident d’y répondre sous l’oeil noir du reste de la famille…
    Merci pour ce billet 😉

  3. Ecolorée

    25/10/2016 at 16:08

    C’est marrant parce que mon neveu ne m’a jamais demandé. Je suis devenue végétarienne à peu près à sa naissance donc c’est vrai qu’il doit penser que c’est normal, sans se poser de questions. À 8 ans, il est déjà très sensibilisé à l’écologie (« Faut pas nettoyer la douche avec des produits chimiques parce que ça pollue. Et en plus il faut fabriquer les produits et ça pollue aussi. Il faut donc nettoyer la douche quand on prend sa douche, avec l’eau »).

    Peut-être sera-t-il aussi sensible à la cause animale ! 😉

  4. Aurelia

    27/10/2016 at 02:14

    Il est beau ton texte 🙂
    Récemment, j’étais chez mon cousin qui a 2 enfants, et il me dit « par contre t’y vas mollo pour le véganisme, les enfants vont te poser des questions, déjà qu’ils mangent rien, alors les dégoûte pas de la viande ». Et le soir même les enfants me demandaient le pourquoi du comment, sous le regard attentif du père… du coup je ne savais pas trop quoi dire. Le père ne voulant pas que mon discours les choque, et moi ne voulant pas sous-estimer cette question… Je pense que si je leur offrais ce livre, mon cousin ne leur permettrait pas de le lire. Difficile du coup quand ça entre en conflit avec l’éducation des parents…

    1. Sophie

      27/10/2016 at 08:32

      je n’ai pas encore eu le problème mais effectivement j’aurai peur de déclencher une guerre ouverte avec ma soeur !

Leave a Reply

331 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1