Mon budget courses bio

Mon budget courses bio

Mise à jour : 14/06/2020

J’ai publié une première version de cet article en mai 2017. A l’époque nous avions un budget courses bio et non bio mensuel d’environ 300€. En 2020, notre budget oscille entre 400€ et 500€ par mois (soit environ 100€ par semaine pour 2 personnes). Notre rapport au bio a aussi beaucoup évolué : actuellement notre budget courses bio représente 40%, 60%, voire 100% selon les semaines.

En moyenne, un ménage français dépense 396€ pour l’alimentation (soit environ 14% de son budget total). Mais en ce qui nous concerne, l’alimentation notre 2e poste de dépense, après le logement. C’est un choix de vie que nous avons fait car, pour nous, bien manger est primordial. Je préfère rogner sur le shopping et les sorties, que d’acheter des produits alimentaires de mauvaise qualité.

Est-ce que manger bio coûte plus cher ?

On ne va pas se mentir : oui, manger bio coûte plus cher. Ce serait malhonnête d’essayer de vous faire croire le contraire. Je vais cependant apporter une nuance : il est possible de passer au bio sans exploser son budget à condition de modifier radicalement ses habitudes de consommation.

Si vous avez l’habitude de faire vos courses au supermarché et d’acheter des plats cuisinés, des desserts chocolatés, beaucoup de produits animaux (viande, poissons, fromages, etc.) et que vous reproduisez ce schéma dans un magasin bio, votre panier sera 2 à 3 fois plus cher. Malheureusement, les produits alimentaires de “bonne qualité”, d’un point de vue nutritionnel et éthique, sont plus chers et ne sont pas accessibles à tous les ménages.

👉 Pour en savoir plus : Pourquoi les fruits et légumes bio sont-ils plus chers ?

Dans cet article, je vais essayer de vous donner des pistes de réflexion et des astuces pour réduire votre budget courses bio. La transition vers une alimentation bio peut prendre plusieurs mois. C’est assez long de changer ses habitudes, de prendre ses marques dans un nouveau magasin. Vous pouvez commencer par acheter des produits bio en supermarché avant de passer au magasin 100% bio.Prenez votre temps 😉

Budget courses bio
📌 Epinglez cet article sur Pinterest !

Mes courses au magasin bio

Dans mon panier bio, il y a presque uniquement des produits bruts, c’est-à-dire peu ou pas transformés. Selon les semaines, cela varie entre 50€ et 80€. Je complète dans une supérette pour les produits frais et certains produits qui sont vraiment trop chers en bio.

  • des fruits et des légumes de saison et cultivés en France ou en Europe, sauf si les prix sont vraiment trop élevés (dans ce cas je prends du bio en supermarché, c’est un peu moins cher)
  • des pâtes, du riz et des légumineuses en vrac
  • de la crème et du lait végétal (à base de soja, de riz ou d’avoine)
  • de la sauce tomate, de l’huile, du vinaigre, du pesto…
  • de la farine, du sucre, de la levure, de la fécule, etc. pour faire des tartes et des gâteaux
  • des oeufs
  • de la compote en grand bocal
  • des purées d’oléagineux ou bien des oléagineux en vrac pour faire ma propre purée (noix, noisettes, amandes, etc.)

Je prends aussi au magasin bio quelques produits ménagers (bicarbonate, vinaigre blanc, produit vaisselle, pastilles vaisselle, papier toilette, etc.).

👉 Lire aussi : ma liste de courses à télécharger

Comment réduire son budget courses bio ?

Chaque situation est différente : si vous avez des enfants ou non, des intolérances alimentaires, des contraintes de temps ou de transport, etc. votre budget course peut varier du simple au double. Cependant, les conseils qui suivent peuvent, je pense, être adoptés par tou.te.s.

Établir un menu pour la semaine et faire une liste des courses : c’est à mon avis la seule méthode efficace pour contrôler son budget courses bio. En procédant de cette façon, vous êtes sûr de n’acheter que le nécessaire. J’ai un peu de stock pour les produits de bases (céréales et légumineuses en vrac, laits et crèmes végétaux, sauce aux légumes, etc.). En revanche, notre frigo ne contient aucun produit “au cas où”. En fait, notre frigo est plus souvent vide que plein car nous achetons très peu de produits frais !

👉 Pour en savoir plus : Pourquoi et comment planifier des menus

Cuisiner soi-même ses repas : acheter uniquement des produits bruts, si possible sans emballage, pour composer ensuite des repas complets. Les plats cuisinés sont des produits ultra transformés qui comprennent des ingrédients nocifs pour la santé et dont la culture n’est pas toujours très éthique (comme par exemple l’huile de palme).

Limiter le gaspillage alimentaire : les restes alimentaires que nous jetons à la poubelle représentent des sommes folles. Pour éviter cela, vous pouvez mettre en place des gestes simples : cuisiner en grande quantité et congeler pour les repas suivants, cuisiner les bonnes proportions / personnes, éviter de stocker beaucoup de denrées (faites plutôt des roulements), bien conserver les aliments, etc.

