Comment décrypter les étiquettes de produits alimentaires ?

18/10/2017

Les étiquettes des produits alimentaires sont bien souvent indéchiffrables. Nous sommes abreuvés au quotidien par des publicités et des informations mensongères. Rassurez-vous, il est tout à fait possible de déjouer les pièges de l’industrie agroalimentaire. Voici quelques conseils qui vous seront utiles !

 

Je ne suis pas diététicienne, ni médecin, ni spécialiste en nutrition. Je ne vais pas vous parler de lipides, de glucides ou de trucs de ce genre. Dans cet article, je vais vous montrer comment décrypter les étiquettes de produits alimentaires. Vous allez voir qu’un peu de bon sens et quelques astuces peuvent vous aider mieux à choisir les produits. Bien évidemment, il faut aussi faire attention aux valeurs nutritionnelles mais ce n’est pas le sujet du jour. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des infos à partager. OK ? Alors allons-y !

Pssiit : si ça t’intéresse de savoir comment déchiffrer les étiquettes des cosmétiques, j’ai aussi fait un article sur le sujet !

Comment lire les étiquettes des produits alimentaires ?

Sur les étiquettes de produits alimentaires, comme pour les cosmétiques, les ingrédients composant le produit sont mentionnés par ordre décroissant. Les premiers éléments de la liste sont donc les principaux ingrédients de la recette. Et par conséquent, ceux en fin de liste sont les moins importants. Par exemple, si vous avez le choix entre deux brownies au Monop’ du coin, prenez celui qui “chocolat” en premier, et reposez celui qui a “sucre” en ingrédient principal (histoire vraie).

Petite astuce : vous n’arrivez même pas à prononcer le nom d’un ingrédient ? Il y a peu de chance que ce soit un ingrédient d’origine naturelle…

 

décrypter les étiquettes des produits alimentaires © ma conscience écolo
composition d’un pot de moutarde (sans additif)

 

Attention aux mentions mensongères

Ne vous laissez pas abuser par les mentions sur les produits : “moins de sel” (par rapport à quoi ?), “sans sucre” (remplacé par du gras…), “sans matière grasse (remplacé par… du sucre !), “allégé” ou “light”. Les fabricants n’ont aucun intérêt à vous aider, seulement celui de vendre le plus de produits possible.

Et les arômes, on en parle ?

  • arôme naturel “goût vanille” : le produit est fabriqué avec des matières naturelles mais ça ne veut pas dire que l’arôme vient du produit du même nom. Par exemple : le “goût vanille” est obtenu avec du son de riz. Alors oui c’est naturel, mais un grain de riz et une gousse de vanille ce n’est quand même pas la même chose.
  • arôme naturel de vanille : le produit contient (presque) exclusivement la substance aromatisante du produit en question. Un arôme de vanille est donc fabriqué avec de la vanille.
  • arôme (sans aucune mention) : c’est un arôme fabriqué chimiquement.

 

Fuyez les additifs alimentaires !

Vous savez, ce sont ces codes bizarres et mystérieux que l’on voit sur les étiquettes des produits alimentaires : “E213”, “E301” ou encore “E404”. Il s’agit de colorants ou de conservateurs qui sont ajoutés dans les produits. Certains sont inoffensifs mais d’autres sont dangereux pour la santé et/ou pour la planète : cancérigène ou allergènes par exemple. Si vous êtes végétarien, vous devez faire doublement attention car certains additifs sont d’origine animale.

La lettre “E” signifie tout simplement “Europe”. Ensuite, le premier chiffre après la lettre détermine la catégorie de l’additif. J’ai consulté plusieurs sites et les résultats diffèrent parfois mais en gros c’est classé comme ça :

  • colorant (1)
  • conservateur (2)
  • antioxydant (3)
  • épaississant / stabilisant (4)
  • correcteur / régulateur (5)
  • exhausteur de goût (6)
  • édulcorant (9)

Vous pouvez très facilement trouver la liste des additifs alimentaires sur internet et il existe même des applications pour smartphone (tapez “additifs alimentaires” dans votre store). Avec ce genre d’outils, vous pouvez scanner les étiquettes des produits alimentaires pour savoir si le produit en question contient des additifs nocifs.