👉 Pour en savoir plus : Comment réduire le gaspillage alimentaire

Réduire la consommation de produits d’origine animale (viande, poissons, fromage, etc.) : outre la dimension éthique et environnementale, ces produits coûtent cher et particulièrement en bio. Après tout, la génération de nos parents et grands-parents ne mangeaient de la viande qu’aux grandes occasions…

Comparer le prix au kilo ou au litre : c’est la meilleure solution pour savoir si un produit est vraiment moins cher qu’un autre, notamment entre les produits en vrac et les produits emballés. On peut parfois avoir de sacrée surprises !

Et vous, est-ce que vous êtes passé au bio ?

Cet article a 61 commentaires

  1. (M)aude

    J’ai deux enfants et un mari qui fait les courses et la cuisine mais qui a été d’accord pour adopté les “bons gestes” dont tu parles : ça fait plusieurs années que le menu est établi à la semaine et on achète de plus en plus bio (mais pas à 100%, il trouve tjrs que certaines choses sont trop chères en bio (pas les fruits et légumes)).
    Et dans les très bons mois, on s’en sort pour 450 euros de courses par semaine (pour 4 environ). Mais dans les mois moins bons, c’est tjrs 550/600 comme avant… Il faut dire que parfois on a besoin de “faire le plein”, ou d’acheter certains trucs qu’on ne trouve pas forcément au bio ou qu’on trouve en bio en supermarché et vraiment moins cher (la crème fraîche par exemple…)
    Du coup je suis vraiment admirative de ton buget !! Chez nous on craque très très peu en shopping, depuis des années maintenant on ne mange plus industriel (à part les gâteaux pour le goûter…), on a sacrément réduit les déchets (et de fait les dépenses) dans la salle de bains… Et pourtant je trouve toujours que notre budget courses pourrait s’améliorer ! Mais on fait quasi tout comme toi (le “quasi” doit sûrement être l’explication…)

  2. Gwen

    Tu sais que tu diminuerais encore plus ton budget en faisant tes courses directement au marché ! direct du producteur à l’assiette. Perso j’ai du mal avec les magasins bio pour les fruits & légumes car ils proposent souvent des produits pas super frais et pas locaux (voire même pas français)
    Végétarienne, je m’en sors pour maxi 30 euros par semaine après je comprends tout à fait que quand on mange de la viande le budget passe à 50 euros (la viande surtout en filière bio est super chère !)

  3. Sophie

    Le marché près de chez moi ne propose pas de produits bio, ou alors je ne les ai pas trouvé ! J’essaie de prendre français au maximum et de saison. Il y a sans doute des choses à améliorer dans mon organisation, dans quelques années je serai au top ^^

  4. Sophie

    Bravo pour ta démarche, c’est top ! Quand on a une famille, c’est déjà plus compliqué. Nous aussi, on a des mois avec un budget qui explose et on achète certains produits au supermarché. L’important c’est de garder son objectif en vue 🙂

  5. ghis

    “Si vous comparez deux paniers de courses, avec des produits identiques, l’un en bio et l’autre en non bio, le panier non bio sera plus cher” ??? est-ce que ce n’est pas l’inverse?

  6. Sophie

    oula oui tu as raison je me suis mélangé les pinceaux avec mes histoires de bio et non bio xD

  7. Geraldine

    Bonjour,
    ma coloc et moi même aimerions adoptons rapidement une demarche bio.

    Mais nous pataugons pour établir les menus et donc notre liste de courses.

    Pourriez-vous svp partager vos menus et liste de courses ?

    Merci par avance.

    Sandra et Géraldine

  8. Cec

    Bonjour article intéressant mais pourriez vous donnez un exemple d’une semaine de menu? Car je tourne souvent en rond…
    Merci d’avance

  9. Mae

    Bonjour
    Top comme démarche. A la maison c’est pareil. Seulement je suis un peu déçu qu’au marché aucuns produits ne sont bio et sont à 50cts plus cher qu’en boutique bio. Tout ça parce que c’est du local… Et pas du résonné en plus !! Les gars sont très sympa mais niveau budget ça fait mal… Je me suis déplacé à 60km de Paris pour espérer avoir plus de produits naturels et bio mais non c’est des amap qui fournissent uniquement paris… Hummmm pas de vente directe donc on se rabat sur les magasins bio qui sont pour le coup moins cher !
    Bel article, merci à vous.
    Belle journée à tous

  10. Antoinette

    Bonjour Sophie,
    Enfin un article complet sur le bio, qui pour moi est un concept très “abstrait”
    Bravo et merci pour ces informations

  11. Sophie

    j’espère que ça te sera utile 🙂

  12. Sophie

    Moi aussi j’ai du choisir entre bio et local car le marché de Fresnes ne propose pas de produits bio à ma connaissance 🙁 j’essaie de prendre de la production locale c’est déjà ça 🙂

  13. Gwen

    renseigne toi directement auprès des producteurs, nombreux sont ceux qui sont bio sans avoir le label (car payant) 🙂

  14. Sophie

    ah je ne savais pas ! je vais me renseigner alors 🙂

  15. Bordelaise By Mimi

    Hello!
    Merci pour ces bons conseils. Je ne vais quasiment plus dans les grandes surfaces et fais 90% de mes courses chez bio c bon, biocoop mais aussi au marché car celui à 3 min a pieds de chez moi propose des fruits et légumes bio et/ou de la région. Rien que de ne plus utiliser la voiture (je fais tout à pied et en centre ville), c’est un gain de temps et d’argent. Et je fais également mes menus à l’avance. ça évite d’acheter du superflu qui finit souvent par pourrir au fond du frigo… Sinon je vais aller faire un tour sur l’article “manger sain sans se ruiner”. J’ai hâte de lire tes bonnes idées.
    Biz et bonne soirée!
    Mimi

  16. Sophie

    Hello 🙂 un marché bio à 3 minutes pied, quelle chance ! j’adore aller au marché mais celui de ma ville n’est pas bio et à pied ça fait un peu loin (en plus c’est en bas d’une pente, faut remonter avec le cabas :p). Je suis ravie que mes conseils te plaisent et bravo pour ta démarche, c’est top 😉

  17. Gwenaëlle

    Coucou !
    Je fais sensiblement pareil, planning des menus (une base selon moi pour maîtriser son budget et éviter le gaspillage alimentaire) et une liste des courses qui en découle. Pour la méthode de ta maman, je fais aussi ! Je rajouterais juste un truc que j’ai appris avec le temps, c’est de faire le point en milieu de semaine sur ce qui reste dans le frigo et voir s’il n’y a pas trop pour le restant de la semaine. Il m’arrive encore d’avoir quoi manger pendant 8 repas alors que je n’en prendrais que 6 (sortie de dernière minutes, pas faim un soir, vu trop grande sur les quantité etc.), du coups congélateur, et je ressort la semaine d’après :).

    Mais super article !

    Bonne journée 🙂

  18. Sophie

    Les menus c’est la base ^^ Ca m’arrive aussi de devoir rectifier en cours de semaine, comme par exemple hier quand j’ai fait trop de protéines de soja ! J’en ai pour 3 jours, je vais devoir réorganiser mes menus. Et sinon, zou au congélo !

  19. Aurélie

    J’adhère complètement au fait qu’acheter bio n’est pas plus cher au final si l’on est vegeta*ien.
    Par contre je ne planifie pas mes repas car je vais au marché. Comme j’achète local en majorité et de préférence, de saison et en plus bio, impossible de savoir à l’avance ce que mon maraîcher va me proposer. Par exemple, c’est la saison des asperges mais selon le temps qu’il fait, il n’y en a pas toutes les semaines. Donc il faut savoir improviser.
    Et je ne prévois que vaguement mes menus de la semaine. Je ne sais pas si tel jour je mange chez moi ou si j’aurais le temps de cuisiner. Mais avec mon panier de légumes, des bases comme du riz, des pâtes, des légumineuses…que j’achète en vrac j’ai toujours de quoi faire ! Et sinon, je congèle. Donc sans planifier mes menus, je ne gaspille pas.
    Mais maintenant que je fais l’essentiel de mes courses 1 fois par semaine, je ne succombe plus à l’achat du plat préparé acheté le soir en rentrant du boulot car j’ai mes légumes à manger !
    Et depuis, mon budget s’en porte mieux !

    *J’ai lu dans les commentaires que ton marché ne propose pas de bio. Mais c’est vrai que certains font une agriculture raisonnée sans avoir forcément le label. Et peut-être qu’il y a un maraîcher bio près de chez toi où tu pourrais t’approvisionner. Car le local, c’est quand même mieux pour le bilan carbone .

    Aurélie ( latomatesevade.com )

  20. Sophie

    Salut Aurélie 🙂 en effet, j’ai eu des retours sur le marché bio et les producteurs qui font de l’agriculture raisonnée, je vais me pencher sérieusement sur la question. Tu as une méthode inversée mais si elle te convient et que tu ne gaspilles pas, c’est le principal ! J’ai essayé de faire comme toi mais j’avais l’impression qu’il me manquait toujours des ingrédients 🙁

  21. Aurelia

    Clap clap, merci pour cet article Sophie 🙂
    Tu te rappelles quand je t avais dit que soud l impulsion d’un de tes articles je m’étais dit que j’allais planifier les menus? J’ai tenu une semaine avant que la routine reprenne le dessus (ryhtme assez effreiné qui fait que je cuisine au final assez peu, c’est temporaire). Du coup te lire me rebooste pour le fiare plus consciencieusement. Je me dis que ce serait super si tu pouvais un jour par exemple partager concretement pas à pas comment tu planifies ta semaine de menu. À quoi tu penses? (J’imagine qu’il faut avoir une bonne connaissabce des produits frais de saison?) où te vient l’inspiration pour les menus? Etc. Etc. En tout cas ça aiderait bien une novice comme moi 🙂
    Bises <3

  22. Sophie

    je crois que j’en ai un peu parlé dans mes articles sur “comment planifier les menus” et “courses zéro déchet” mais je vais t’expliquer ici ce sera plus simple (et je ferai un article pourquoi pas !)^^ chez nous on fait les courses le vendredi (trop de monde le samedi). Le vendredi matin, je remplis mon tableau sur mon telephone (avant c’était sur papier). J’ai une trame de base : lundi, c’est pâtes, mardi c’est riz, mercredi c’est légumineuse, etc. Je regarde soit dans mes livres de recettes, soit dans la liste de nos plats favoris. Je prévois aussi un ou deux gâteaux, je garde un jour de libre pour manger les restes ou un restau. J’ai une application fruits et légumes de saison sur mon téléphone qui me permet de vérifier si mes recettes sont possibles (ça se joue parfois à un mois près, mais grosso modo la tarte à la tomate en hiver c’est pas possible ^^). J’espère que ces qq conseils pourront t’aider et je ferai un article plus détaillé très vite !