Au sujet des additifs alimentaires, je vous conseille l’excellente vidéo de Cobayes Squad.

 

décrypter les étiquettes des produits alimentaires © ma conscience écolo
bouillon de légumes en poudre (sans huile de palme !)

 

Boycottez l’huile de palme

Vous n’imaginez pas le nombre de produits, même les plus improbables, qui contiennent de l’huile de palme. Ce sujet mériterait un article complet. Pour résumer, l’huile de palme est nocive pour la santé et sa culture est une catastrophe pour la planète puisqu’elle est directement responsable de la déforestation massive et de la destruction de nombreux éco-systèmes (et donc la disparition de certaines espèces animales). Rien que ça, ça devrait suffire à vous dégoûter du Nutella… Alors traquez-la sur les étiquettes des produits alimentaires !

Mais attention, les industriels sont malins. Pour tromper le consommateur, elle est parfois cachée sous le nom de “huile végétale”, “graisse végétale”. Contrairement à ce que je pensais, l’huile de palmiste ou l’huile de coprah sont des produits totalement différents mais ne sont pas moins nocives pour la santé. Les dérivés de l’huile de palme sont également dangereux. Comment les reconnaître ? Leurs noms commencent par “lauryl” ou se terminent par “capryl”. Ils sont présent dans les produits alimentaires mais aussi dans les cosmétiques.

 

Comment faire pour manger sain ?

Bon mais alors on mange quoi ? Personnellement, j’ai opté pour une alimentation bio. Cela me permet d’éviter pas mal de substances nocives, et notamment les pesticides. En effet, les produits issus de l’agriculture biologique sont les seuls produits alimentaires dont vous êtes sûrs qu’ils ne contiennent (presque) aucun pesticide. Pour le reste, le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est de faire bien attention aux étiquettes des produits alimentaires. Même dans le bio, on n’est pas pas à l’abri d’une mauvaise surprise ! Privilégiez les produits avec une liste d’ingrédients courte, sans huile de palme et sans additifs. Fuyez les plats préparés, choisissez plutôt des produits bruts… et cuisinez !

 

Et vous, vous faites attention aux étiquettes ?

décrypter les étiquettes des produits alimentaires © ma conscience écolo

7 Comments

  1. lafossette

    19/10/2017 at 15:32

    Merci pour ce petit condensé efficace ! Je ne connaissais pas les dérivés de l’huile de palme que j’essaye de boycotter également. alors merci !

    1. Sophie

      21/10/2017 at 11:12

      ils en mettent partout ! c’est aussi vicieux que le sucre et ses nombreux dérivés…

  2. Melody - In love with food and vegan

    19/10/2017 at 19:34

    « Bon mais alors on mange quoi ? »
    C’est vraiment la question que tous le monde se pose quand tu dis que tu mange sain ou que tu ne manges pas tel ou tel aliment haha
    Merci pour cet article nécessaire Bisous !!
    Melody ♡

  3. poli

    19/10/2017 at 19:55

    Oui, je fais attention aux étiquettes depuis très longtemps. Et tu as bien raison de le signaler, même en bio, j’ai eu des mauvaises surprises. Ce qui m’a, moi aussi, amenée à cuisiner de plus en plus de produits bruts.
    Merci pour cet article !

    1. Sophie

      21/10/2017 at 11:11

      finalement cuisiner uniquement des produits bruts c’est la meilleure solution mais cela demande du temps et de l’organisation ! J’essaie de le faire au maximum 🙂

  4. Kellya

    28/10/2017 at 18:09

    J’ai commencé à lire les ettiquettes quand j’ai voulu faire attention à la quantité de sucre dans mon alimentation… une fois qu’on a commencé, impossible de faire un retour en arrière!

    1. Sophie

      29/10/2017 at 11:59

      moi aussi je traque le sucre (et le sel), maintenant je connais les produits que je peux prendre et ceux que je dois éviter ^^

Leave a Reply

133 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
+1