  23. La Carotte Masquée

    Merci Sophie! Tu t’es directement mis à planifier les 5 jours de la semaine, ou ça s’est fait progressivement? (genre programmation sur 3 jours, puis 5, puis 7, etc.)

  24. Sophie

    Directement les 7 jours de la semaine et là j’envisage de passer à 15 jours voire 30 pour faire les courses moins souvent :p

  25. Sunnh

    “Par exemple, si vous mangez à la cantine le midi, ou si vous avez 14 enfants, ce sera différent”: merci pour le grand éclat de rire, heureusement que j’étais pas en train de boire au moment où j’ai lu cette phrase 😀
    Je découvre ton blog et franchement, j’adore tous tes articles, et ton écriture est super agréable. Merci pour tout ça!

  26. Sophie

    haha tant mieux si je te fais rire ^^ il y a souvent des gens qui me disent que mes conseils ne sont pas efficaces et qu’ils ne peuvent pas les mettre en place, mais il faut bien garder en tête que chaque situation est différente et qu’il faut adapter à ses impératifs 😉 Merci beaucoup pour tes compliments et bonne lecture 😉

  27. Mymy

    100% bio, zero déchet, et le plus local possible. Un seul magasin bio ici, et je me rends compte que les prix sont assez élevés, mais c’est un choix de vie.
    Pour une famille de 5 personnes, végétalienne et sportive de surcroit, on tourne sur du 120€ par semaine.

  28. Sophie

    tu as bien raison, c’est un choix à faire. Après tout la nourriture c’est très important ! J’essaie de réduire mon budget au maximum mais je commence à me sentir frustrée :p

  29. Isabelle

    Bonjour,
    Voilà des années maintenant que nous faisons attention à notre alimentation et personnellement j’ai remarqué que le bio devenait de plus en plus cher.. je m’explique, nous sommes 5 à la maison,voir 6 quand notre grand revient… mais si je devais acheter tout bio (nous mangeons énormément de fruits et légumes en plus des confitures, compotes, soupe, sauce tomate toutes faites maison) je serais sur la paille, car 6.90 le kilo de pêches (pour une semaine ils nous en faut au moins deux kilos et au marché non bio elles sont à 2.90), idem pour les nectarines, abricots (dernièrement 9 euros les 10 kilos de bergerons au marché non bio de notre village) en pleine saison je précise et français et je ne parle pas des cerises qui étaient à 10.90 avant de passer à 6.90 sur la fin de saison, 7 euros le kilos de haricots verts (producteurs bio local), 3.50 euros le concombre provenant lui aussi, d’un producteur local je pense que c’est vraiment abusé et de plus en plus inabordable pour des gens à petit salaire et même un salaire conforable, ramenez tous ces prix en franc et demandez vous si à l’époque vous auriez mis 60 francs dans un kilos de cerises moi c’est clair que non au moins par éthique, on évitera aussi de parler des prix des produits bio et vegan, 3.50 le vitacoco 250 grammes pour les tartines du dimanche matin (mon petit plaisir), 10.90 le pot de purée de cajoux pour les tartines de mes fils, (j’ai essayé de la faire moi même mais mon kitchenaid à vraiment souffert donc j’ai laissé tombé, vous allez me dire le beurre de vache coûte moins cher, c’est vrai mais en bio c’est sensiblement équivalent avec le vitacoco, le beurre de vache en vrac est très cher chez nous 11 euros le kilos et le faire soi même n’est pas rentable, 10 euros le litre de crème fraîche chez le paysan du village pour récupérer un peu plus de 250 g de beurre, non ça ne vaut pas le coût.
    à savoir que nous faisons tout maison, le pain, les brioches, pizzas, biscuits, lessive, produit d’entretien, nous pratiquons le minimalisme dans les vêtements, nous faisons le jardin, avons un petit verger (pas suffisant pour faire les conserves pour l’hiver), nous n’avons qu’une voiture, les sorties payantes sont très rares, pas de vacances ailleurs que chez nous, nous n’avons juste qu’un petit crédit maison qui se termine en octobre, nous produisons notre viande pour les jours de fêtes ou de week end si l’envie s’en fait sentir (uniquement de la volaille) si on veux autre chose on se fourni chez le boucher et malheureusement, malgré tout ces efforts c’est quand même le budget courses qui commande, nous avons (pour pouvoir avoir un fond d’urgence en cas de pépins) un budget courses de 250 à 300 euros à 5/6 (les bons mois de paye, et je connais des personnes qui n’ont même pas la moitié du notre) alors autant dire que je suis souvent frustré d’être obligé d’aller en grande surface ou au marché, mais je n’ai pas le choix et j’avoue que lorsque je lis sur les livres que le bio et local n’est pas cher et à la portée de tout le monde je tousse un peu ou alors il existe de supers magasins que nous n’avons pas chez nous…
    Faisant un jardin naturel, et tout manuel je comprends que le bio demande beaucoup de travail (arrosage, désherbage, ramassage) pour un producteur, mais 3.50 euros un concombre tout petit en plus, chez nous il nous en faut 3, ou 6.90 le kilos de pêches !!!!!
    Conclusion le bio pas cher, je reste septique, mais j’approuve la démarche…

  30. Sophie

    C’est indéniable, le bio est plus cher que le conventionnel. Même s’il existe des “astuces” pour manger bio sans se ruiner, plus la famille est nombreuse, et plus c’est compliqué. A moins de se priver de certains produits, comme les fruits d’été par exemple qui coûtent une fortune… ce n’est pas simple !

  31. Justine

    Bonjour,

    Je suis toujours effarée de voir des personnes qui arrivent à manger en grande partie bio (et qui sont végan ou végé) et qui s’en tirent pour 30 ou 50 euros / semaine !

    Où habitez vous ? et que mangez-vous ?

    En ce qui me concerne, je ne mange quasiment pas de viande rouge (2/3 steaks dans l’année), je mange du poulet environ 2/3 repas par mois et idem pour le poisson ; mon alimentation est composée à 80 % de fruits, légumes, graines (noix de cajou, noisettes, noix de grenoble, ce qui élève aussi pas mal le coût de la facture), je mange des légumineuses et parcimonieusement des céréales. J’achète un fromage et quelques yaourts pour mon fils (nous sommes deux au foyer), pas de gâteaux, un peu de pain de temps en temps. Je mange des oeufs et bois du lait d’amande.

    Je cuisine tous mes plats. Et mon budget se retrouve facilement à 650 euros pour le mois.

    J’achète des huiles végétales variées et de bonne qualité (là aussi ce n’est pas donné).

    Je fais mes courses chez Leader (pour l’eau notamment et quelques fruits d’appoint si besoin en semaine), marché (fruits et légumes d’excellente qualité) et magasin bio pour le reste.

    Bref je ne fais pas d’excès mais il est quasiment impossible pour moi d’être en-dessous de 130 euros par semaine. Alors j’aimerais bien comprendre comment tant de gens qui mangent sainement parviennent à avoir un si petit budget !

    Justine

  32. Sophie

    Bonjour Justine 🙂 Je vous conseille la vidéo de Mélanie (chaine et blog “Le cul de poule”) elle explique comment elle fait avec une famille de 5 personnes, je pense que ça pourra vous aider !

  33. Amandine

    Je viens de tomber sur votre article, qui fait écho à ce que nous vivons en ce moment. J’essaye de préparer de la nourriture saine pour ma famille, d’épurer les produits ménagers, réduire les déchets etc… tout en essayant de me tenir à un budget assez serré, car nous vivons sur un seul salaire et que nous avons un enfant handicapé dont les soins mensuels sont à 90% de notre poche. Du coup, je planifie mes menus, je fais le tour des placards avant de commander, j’ai très peu de produits tout prêts 2 ou 3 plats surgelés pour les jours où nous rentrons tard des rdv médicaux de notre fils, je fais comme votre maman, je me donne un budget au mois que je divise sur 4 semaines et que je divise selon les postes de dépenses (entretien et produits d’hygiène, protéines animales/végétales/œufs, produits laitiers, épicerie salée et sucrée, fruits et légumes) nous consommons de la viande 1 a 2 fois par semaines et nous l’achetons au fermier à 3 km de chez nous (locale, plein air en vente directe et d’une qualité gustative incroyable) nous allons au marché des producteurs locaux pour les fruits et légumes de saison et souvent bio, les fromages (nous sommes de grands amateurs) et je trouve aussi des produits locaux tels que le miel. Je privilégie le bio et je prépare un maximum les goûters de mon fils (j’utilise la fonction étuve de mon four pour faire des yaourts à boire en grosse quantité et je fais moi même les gâteaux et compotes) Nous sommes 3 et nous sommes à environ 90€ par semaines. On pourrai surement réduire encore notre budget mais pour l’instant ça nous conviens comme ça

  34. Bonjour Sophie,
    Je fais mes courses comme toi dans les boutiques bio à côté de chez moi mais il m’arrive de faire des fois quelques courses dans les supermarchés (même si cela tend vraiment à diminuer). Il est vrai que j’ai un budget assez considérable car on mange du poisson et quelques fois de la viande de temps en temps. Je commence tout juste à maîtriser mon budget grâce à la modification de mes habitudes alimentaires. Par exemple, je limite au maximum tout ce qui est préparé car forcément c’est plus cher que si c’est moi qui le fait. Je n’achète donc plus de gâteaux ou biscuits par exemple, je fais aussi mes yaourts maison etc. En tout cas, merci pour tes conseils 🙂

  35. Elise MARIE

    Il faut se renseigner aussi at il existe des petites coopératives bio et des AMAP un peu partout, qui permettent d’acheter bio pour moins cher qu’en magasin bio. La plupart du temps ces coopératives demandent une petite adhésion (la mienne c’est 12€ par an) et quelques heures de travaux d’intérêt général (parfois 1h par mois pour remplir des sacs de farine, faire du ménage. La mienne c’est 2h par an!) du coup moins d’employés et de frais donc des produits moins chers car pas besoin de bénéfices dont aucune marge sur les produits. Perso ca a considérablement baissé ma facture!

  36. Sophie

    Tu es sur la bonne voie 🙂 j’espère que mes conseils t’aideront à mieux maîtriser ton budget !

  37. Sophie

    c’est super de consommer local 🙂 j’aimerais le faire aussi mais ce n’est pas possible actuellement. c’est notre prochaine étape !

  38. Ju

    Tu pourrais commencer par ne pas acheter d’eau 🙂

  39. Sylvie

    (M)aude, je trouve que tu t’en sors très bien, n’oublie pas que tu as 2 enfants !!! J’ai perso, 2 ados et j’ai à peu près le même budget que toi ! Si tu multiplies le budget de Sophie par 2, tu es dans le bon ! et moi, je dis bravo et trop chouette ! car pouvoir s’alimenter crus, naturels et pas (ou peu transformé), c’est déjà une telle réussite… Si tu souhaites encore t’améliorer, essaye de faire tes collations, mais faut se trouver du temps pour ça…, pas toujours facile quand on est maman…

  40. annie

    wow je suis admirative du budget !!!
    On est deux à la maison, et nous allons une fois par semaine au marché acheter des fruits et légumes BIO pour la semaine. On en a pour 70 euros en moyenne.
    Puis, on fait les courses au Monoprix 2 fois par semaine pour la viande (BIO), le fromage, les yaourts, le papier toilette… Les courses au Monoprix nous coûtent environ 120 euros par semaine.
    Du coup, on dépense 190 euros de courses par semaine, et à cela, on rajoute environ 40 euros de restaurant le week end.
    On mange à la maison, pour le repas du midi et du soir, lundi, mardi, mercredi, jeudi, dimanche (le samedi et le vendredi on se fait un resto qui nous donne souvent des restes :D). On ne fait jamais de gâchis, le vendredi soir, notre frigo est totalement vide, et nous mangeons très peu de produits transformés (des biscottes BIO ce qui est cher ! 2,55 euros le paquet !!! du fromage, du yaourt).
    Du coup, je suis admirative de ton budget, j’aimerai encore réduire le mien, mais je trouve qu’on est tellement raisonnables… je ne sais pas trop encore dans quoi “couper” ou quoi remplacer pour améliorer mon budget ! J’avoue quand même que nous mangeons de la viande tous les jours et presque à tous les repas : boîte de thon, saumon fumé, jambon, boeuf haché, oeufs…

  41. annie

    Je précise qu’on habite à Paris.

  42. Sophie

    j’avoue qu’en lisant le montant de ton budget j’ai eu du mal à comprendre mais en fait ce sont sans doute les produits animaux et notamment la viande et le poisson qui doivent alourdir ta facture. Après, si cela ne te mets pas dans une situation financière délicate, quelle importance d’avoir 190€ de courses ? Et puis tu dépenses peut-être moins sur d’autres pôles de dépense 😉

  43. Lysithea

    Je suis d’accord avec tout ce qui a pu être dit précédemment : on peut manger bio sans se ruiner. Par contre, si on achète des produits animaux (viande, poisson, fromage), le budget explose. Déjà en non bio ce n’est pas forcément donné (à mon marché c’est en moyenne 20-25 € le kilo), alors en bio je n’y pense même pas.
    190 € par semaine ça ne me paraît pas exagéré si vous faites attention et que vous mangez de l’animal à tous les repas. Pour ma part nous dépensons environ 80 €/semaine au marché et je vais au supermarché faire les réserves d’hygiène/sec une fois en deux mois pour environ 180 €, donc on pourrait compter une vingtaine d’euros en plus par semaine. Par contre le midi mon compagnon mange en extérieur (brasserie ou sandwich) en région parisienne et ça plombe le budget (on a entamé un travail sur les repas fait maison à emporter au boulot). Donc la seule astuce que je vois pour diminuer ton budget Annie, c’est baisser la consommation animale à une seule fois par jour. J’étais comme toi avant, je suis une vraie carnivore et le changement est difficile. J’ai commencé par me limiter à du thon en boîte ou des dés de jambons à éparpiller dans mon plat (ou des restes de poulet rôti ou autre), et à baisser les quantités car j’avais surtout besoin d’avoir le goût pour mon plaisir. Après on s’habitue et on arrive à zapper. Sinon augmenter les portions de féculents pour être plus rassasiés et diminuer l’animal.
    Et sinon je suis d’accord avec Sophie. On s’en fout un peu que le budget courses soit de 100 ou 600 € par semaine (si la situation financière le permet évidemment), ce qui compte c’est d’être satisfait de ses choix de vie. Personnellement, je préfère mettre 10 € dans de la viande que dans un ciné. Chacun son plaisir. 🙂

  44. Myriam

    Nous sommes une famille de 7 personnes en région parisienne. Je trouvais notre budget “nourriture” élevé, mais je me rends compte qu’on est pas si mal que ça. En moyenne, c’est 200 – 250 euros par semaine avec 85 % de bio. Nous allons dans une AMAP pour les légumes, les pommes, les poires, les agrumes en hiver, l’huile d’olive, je prends mon fromage chez les commerçants (vraiment bon marché), et nous mangeons de la viande 2 -3 fois par semaine. Nous n’achetons que rarement des plats préparés (de toute manière personne m’aime !). J’établis les menus pour la semaine et je fais mes courses en conséquence. Il y a rarement des restes, mais je trouve toujours de quoi les accommoder.

  45. Sophie

    quelle organisation ! 200€ pour nourrir 7 personnes je trouve ça vraiment bien, surtout en bio 🙂 et bravo pour votre petite consommation de viande 😉

  46. marine

    Bonjour,
    je vous lis avec interet et suis siderée par vos budgets, nous sommes 3 la semaine et 4 le weekend,. nous dépensons environ 120 a 150 euros par semaine ,nouriture des animaux (1 chien, 1 lapin et une peruche) comprise. Je cuisine plus que la moyenne mais visiblement moins que vous, je privilegie les produits produit au plus pres bien que je fasse mes courses en moyenne surface et nous sommes entrain de monter une amap dans ma commune. Le bio sur le principe je suis plutot pour mais pas a n’importe quel prix… Je privelegie notre planete… je m’explique acheter un legume bio produit à 500km et qui me coute cher a a mon sens un impacte trop important (gazoil pour le transport, stockage…) J’ai ete dechiré de voir une copine “estampiller bio” utiliser un concombre “bio” emballer sous vide au mois de ….decembre! (j’habite en bretagne!!!) La les bien fait son peut-etre pour elle a court therme mais que laisserons nous a nos enfants !?!?
    Bon a part ça j’admire: du temps, de l’intelligence, de l’abnegation… je n’en suis pas encore là… La cuisine, les yaourts, les gateaux, maison autant que possible, la planification des repas c’est OK mais je ne sais pas équilibrer une semaine de menu pour les enfants sans viande en plus mon seconde deteste les fibres (poireaux…) et et l’ainer les pates ! dure dure
    bon je vais faire un tour du cote de tes recettes…
    merci a vous toutes

  47. Sophie

    je vous rejoins sur le bio. Les légumes bio emballés et/ou hors saison sont absurdes. C’est comme le tout-fait-maison. Aucun c’est ZD mais on en parle de la fatigue et des contraintes ? Il faut trouver un équilibre entre soi et la planète, ce n’est pas toujours facile !

  48. celinette82

    Moi aussi je mange bio depuis quelques mois seulement et effectivement je mange différemment depuis. J’étais dans le même cas que toi je dépensé autour de 500/600 euros avant par mois pour deux personnes et aujourd’hui en achetant pratiquement que bio et local ( viande ) car je mange de la viande mais plus rarement, et bien j’ai diminué mon budget. J’ai la chance d’avoir prés de chez moi un magasin bio avec des produits majoritairement locaux donc c’set super et de plus ils font souvent les prix coûtant pour le s fruits et légumes. En tout cas j’aime beaucoup ton blog, et je vais m’inscrire de suite 😉 bonne soirée

  49. Sophie

    Bienvenue sur mon blog 🙂 je suis contente que ça te plaise ! Je suis passée au 100% bio depuis un peu d’un an et je ne pourrai pas revenir en arrière. Après tout, la nourriture est une sorte de médecine ^^

  50. Laurence

    Bon article. Je découvre le blog. Vais lire la suite ce soir.
    Nous sommes 3 (couple et fille de 10 ans) et nous sommes à 130 euros par semaine, soit 520 euros par mois, ménage et cosmétiques compris. Non compris : cantine adulte et enfant le midi en semaine. J’ai du mal à descendre en dessous, mais j’achète de très bon produits au marché et au bio. Je ne mets les pieds au supermarché que pour le PQ.
    Les postes où on peut facilement faire des économies ce sont :
    1* les produits d’entretien inutiles qui coutent une blinde (liquide vitre, lessive, liquide vaisselle, nettoie salle de bain, nettoie cuisine, nettoie wc, le truc pour laver la plaque, le truc pour laver le tableau de bord de la voiture… etc) > vinaigre, bicarbonate, savon de marseille etc. et c’est plié. On s’est converti il y a peu. C’est plus sain (ma fille est asthmatique, c’est l’hôpital qui nous a encouragé à nous y mettre) et beaucoup moins cher.
    2**L’autre poste qu’on peut réduire facilement c’est tout ce qui est gâteaux, yaourt, crèmes desserts, nutella etc. A la place c’est cookies fait maison, gros gâteau fait maison, yaourt fait maison, confiture fait maison (quand fruit de saison faire grosse quantité), compote maison. La compote maison ce n’est pas moins cher au kilo, mais bon, c’est moins de plastique. C’est un peu de travail mais : c’est sympa / c’est bon / ça réduit le sucre et les saloperies / moins de déchet plastique. Quand j’ai la flemme j’achète les gâteaux et céréales enfant en vrac au bio. C’est cher mais ponctuel et pas de plastique
    3***Autre poste c’est réduire la viande. On se limite à de la bonne viande rouge ou poisson frais pour le repas du midi du week end et ma fille mange du poulet le mercredi midi. Pour le reste, le soir en semaine c’est soupe, salade, toutes sortes de légumes au four, quiche de légume, légumineuses (pois chiche, haricot noir, rouges, lentilles etc), pâtes sauce tomate, lasagnes aux épinards, etc. Quand j’ai la grosse flemme (jeudi et vendredi soir en général) je décongèle plat fait en grosse quantité une fois d’avant. Et c’est mon conjoint qui nettoie la salade parce que c’est trop chiant…
    4**** Enfin grosse économie sur les cosmétiques. Savonnette à la place de gel douche marquetté et en plastique. Plus de demak’up mais des coton fabriqués en laine polaire réutilisables (lavables). Je suis passée au démêlant solide il y a peu. Et shampoing solide à venir : 60 lavages pour un pain de 9 euros. Je devrais pouvoir tenir 6 mois avec.

    Du coup pour le reste je me fais vraiment plaisir : j’achète au marché et magasin bio. Beurre à la motte. oeufs bios, gros pain bio, crème fraiche du crémier… Et quand c’est poulet (pas souvent) c’est gros poulet bio. Cher oui, mais bon. Ce qui nous coute encore cher c’est le poste fromage !

  51. Sophie

    Bienvenue sur mon blog Laurence 🙂 et merci pour ton témoignage, ça donne des idées !

  52. Florianne

    Article très intéressant, gros bémol concernant le fromage et les produits laitiers qui sont juste “extra” onéreux ! Je pense que c’est un budget difficilement atteignable pour des gens qui souhaite manger bien et bio, ni végétarien, ni vegan (sans abuser sur la viande).
    Merci pour ces conseilles !

  53. Sophie

    Bonjour Florianne, en effet les produits d’origines animales coûtent cher, il faut donc les comptabiliser en plus. L’alimentation “plant based” revient forcément moins cher mais c’est une démarche à faire ^^

  54. Coralie

    Très bonne article merci, j’ai tester sur une semaine et c’est très efficace ! J’ai mangé pour 67 € pour deux avec deux pièce de viande et trois petit fromage, sachant qu’il en reste un peu, cette semaine le panier sera un peu moins cher je pense. Je rajouterais une évidence : manger de saison coûte moins chers donc prévoir des repas de saison c’est essentiel

  55. Sophie

    Prévoir les menus est effectivement essentiel 🙂

  56. Sabrina Ledoux

    Bonjour ,

    Très bon article et je vous en remercie. Cependant,n’est pas aussi sain, ceux qu’on pensait. En effet, j’ai télécharger YUkA, une application qui scanne et analyse les étiquettes de notre alimentation et j’ai été étonné sur certains produits. Par exemple sur un lot de 4 compote de pommes. Le premier pack BIO, le 2ème de la marque d’une enseigne. Et bien le premier lot, donc le BIO, été très mal noté (mediocre : en dessous de 40/100) tandis que le 2ème lot a été noté : 90/100. Donc il faut faire attention avec les produits dit : “BIO”.

  57. Leila

    Bonjour.
    J’avais de bons espoirs à propos de ton article, 50€ par semaine c’est-à-dire 200€ par mois. Et en fait non.
    Ce budget n’est pas accessible pour des personnes au Smic, après le loyer et la voiture impossible de payer l’énergie pour cuisiner.
    Dommage.

  58. MCE

    Comme je l’explique dans mon article, ma situation personnelle n’est pas forcément adaptable à tous.

  59. Poupette de Paris

    Bonsoir Sophie,
    Cet article est très intéressant. Je consomme bio depuis des années mais la conversion s’est faite sur plusieurs mois. Il a fallu faire des changements complets si je ne voulais pas exploser mon budget. La diminution de la viande m’a emmené vers le végétalisme. J’achète beaucoup en vrac même si je peux parfois privilégier la bio locale au rayon épicerie plutôt que la même chose en vrac venant de plus loin.
    Je cuisine au max et peu d’ industriel. J’essaie de faire des recettes plutôt simple et peu coûteuses sans me priver pour autant. Je fais mes menus à l’avance. Je consomme de saison et le plus local possible. Du temps que je mangeais sur mes lieux de travail le midi je ramenais toujours mon repas.
    Après j’ai aussi décidé que l’alimentation serait mon plus gros poste. J’ai aussi la chance de vivre à Paris donc le choix des mags bio et de comparer les prix. Je travaille depuis quelques années près de mon domicile donc pas la fatigue des transports et plus de temps me disent mes collègues. Ce qui n’est pas faux Ce qui me permet peut-être de cuisiner en avance, de faire beaucoup de choses maison, le tour des commerces…
    Le marché bio à côté de chez moi est hors de prix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.